Le travail de l'utopie ; Godin et le familistère de Guise
 / 

Le travail de l'utopie ; Godin et le familistère de Guise

À propos

Des logements propres et confortables, des écoles à la pointe de la modernité pédagogique, des loisirs variés, des magasins de proximité, un système de protection sociale contre les accidents de la vie. C'est déjà à partir de 1859, au Familistère de Guise dans l'Aisne, que Jean-Baptiste André Godin bâtit un Palais social, juste aux côtés de son usine d'appareils de chauffage. Rare expérimentation d'inspiration fouriériste qui a su résister au temps, le Familistère est une réponse unique et originale à la question sociale qui tenaille alors une société en voie d'industrialisation. Dans la ruche « familistérienne », la reine porte un nom : solidarité. Autodidacte frotté de spiritisme, homme politique, journaliste, auteur de multiples ouvrages à visée réformiste, Godin (1817-1888) multiplie les rôles tout au long de sa vie. Mais il est avant tout un manufacturier hors normes, doué d'un sens aigu de l'innovation : ses poêles en fonte sont toujours célèbres aujourd'hui. Godin est aussi un socialiste pacifiste qui s'oppose aux principes du libéralisme. Avec des succès inégaux, il expérimente la démocratie industrielle et promeut l'économie sociale ; féministe, il agit en faveur de l'éducation mixte, du travail des femmes et de la parité dans la gestion des affaires du Familistère. Michel Lallement, grâce à l'exploitation approfondie des archives du Familistère, restitue la vie de Godin et les principes qui guidèrent son action. Sans jamais séparer l'homme du contexte dans lequel celui-ci pense et agit, cette biographie est aussi celle des principales inventions auxquelles Godin donne vie. En cela, elle éclaire de profil l'histoire du socialisme et des alternatives au libéralisme économique : toutes menées au nom du caractère vital et sacré du travail, les initiatives et propositions de Godin ont connu des fortunes différentes, puisque paradoxalement, ce n'est pas entre les murs de l'usine mais bien plutôt au coeur du Palais social que le travail de l'utopie a porté ses principaux fruits.

Sommaire

Introduction. Godin, le travail et l'utopie 1. Les vies de Godin 2. Les morales de Godin 3. Le logement, premier équivalent des richesses 4. La proximité comme idéal de pureté morale 5. L'éducation au Familistère : principes et organisation 6. Les ressorts d'une morale éducative 7. Le travail, le talent, le vote 8. Groupes, unions de groupes et conseils d'unions 9. L'Association du capital et du travail 10. Statut et organisation du travail 11. Produits et main-d'oeuvre : les stratégies gestionnaires de Godin 12. En quête de paix sociale 13. Utopie et institution du travail Conclusion. Après Godin

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782251900018

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    511 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    4 cm

  • Poids

    648 g

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Lallement

Le Dr Michel Lallement, chirurgien en cancérologie, a constaté la flambée de cancers de plus en plus virulents et touchant des personnes toujours plus jeunes. Avec Les 3 clés de la santé, il complète aujourd'hui ce travail entrepris pour la création de son ouvrage Les Clés de l'alimentation santé en nous donnant des informations et des outils complémentaires, ceux qui permettent de mettre toutes les chances de notre côté pour être en bonne santé et le rester.

empty