Littérature générale

  • Maître incontesté de la science-fiction, auteur de chefs-d'oeuvre tels que Ubik, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? , récompensé par le prix Hugo en 1963 pour Le Maître du Haut Château, Philip K. Dick (1928-1982) a imprimé ses propres visions dans l'imaginaire de son public, de ses pairs et des cinéastes (Blade Runner, Total Recall, Minority Report). Psychologiquement fragile, hanté par la mort de sa soeur jumelle, par la guerre froide et la menace atomique, il a trouvé dans la science-fiction le moyen d'exprimer ses propres obsessions, sa défiance vis-à-vis du monde qui l'entoure.
    Lecteur assidu des pulps pendant sa jeunesse, amateur de littérature classique et de philosophie, Philip K. Dick propose très tôt une autre vision de la science-fiction et de la fantasy, loin de l'imagerie des space opera d'alors... Par un recours aux topoï du genre (guerres spatiales, robots menaçants...), au trompe-l'oeil de mondes parallèles, superposés ou truqués, Dick n'a cessé de questionner la réalité, le présent et le futur, en suivant les évolutions historiques et sociétales des Etats-Unis, dont il dévoilera la face sombre avec une incroyable acuité.
    Rédigées à partir de 1947, parfois à un rythme frénétique, les nouvelles jouent un rôle essentiel dans la construction dickienne : véritable laboratoire d'idées, de formats, réservoir de personnages et de néologismes, elles constituent à la fois les soubassements et la pierre angulaire d'une oeuvre foisonnante (cent vingt nouvelles et quarante-cinq romans). Au tome I de cette édition, les nouvelles composées entre 1947 et 1953 offrent une immersion aux sources du processus créatif de l'auteur, avec l'émergence d'un genre propre et l'apparition de thèmes qui nourriront l'ensemble de son oeuvre future.
    Si Dick emprunte aux standards de la science-fiction des années 1940-1950, il fait de chaque nouvelle le terrain d'expression d'une idée centrale, d'une exploration sans limite des mondes équivoques.

  • Maître incontesté de la science-fiction, auteur de chefs-d'oeuvre tels que Ubik, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? , récompensé par le prix Hugo en 1963 pour Le Maître du Haut Château, Philip K. Dick (1928-1982) a imprimé ses propres visions dans l'imaginaire de son public, de ses pairs et des cinéastes (Blade Runner, Total Recall, Minority Report). Psychologiquement fragile, hanté par la mort de sa soeur jumelle, par la guerre froide et la menace atomique, il a trouvé dans la science-fiction le moyen d'exprimer ses propres obsessions, sa défiance vis-à-vis du monde qui l'entoure.
    Lecteur assidu des pulps pendant sa jeunesse, amateur de littérature classique et de philosophie, Philip K. Dick propose très tôt une autre vision de la science-fiction et de la fantasy, loin de l'imagerie des space opera d'alors... Par un recours aux topoï du genre (guerres spatiales, robots menaçants...), au trompe-l'oeil de mondes parallèles, superposés ou truqués, Dick n'a cessé de questionner la réalité, le présent et le futur, en suivant les évolutions historiques et sociétales des Etats-Unis, dont il dévoilera la face sombre avec une incroyable acuité.
    Rédigées à partir de 1947, parfois à un rythme frénétique, les nouvelles jouent un rôle essentiel dans la construction dickienne : véritable laboratoire d'idées, de formats, réservoir de personnages et de néologismes, elles constituent à la fois les soubassements et la pierre angulaire d'une oeuvre foisonnante (cent vingt nouvelles et quarante-cinq romans). Au tome II de cette édition, les nouvelles composées entre 1954 et 1981 reflètent toute la singularité du processus créatif de l'auteur, tiraillé entre le succès de ses récits de science-fiction et l'échec cuisant de ses romans de littérature générale.
    Si les textes brefs servent toujours de terrain d'exploration, ils témoignent aussi de l'évolution de son écriture, de la construction maîtrisée du récit et des dialogues, et composent un oeuvre à part entière dont l'aura dépasse aujourd'hui la seule littérature.

  • Maître incontesté de la science-fiction, auteur de chefs-d'oeuvre tels que Ubik, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques?, récompensé par le prix Hugo en 1963 pour Le Maître du Haut Château, Philip K. Dick (1928-1982) a imprimé ses propres visions dans l'imaginaire de son public, de ses pairs et des cinéastes (Blade Runner, Total Recall, Minority Report).
    Psychologiquement fragile, hanté par la mort de sa soeur jumelle, par la guerre froide et la menace atomique, il a trouvé dans la science-fiction le moyen d'exprimer ses propres obsessions, sa défiance vis-à-vis du monde qui l'entoure. Lecteur assidu des pulps pendant sa jeunesse, amateur de littérature classique et de philosophie, Philip K. Dick propose très tôt une autre vision de la science-fiction et de la fantasy, loin de l'imagerie des space opera d'alors... Par un recours aux topoï du genre (guerres spatiales, robots menaçants...), au trompe-l'oeil de mondes parallèles, superposés ou truqués, Dick n'a cessé de questionner la réalité, le présent et le futur, en suivant les évolutions historiques et sociétales des États-Unis, dont il dévoilera la face sombre avec une incroyable acuité.
    Rédigées à partir de 1947, parfois à un rythme frénétique, les nouvelles jouent un rôle essentiel dans la construction dickienne : véritable laboratoire d'idées, de formats, réservoir de personnages et de néologismes, elles constituent à la fois les soubassements et la pierre angulaire d'une oeuvre foisonnante (cent vingt nouvelles et quarante-cinq romans).

  • Rendu célèbre par le cinéma et la télévision (Blade Runner, Total Recall, Minority Report, Le maître du Haut Château...), Philip K. Dick est l'auteur de plus de cent vingt nouvelles dans lesquelles il explore les thèmes qui l'ont hanté toute sa vie - l'intelligence artificielle, les mondes parallèles, les simulacres, la manipulation -, en réponse aux deux interrogations fondamentales de son oeuvre : Qu'est-ce que l'humain? Qu'est-ce que la réalité?

    Sur commande
  • Imaginez qu'au moment où vous ouvrez la porte pour emmener vos enfants à l'école, des soldats armés jusqu'aux dents fassent irruption dans votre cuisine. Dehors, à la place de votre petite ville riante, il n'y a que des immeubles en ruine et des gravats...
    Prendre un petit déjeuner avec Philip K. Dick n'est pas sans danger. Qui sait ce que vous réserve le reste de la journée ?

  • L'identité de Taverner s'est évanouie : personne ne le reconnaît. Taverner est un mutant aux nerfs d'acier qui mènera une lutte sans merci contre la folie où vient de basculer le monde.

    Sur commande
  • Ces jeunes que j'ai connus, avec qui j'ai vécu, ce sont mes nouvelles de sciencefiction de demain, ma somme théologique. Et je leur donnerais ma vie. Je donnerais toute l'ampleur de ma dévotion, dans cette guerre que nous menons pour maintenir et rehausser ce qu'il y a d'humain en nous, ce qui forme notre propre noyau et la source de notre destin."Et c'est aussi à eux que s'adressent ces "essais" de Philip K. Dick, où la cybernétique croise Héraclite, Captain Crunch se mêle aux travaux des plus éminents spécialistes de la topographie du cerveau, où l'axe du temps n'est plus horizontal mais vertical.
    Ces réflexions sur l'humain, la machine, l'androïde et les mondes sont le pendant indispensable de l'oeuvre de fiction de l'une des figures les plus importantes de la littérature américaine.

  • Dernière conversation avant les étoiles est le dernier entretien accordé par Philip K. Dick quelques mois avant sa disparition. Un document de première importance pour les fans, comme pour tous ceux qui voudront découvrir le cheminement de la pensée d'un homme qui a pu décrire entre 1955 et 1982 le monde que nous avons aujourd'hui sous nos yeux inquiets. Était-ce parce qu'il avait écrit dans son roman Ubik : « Je suis vivant et vous êtes morts » ? On y retrouve son humour et ses « délires divergents », comme la question des sources religieuses et mystiques qui nourrissent son imagination.

  • Collectionneur obsessionnel, spécialiste autoproclamé des sujets les plus divers - surtout les plus fumeux, invasions extraterrestres et fins du monde en tête - , génie de l'insolite un brin simple d'esprit, Jack Isidore ne fait de mal à personne, mais il est incapable de s'occuper de lui-même. En désespoir de cause, sa soeur Fay se résout à l'héberger dans la maison qu'elle partage avec son mari, Charley, et leurs enfants. La cohabitation est difficile, et le regard naïf que Jack porte sur le couple devient vite le révélateur d'une triste réalité : Fay s'enfonce dans une attitude égoïste et tyrannique, tandis que Charley se montre de plus en plus violent. Qui, en définitive, est le plus barjo des trois ?
    />

    Sur commande
  • Cryogénisé à sa mort, le très puissant et richissime Louis Sarapis n'a pu être ranimé ; pourtant, il continue à diriger son entreprise et à intervenir dans la vie politique américaine ! Impossible de téléphoner, d'écouter la radio, de lire le journal ou d'allumer la télévision sans entendre ses paroles venues de l'espace...
    Grand écrivain de l'imaginaire, Philip K. Dick abolit les frontières entre la vie et la mort, la réalité et la fiction.

  • Trois personnes se retrouvent livrées à elles-mêmes dans un complexe industriel abandonné par les Américains au profit des Chinois lors de la passation de pouvoir à Shanghai à la fin des années 1940. Ils ont été choisis pour donner les clés du site aux nouveaux propriétaires. L'insupportable attente permet à chacun de se livrer à une profonde introspection.

    Sur commande
  • Suite des notes, essais, ébauches de romans et théories rédigés par l'écrivain au cours des huit dernières années de sa vie, lorsqu'il cherchait à comprendre la nature de ses expériences philosophico-religieuses vécues en mars 1974. Prix spécial 2017 du Grand prix de l'imaginaire à Hélène Collon et Nouveaux Millénaires pour la publication de ces deux volumes de «L'exégèse de Philip K. Dick».

    Sur commande
  • Dans l'Amérique de l'après-guerre, Roger et Virginia Lindahl forment un couple ordinaire. Ils vivent à Los Angeles, et Roger tient un magasin d'électronique. Mais leur rencontre avec Liz et Chic Bonner va changer petit à petit leur existence, mettant en relief l'insatisfaction de Roger.

    Sur commande
  • Dans une petite bourgade californienne des années 1950, Mary se cherche un avenir et l'amour idéal. Quand Joseph Schilling lui propose de travailler dans son magasin de disques classiques, elle accepte de suite, malgré son peu d'attirance pour ce genre de musique et sa répugnance pour Schilling. Elle deviendra néanmoins sa maîtresse, avant d'épouser le mélancolique pianiste de la boîte du coin.

  • Anglais Scanner Darkly

    Philip K Dick

    Grand format 14.40 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Humpty dumpty a oakland

    Philip K. Dick

    • J'ai lu
    • 9 Février 2013

    1960. Al Miller, vendeur de vieux tacots à peine rafistolés, voit sa situation professionnelle se dégrader brutalement le jour où Jim Fergesson, le patron du garage qui lui loue une partie de ses locaux, décide de prendre sa retraite et de vendre son affaire. Fergesson ne tarde pas à devenir la proie de Chris Harman, un agent immobilier qui entend le convaincre d'investir les économies d'une vie dans un programme résidentiel dans le comté de Marin. Malgré son ressentiment, Al ne laissera pas le vieux se faire arnaquer aussi facilement...

    Sur commande
  • The final volume in the definitive collection of stories by the greatest science fiction writer of the twentieth century

    Grand format 16.00 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Futuristic science fiction about a man whose records are wiped from the Earth's data banks.

    Grand format 14.40 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Anglais Maze of Death

    Philip K. Dick

    • Gollancz
    • 1 Décembre 2005

    'Has been described as his single finest work' The Encyclopedia of Science Fiction.

    Grand format 14.50 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Science fictionNew editions of these classic science fiction novels from the cult author. The latest film release based on one of his stories will be Radio Free Albemuth released in summer 2008.

    Grand format 12.90 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Anglais Divine Invasion

    Philip K Dick

    Science fiction

    Grand format 12.90 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • En relisant ses romans " traditionnels " Philip K.
    Dick notait ceci :
    " Dans le lot, j'ai découvert un petit bijou : mon dernier roman "non SF", le numéro onze de cette série dont Les Confessions d'un barjo sont le dixième titre. Intitulé L'Homme dont toutes les dents étaient exactement semblables, c'est un livre écrit sans effets inutiles, empreint d'une certaine tendresse et pourtant drôle par moments... Cela se lit comme un mélange de Nathaniel West et F.
    Scott Fitzgerald. C'est l'histoire d'un Juif qui habite un petit village du comté de Marin, en Californie. Comme Jay Gatsby, Leo Runcible est un homme que l'on fuit, que l'on méprise. Il est exclu de la communauté et pourtant, il se détruit pou à peu en essayant de venir en aide à cette même communauté, et de la faire entrer dans le 20e siècle. Très précisément, Runcible tente d'équiper la région d'un réseau adéquat de distribution d'eau, qui pourra répondre aux besoins futurs d'une expansion inévitable.
    Mais il sera victime d'un canular cruel, monté par un de ses voisins qui a une dent contre lui. Intrinsèquement, ce canular est franchement comique, mais ses conséquences inattendues prendront une dimension tout à fait extraordinaire. " " Un livre dickissime où les initiés boiront du petit-lait et où les non-initiés pourront découvrir avec émerveillement le grand écrivain qu'est Philip K. Dick, même (et surtout) quand il sort de la science-fiction.
    " Jérôme Garcin.

  • San Francisco dans les années 50.
    Jim Fergusson, patron d'un garage, décide de prendre sa retraite à la suite d'une défaillance cardiaque. Il compromet ainsi la situation de Al Miller à qui il loue une partie de son local. Al Miller vivote en vendant des voitures. Sa situation est précaire mais sa femme a de l'ambition pour deux... Aux prises avec ses contradictions, Al tente de les résoudre sans pour autant perdre son âme.

  • Jack Isidore is a 'crap artist', a collector of crackpot ideas and worthless objects. His beliefs make him a man apparently unsuited for real life and so his sister, an edgy and aggressive woman, and his brother-in-law, a crass and foul-mouthed businessman, feel compelled to rescue him from it. But, observed through Jack's murderously innocent gaze, Fay and Charley Hume are seen to be just as obsessed as Jack. Their obsessions may be a little more acceptable than Jack's but they are uglier. And, in the end and thanks to Jack's intervention, theirs lead to tragedy ...

    Grand format 14.40 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
empty