Retour de flamme ; comment la mondialisation a accouché du terrorisme Retour de flamme ; comment la mondialisation a accouché du terrorisme
Retour de flamme ; comment la mondialisation a accouché du terrorisme
Retour de flamme ; comment la mondialisation a accouché du terrorisme
 / 

Retour de flamme ; comment la mondialisation a accouché du terrorisme (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

Le 11 septembre 2001, les attentats contre le World Trade Center et le Pentagone ont plongé le monde dans la stupeur, au point que beaucoup ont été tentés d'y voir un changement de paradigme, le moment où est « mort le monde ancien ». Cinq ans plus tard, il est temps que nos yeux se décillent : ce monde partagé en deux blocs n'est pas mort en 2001, nous dit Ali Laïdi, mais en 1989 avec la chute du Mur. Avec l'émergence d'une unique hyper-puissance, la guerre froide, de nature idéologique, s'est muée en une guerre économique mondiale, une guerre menée par tous contre tous, qu'on appelle par euphémisme mondialisation.
Les effets de cet affrontement non-violent sont ravageurs pour des civilisations traditionnelles, dont les modes de vie et les valeurs plient sous la déferlante d'images, de sons et de mots venus d'ailleurs, porteurs de modernité et de promesses de mieux-être que rien ni personne ne peut satisfaire.
Chez les populations musulmanes, elle se heurte à une résistance plus farouche qu'ailleurs. L'inertie de leurs gouvernements et de leurs élites, voire la compromission de celles-ci avec l'Occident, ne font que décupler la frustration et la rage de populations arabes qui ont l'impression de ne plus maîtriser leur destin. La religion devient alors pour les plus exaltés d'entre eux le seul refuge de leur identité menacée, le dernier sanctuaire de leur souveraineté personnelle et collective. Loin d'être la source de leur haine, comme le veut un contresens couramment répandu en Occident, elle en est le vecteur, le mode d'expression.
Face au danger d'une « guerre sans fin » où le terrorisme, l'arme des faibles, susciterait une réponse toujours plus belliqueuse des forts, Ali Laïdi plaide pour que l'Occident prenne enfin conscience des dommages collatéraux occasionnés par la mondialisation, et pour que les élites arabes, de leur côté, fassent sauter les verrous qui enferment leurs peuples dans le cercle vicieux de l'échec et du ressentiment.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques

  • EAN

    9782702137062

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    244 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    288 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Ali Laïdi

Chercheur à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), docteur en science politique, Ali Laïdi est l'auteur de nombreux ouvrages de référence dans ce domaine : Les Secrets de la guerre économique ; Les Etats en guerre économique (Prix Turgot IES 2010) ou Aux sources de la guerre économique. Il anime également une chronique à France 24 sur l'intelligence économique.

empty