Quand le sexe tue Quand le sexe tue
Quand le sexe tue Quand le sexe tue
 / 

À propos

La peur s'est installée dans le milieu des nuits chaudes toulousaines. Les policiers sont confrontés à une série de morts suspectes dont sont victimes des prostituées et des transsexuels. Si ce livre reste un « véritable polar », il emmène le lecteur dans un monde où le sexe règne en maître. Des partouzes dans lesquelles les shémales non opérés mettent du piment dans la vie sexuelle trop monotone de certaines personnes que l'on ne s'attend pas toujours à trouver en si bonne (ou mauvaise c'est selon) compagnie. Mais toute cette débauche se termine trop souvent dans l'horreur. Un tableau sans concession de l'intimité d'une partie de la population dans ce roman policier réservé aux adultes et même aux plus avertis d'entre eux.
« Quand le sexe tue » est le deuxième polar coquin de cet ancien officier de police judiciaire de la Gendarmerie. Après « Meurtres chez les libertins », où il nous avait entraînés dans les milieux libertins du Cap D'Agde, il nous livre aujourd'hui une chronique étonnante sur des pratiques qui habituellement font l'objet de la plus grande discrétion. Ce nouveau récit est le douzième livre (dont huit polars) de Jean-Marie Calvet qui déclare sans ambages : « C'est vraiment un roman policier, à la différence qu'il se déroule dans un milieu bien particulier et que les scènes habituellement censurées sont décrites ici sans aucune hypocrisie ».

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9791031006796

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    196 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11.5 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marie Calvet

Major de Gendarmerie à la retraite, l'auteur qui est également correspondant de presses locale et sportive, a passé trente cinq années dans cette Arme. Les méthodes d'investigation utilisées par les enquêteurs décrites par cet ancien officier de police judiciaire, sont rigoureusement conformes à la réalité. Seules les intrigues, bien évidemment, ne sont que de pures fictions. « Meurtres chez les libertins » est le septième livre (dont quatre polars) de Jean-Marie Calvet. « C'est un véritable policier, à la différence qu'il se déroule dans un milieu bien particulier et que les scènes habituellement censurées sont décrites sans aucune hypocrisie », déclare-t-il.

empty