Crimes en Lauragais
 / 

À propos

Douze histoires policières qui démontrent que le crime n'épargne aucun endroit de notre planète. Loin de la Corse et de ses règlements de compte, loin des banlieues dites sensibles de la région parisienne et loin des quartiers Nord de Marseille, le Lauragais, région tranquille entre Carcassonne et Toulouse, n'y échappe pas. Un « serial killer » à Avignonet, de sombres affaires de famille qui finissent dans le sang, un cadavre découpé en morceaux dans le Canal du Midi, jusqu'aux destins croisés d'un clochard assassin et d'un terroriste d'Al-Qaida, douze histoires, dans lesquelles les criminels redoublent d'ingéniosité pour échapper à la justice. Qu'il s'agisse d'un comte tué dans les années cinquante, ou d'une néo-rurale britannique violée et assassinée en mil neuf cent quatre vingt, le travail de fourmi des gendarmes ruraux, antithèses des « flics de choc » des films ou des séries télévisées, s'avère d'une rare efficacité.

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782350733425

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    140 g

  • Distributeur

    Presses Litteraires

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marie Calvet

Major de Gendarmerie à la retraite, l'auteur qui est également correspondant de presses locale et sportive, a passé trente cinq années dans cette Arme. Les méthodes d'investigation utilisées par les enquêteurs décrites par cet ancien officier de police judiciaire, sont rigoureusement conformes à la réalité. Seules les intrigues, bien évidemment, ne sont que de pures fictions. « Meurtres chez les libertins » est le septième livre (dont quatre polars) de Jean-Marie Calvet. « C'est un véritable policier, à la différence qu'il se déroule dans un milieu bien particulier et que les scènes habituellement censurées sont décrites sans aucune hypocrisie », déclare-t-il.

empty