Dernière sortie avant la nuit
 / 

Dernière sortie avant la nuit

À propos

Plongez dans une histoire sombre et mystérieuse en plein coeur de Limoges. Une nuit, un homme est abattu dans une rue de Limoges, sans mobile ni motif apparent. Ce meurtre déchaîne alors des passions aussi violentes et soudaines qu'inattendues... Il y a tout d'abord les réactions des proches de la victime. Face à l'horreur de la situation, ces derniers sont naturellement en proie à l'incompréhension la plus totale. Mais s'immisce peu à peu en eux le doute. Connaissaient-ils réellement cet homme avec qui ils ont partagé tant de bons moments ? N'y avait-il pas en lui une part sombre, méconnue de tous ? Il y a ensuite les réactions des habitants de la ville. Attristés par la nouvelle, chacun semble apporter son soutien et faire preuve d'empathie. Mais quand le masque tombe, les faux-semblants se dévoilent et la vérité s'impose, impitoyable... Un ouvrage qui mêle suspense et rebondissement jusque dans ses dernières pages.

Rayons : Policier & Thriller > Thriller

  • EAN

    9791035308292

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    296 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Joël Nivard

Joël NIVARD est né à Limoges où il a passé toute une carrière de commercial. Il vit toujours dans cette ville qu'il a évoquée dans les pièces de théâtre qu'il a écrites comme « Limoges avril 1905 » ou « Les chroniques du trolley ». Il a publié 2 romans : « Loser » en 1983 aux Éditions Denoël et « On dira que c'est l'été, deux ou trois jours avant la nuit » aux Éditions Albin Michel en 1986. Son théâtre « On pourra pas dire qu'il a pas fait beau aujourd'hui », « Rien n'arrive pour rien », « Limoges, avril 1905 », « T'avais qu'à prendre le trolley » et « Faut-il abattre les tringleurs de rideau ? » est publié aux Editions Le Bruit des Autres. Il aime la nuit, le vin, le roman noir et le rock'n'roll qu'il consomme sans modération.

empty