• Dans la même semaine deux personnes m'ont dit qu'ils ne pourraient pas vivre au Japon, car c'est trop violent. Alors que pour moi seulement penser à un temple de Kyoto, m'apaise. C'est donc quoi pour moi la violence ? C'est le déclic qui a fait que j'ai écrit ce récit témoignage qui traite de mes années d'expatriation en Égypte comme architecte pétrolier et «  lady alone  », une comparaison entre deux révolutions volées en 2013 en Égypte et en 1990 en Roumanie, l'impossible procès du communisme, mon adieu à un métier de rêve et beaucoup d'autres.

    Sur commande
empty