le retour
 / 

le retour

Traduction ROBERT BOURGEOIS  - Langue d'origine : POLONAIS

À propos

Il y a la main tendue d'un père à son fils et, quelques années plus tôt, celle d'un autre père à un autre fils.
Dans les deux cas, un mur d'incommunication, un gouffre d'indifférence ou d'incompréhension. Il y a aussi, d'un côté, cinq années de violence en Russie, de 1915 à 1920, avec leurs atrocités infligées, subies ou observées, et, de l'autre, une simple journée, celle du difficile retour au pays et à la vie civile. Entre ces deux plateaux d'une balance déséquilibrée, il y a l'évocation des quatre générations de Rogoyski, qui, partis de rien, avec une insolente bonne santé, ont acquis un immense domaine terrien au grand dam de la noblesse polonaise locale.
Pour relier le tout, il y a la futilité de la guerre et de la mort, le dérisoire de la vie et de la paix, l'inanité de toute entreprise, l'atavisme d'une schizophrénie rampante. Avec, pourtant, la volonté explosive de chaque Rogoyski de se réaliser pleinement. Les retours ne sont pas seulement géographiques ou spatiaux : ils finissent toujours par déboucher sur l'intemporalité du retour à soi-même. " D'une manière ou d'une autre, nous revenons tous ", dit un personnage.
Ce à quoi répond un autre, comme en contrepoint : " il n'y a pas de retour si on ne vient de nulle part ". C'est bien entre ces deux constats apparemment inconciliables qu'oscille le mystère du présent ouvrage, tour à tour cruel, feutré, serein, impitoyable comme une démonstration mais émouvant comme une saga.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782882500618

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    23.5 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    375 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Eustachy Rylski

  • Naissance : 1-1-1944
  • Age : 77 ans
  • Pays : Pologne
  • Langue : Polonais

Eustachy Rylski est né en 1944 en Pologne. Après avoir quitté l'école à 17 ans et pratiqué divers métiers (ouvrier, éducateur, fonctionnaire), il publie ses deux premiers romans d'un coup, à l'âge de 40 ans : Le Colonel Stankiewicz et Le Retour, pour lesquels la critique polonaise lui a décerné une place d'honneur parmi les écrivains de sa génération. Mais Rylski se tient volontairement à l'écart du milieu littéraire. Il se définit comme « pessimiste et plutôt ignorant » et avoue « avoir lu peu de livres et ne montrer aucun penchant intellectuel précis ».

empty