Lob

  • Un jour, la bombe a fini par éclater. Et toute la Terre s'est brutalement retrouvée plongée dans un éternel hiver gelé, hostile à toute forme de vie. Toute ? Pas tout à fait. Miraculeusement, une toute petite portion d'humanité a trouvé refuge in extremis dans un train révolutionnaire, le Transperceneige, mu par une fantastique machine à mouvement perpétuel que les miraculés de la catastrophe ont vite surnommé Sainte Loco. Mais à bord du convoi, désormais dépositaire de l'ultime échantillon de l'espèce humaine sur cette planète morte, il a vite fallu apprendre à survivre. Et les hommes, comme de bien entendu, n'ont rien eu de plus pressé que d'y reproduire les bons vieux mécanismes de la stratification sociale, de l'oppression politique et du mensonge religieux.
    Bande dessinée majeure des années 80 créée par Jean-Marc Rochette et Jacques Lob, reprise à la fin des années 90 pour deux volumes supplémentaires par Benjamin Legrand après le décès de son scénariste, la trilogie du Transperceneige reparait en un volume unique à l'occasion de son adaptation au cinéma (Snowpiercer, sur les écrans dès la fin de l'été) par le plus célèbre des cinéastes coréens, Bong Joon-ho. La redécouverte de l'une des meilleures sagas de science-fiction qu'ait produite la bande dessinée française : trente ans après sa création, Le Transperceneige n'a rien perdu de sa puissance et de sa singulière modernité.

    Cette intégrale rassemble les trois tomes originaux du Transperceneige à savoir : Le Transperceneige (1984, réédition sous le titre L'Echappée en 1999), L'Arpenteur (1999), La Traversée (2000).

  • "Parcourant la blanche immensité d'un hiver éternel et glacé d'un bout à l'autre de la planète roule un train qui jamais ne s'arrête". Une toute petite portion d'humanité a trouvé refuge in extremis dans ce train révolutionnaire, le Transperceneige, mu par une fantastique machine à mouvement perpétuel que les miraculés de la catastrophe ont vite surnommé Sainte Loco. Mais à bord du convoi, désormais dépositaire de l'ultime échantillon de l'espèce humaine sur cette planète morte, il a vite fallu apprendre à survivre.
    Et les hommes, comme de bien entendu, n'ont rien eu de plus pressé que d'y reproduire les bons vieux mécanismes de la stratification sociale, de l'oppression politique et du mensonge religieux...

  • Druillet aux sources de la S.F. avec une nouvelle aventure de Lone SloaneLone Sloane est toujours bloqué sur Delirius la bien nommée, lieu de plaisir à l'échelle galactique. Le voyageur solitaire du cosmos est en difficulté : il a été frappé d'une flèche d'effacement par les moines fanatiques de la Rédemption Rouge. Heureusement, il est accompagné par Mali, la fille de son ami martien Yearl, qui lui rappelle qu'on compte sur lui... D'abord pour s'extraire des sous-sols miséreux de Delirius, puis pour retrouver Yearl et Lance, l'amant de Mali... Enfin pour sauver les habitants de Delirius et ceux de la galaxie de la folie meurtrière !La lutte du Bien contre le Mal est le combat éternel de Lone Sloane. Existe-t-il une autre voie pour l'homme aux yeux rouges ? Peut-il décider d'être libre et neutre quand l'univers l'appelle à se battre ?La grande roue du destin ne cesse jamais de tourner. Elle mettra enfin face à face Lone Sloane avec son véritable ennemi, Shaan le tyran, l'Imperator de toutes les galaxies..Cet album marque le grand retour de Druillet et de son mythique héros. C'est une fantaisie baroque, non dénuée d'humour, une explosion graphique du niveau de celles qui ont révolutionné la S.F. au début des années 70. C'est également un hommage à Jacques Lob, grand auteur et ami de Druillet, qui avait commencé à travailler sur cet album avant sa disparition prématurée.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Avec l'avènement des années 60 puis 70, l'image idéalisée du héros se fissure. L'évolution du western est à cet égard assez éclairante : des héros incarnés par John Wayne, on passe aux personnages plus complexes incarnés par le Clint Eastwood des films de Sergio Leone. Le vent de contestation qui souffle dans un monde en pleine mutation passe aussi par la bande dessinée, qui s'affranchit peu à peu de ses codes un peu rigides pour aller vers une bande dessinée plus adulte, plus politique aussi. Jijé, qui avait été ulcéré par la ségrégation et le racisme qu'il avait constatés lors de son périple américain, campe en 1966, avec le scénariste Jacque Lob, un face-à-face entre Jerry Spring et le KuKluxKlan. Les réalités plus sombres de l'histoire du Far West sont ici invoquées, comme elles le seront ensuite dans "Le Duel", toujours avec Jacques Lob au scénario. Un nouvel élan créatif anime Jerry Spring. Pourtant il disparaît du sommaire de Spirou, pour ne revenir que dans les années 70, entre autres avec "La Fille du Canyon", puis "Le grand calumet", la dernière aventure du cow-boy.

    Sur commande
  • L'Odyssée d'Homère, vue par Jacques Lob et Georges Pichard.

    Il s'agit probablement de l'histoire la plus connue du monde : l'odyssée du rusé et intrépide Ulysse, roi d'Ithaque, et son retour à sa terre natale pour retrouver Pénélope, sa femme bien aimée. Une aventure fabuleuse qui fait encore l'objet de nombreuses adaptations, dont celle que Jacques Lob et Georges Pichard signèrent à la fin des années 1960 dans les pages de Charlie Mensuel. Un hommage aussi fidèle au texte d'Homère que riche dans son interprétation, convoquant autant l'imagerie mythologique que le décorum de la science-fiction de l'époque.

    Redécouvrez cette adaptation délicieusement vintage d'Ulysse dans une somptueuse intégrale noir et blanc, révélant toute la force du trait de Georges Pichard.

    Sur commande
  • De 1967 à 1985, le scénariste Jacques Lob et le dessinateur Georges Pichard s'associèrent pour raconter les tribulations d'une héroïne qui marqua les esprits : Blanche Épiphanie. À l'origine, les auteurs ont voulu parodier la forme du roman populaire qui fit florès à la fin du xixe siècle. La pauvre et naïve Blanche évoluait ainsi dans un monde injuste en butte aux sollicitations de vilains personnages, tel que l'ignoble et lubrique banquier Adolphus. Huit aventures virent le jour, certaines publiées en albums chez différents éditeurs, d'autres (trois d'entre-elles) seulement connues des lecteurs de France-Soir. La Musardine se propose donc de rééditer Blanche Épiphanie en une série de 4 volumes de 136 pages. Une édition intégrale, enrichie de documents bien souvent inédits qui éclairent l'époque de publication.

    Ce volume contient les épisodes 3 et 4: La Croisère infernale et Blanche à New-York.

  • Le maître des abysses a un nom.

    Spécialiste de l'exploration des fonds marins, le commandant Goujon fait un jour une découverte stupéfiante : un homme, capable de nager sans masque ni bouteille d'oxygène par plus de 600 mètres de fond ! Il s'appelle Submerman, il vient de la cité de Fonds Jolis et il est l'unique rescapé de toute une civilisation, capturée et réduite en esclavage par les Hydreux, des créatures écailleuses aux yeux globuleux. Fasciné par son histoire, Goujon va se mettre en tête de l'aider à libérer son peuple.

    Joyau méconnu de la bande dessinée publié dans Pilote à la fin des années 1960, Les Aventures de Submerman est pour la première fois réédité dans une très belle intégrale noir et blanc ! L'occasion de redécouvrir l'association de deux maîtres de la bande dessinée : Jacques Lob et Georges Pichard.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Les tribulations de Blanche Épiphanie figurent parmi les aventures les plus rocambolesques du panthéon de la bande dessinée adulte. Au départ porteuse de chèques, la jeune et gironde Blanche parcourt le monde malgré elle tout en essayant de protéger sa vertu. Harcelée par l'ignoble banquier Adolphus et pléthore d'autres vilains personnages, jalousée par Morena, sauvée par Défendar, un justicier masqué et capé mais d'une incommensurable maladresse, on la retrouve dans l'Afrique et l'Amérique de la Belle Époque. Les références au roman populaire et au film à épisodes sont légion. Blanche Épiphanie a longtemps détonné les lecteurs de France-Soir et a même été chantée par Henri Salvador.

    Pour la première fois, cette oeuvre créée par deux maîtres incontestés du neuvième art est présentée sous la forme d'une intégrale en quatre volumes. Vous lirez des épisodes inédits en albums et découvrirez, dans le cadre de bonus explicatifs, l'histoire de sa publication à travers des documents exceptionnels.

  • Horreur ! de noir vêtu, grimaçant sous le masque, piétinant notre sol tel un vil paillasson, c'est l'étranger qui souille la veuve et la syntaxe ! l'étranger ! cette putride défécation ! français ! c'est l'étranger qui passe ! mais voici qu'arrivant du bout de l'horizon, au secours de la grammaire et de l'orphelin, rapide comme l'express, preste comme le son.
    Quelle est cette silhouette volant là-bas au loin ? c'est lui ! superdupont qui passe !.

  • Carla

    Baudoin/Lob

    C'est à l'heure où l'ombre chasse la grisaille pour servir d'écrin aux lumières de la ville.
    Carla tourne la clé de contact. la mercedes démarre en douceur et pénètre dans la nuit, à petite vitesse et à pneus feutrés. au loin, à l'horizon, le soleil disparaît, noyé dans l'océan.

    Sur commande
  • Horreur ! de noir vêtu, grimaçant sous le masque, piétinant notre sol tel un vil paillasson, c'est l'étranger qui souille la veuve et la syntaxe ! l'étranger ! cette putride défécation ! français ! c'est l'étranger qui passe ! mais voici qu'arrive au bout de l'horizon, au secours de la grammaire et de l'orphelin, rapide comme l'express, preste comme le son.

    Quelle est cette silhouette volant là-bas au loi ? c'est lui ! superdupont qui passe !.

  • Horreur ! de noir vêtu, grimaçant sous le masque, piétinant notre sol tel un vil paillasson, c'est l'étranger qui souille la veuve et la syntaxe ! l'étranger ! cette putride défécation ! français ! c'est l'étranger qui passe ! mais voici qu'arrive au bout de l'horizon, au secours de la grammaire et de l'orphelin, rapide comme l'express, preste comme le son...
    Quelle est cette silhouette volant là-bas au loi ? c'est lui ! superdupont qui passe !

  • Sur commande
  • Lone sloane t.3 ; gail

    Druillet/Lob

    • Glenat
    • 6 Septembre 2000

    © Sefam,2000.

  • Négocier avec les nazis pour sauver des centaines de vies, est-ce collaborer ?

    Deux mois après son onzième anniversaire, le 9 juillet 1944, les portes du camp de concentration de Bergen-Belsen se ferment derrière Ladislaus Löb. Cinq mois plus tard, alors que la Seconde Guerre mondiale fait encore rage, il franchit la frontière de la Suisse neutre, hébété mais sain et sauf. Il n'est pas seul : il fait partie d'un groupe de 1 670 Juifs - hommes, femmes, enfants - venus de Hongrie, sauvés des nazis grâce à un marché exceptionnel conclu par un homme appelé Rezsö Kasztner - lui-même Juif hongrois - avec Adolf Eichmann, le maître d´oeuvre de la Shoah.
    Dix ans plus tard, Kasztner sera accusé de collaboration criminelle avec les SS. Au cours d´un procès retentissant, un juge estimera que Kasztner avait "vendu son âme au diable".
    Lorsqu´en 1958 la Cour suprême israélienne annulera la sentence, Kasztner n´est plus : quelques mois plus tôt, an mars 1957, il est tombé sous les balles sous les balles d´un groupuscule de Juifs extrémistes.
      "Dans ce livre écrit d´une plume retenue, Ladislaus Löb offre un récit détaillé et émouvant de l´affaire Kasztner. Mal connu du public francophone, c´est pourtant l´un des épisodes les plus étonnants de l´histoire de la Shoah et une sombre histoire lui a secoué le jeune État d´Israël dans les années 1950. Pour les uns, Rezso Kasztner fut un "collaborateur" pour avoir tenté de négocier avec Eichmann le sauvetage de Juifs hongrois promis à la mort. Pour les autres, il fut un héros, devenu un martyr après son assassinat, à Tel-Aviv, en 1957. L´auteur avait onze ans à l´époque. Il eut la chance de faire partie du "train Kasztner" qui permit à près de 1 700 autres Juifs de Budapest de rejoindre la Suisse en 1944. Son témoignage nous fait pénétrer au coeur d´une terrible question : pour sortir de l´enfer, avec qui négocier sinon avec le maître des lieux ? Ladislaus Löb a également participé à l´extraordinaire documentaire de Gaylen Ross, Le juif qui négocia avec les nazis.

    À lire, pour sortir des visions édifiantes d´une histoire qui saigne encore." Henry Rousso

    Sur commande
  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La réédition de la série-culte de Lob et Pichard, Blanche Epiphanie De 1972 à 1987, le dessinateur Georges Pichard et le scénariste Jacques Lob s'associèrent pour raconter les tribulations d'une héroïne qui aura marqué les esprits, Blanche Epiphanie.
    Entre des volumes publiés chez différents éditeurs et des séries de planches parues exclusivement en feuilletons dans France Soir, il était actuellement quasiment impossible de lire ou relire la série dans sa globalité. La Musardine se propose donc de rééditer Blanche Epiphanie, en une série de 4 volumes de 136 pages. Une édition complète, enrichie de documents éclairant l'époque de publication et bien souvent inédits.

  • Rappelons que Superdupont, super-héros 100% français inventé par LOB et GOTLIB, a pour raison d'être la défense des valeurs éternelles de notre belle patrie. Béret basque, caleçons longs, pantoufles et flanelle bleu-blanc-rouge sont les accessoires de son combat contre "I'Antifrance" et ses vils complots. On se régale dans cet album, aux aventures éroticomiques de Superdupont avec la plantureuse Georgette qui ira jusqu'à séduire notre héros national pour mieux le trahir. Humour flamboyant et patriotique.

  • Sur commande
  • Batmax

    Lob J

    Difficile d'être seule et de vivre avec un enfant qui ne rêve que d'être le sauveur de sa mère.
    Plaisirs, abandons, séductions, assauts divers, rien n'est permis lorsqu'on est la maman de Batmax ...Une histoire freudienne venue de la nuit des temps.

empty