Faut-il abattre les tringleurs de rideaux ?
Faut-il abattre les tringleurs de rideaux ?
 / 

Faut-il abattre les tringleurs de rideaux ?

À propos

Faut-il abattre les tringleurs de rideaux ?

Tringleur de rideaux : aborigène prédateur évoluant en milieu hostile sur les valeurs du marché d'économie libérale, n'ayant sur son avenir qu'une visibilité à très cours terme.
Sa devise : « Après avoir tout tringlé, il ne reste guère que les rideaux pour se pendre ou essuyer les larmes, mais pleurer n'est même pas coté au second marché. » T'avais qu'à prendre le trolley « Entre deux trolleys, les Limougeauds caricaturés, et quelques étrangers, se succèdent dans des scènes hilarantes et savoureuses. Cette pièce montre des Limougeaud(e)s plus vrais que nature. Ce spectacle, toutefois, aurait du mal à être présentée en dehors de la capitale limousine et de sa périphérie, sauf s'il était accompagné d'un sous-titrage ! » Jacques Morlaud (L'Echo du Centre) « Faut bien avouer que dans le cryptage limougeaud, réservé aux gens du coin et du cru, Joël Nivard n'y va pas avec le dos de la main morte. C'est bien simple ça frôlerait presque le communautarisme, mais version détendue, généreuse. une joyeuse comédie qui ne se prend pas au sérieux. » Marie-Noëlle Robert (Le Populaire du Centre)

Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782356520111

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    12 cm

  • Poids

    200 g

  • Distributeur

    Comptoir Spe

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Joël Nivard

Joël NIVARD est né à Limoges où il a passé toute une carrière de commercial. Il vit toujours dans cette ville qu'il a évoquée dans les pièces de théâtre qu'il a écrites comme « Limoges avril 1905 » ou « Les chroniques du trolley ». Il a publié 2 romans : « Loser » en 1983 aux Éditions Denoël et « On dira que c'est l'été, deux ou trois jours avant la nuit » aux Éditions Albin Michel en 1986. Son théâtre « On pourra pas dire qu'il a pas fait beau aujourd'hui », « Rien n'arrive pour rien », « Limoges, avril 1905 », « T'avais qu'à prendre le trolley » et « Faut-il abattre les tringleurs de rideau ? » est publié aux Editions Le Bruit des Autres. Il aime la nuit, le vin, le roman noir et le rock'n'roll qu'il consomme sans modération.

empty