Le dieu pervers

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Dieu est loin, très loin de la peur et de la culpabilité que le christianisme a trop souvent substituées à l'amour et à la liberté de l'Évangile... - Le livre le plus connu de Maurice Bellet - "Un théologien aussi dérangeant qu'important" Jean-Claude Guillebaud - Un ouvrage vendu à plusieurs dizaine de milliers d'exemplaires depuis sa parution. La première édition de ce livre date des années Quatre-vingt dix. Depuis, l'expression " le Dieu pervers " est passée dans le langage courant. Elle désigne une maladie redoutable du christianisme : le " Dieu amour " est-il en fait un Dieu qui aime la souffrance et se plaît à pervertir les relations qu'il a avec l'homme ? Non seulement cruel, mais menteur ! On ne pourra reprocher à Maurice Bellet d'avoir sous-estimé le danger. Source de ravages extrêmes parmi les chrétiens, cette dérive est sans doute une des origines principales du rejet de la foi par beaucoup. Le surmonter suppose une révision déchirante, une écoute neuve et radicale de l'Évangile. Alors apparaît que le processus de cette perversion n'est pas une exclusivité chrétienne. Il hante la politique et la pensée ; il est, au plus profond, le malheur de notre société.

  • EAN 9782220095417
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 396 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 325 g
  • Distributeur Hachette

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la psychologie

Maurice Bellet

Maurice Bellet (1923-2018) était l'un des plus grands théologiens français, qui a marqué plusieurs générations de catholiques. Prêtre formé à l'écoute psychanalytique, il a été l'un des premiers à utiliser les outils de la psychanalyse pour déconstruire une certaine religiosité catholique - Le Dieu pervers, DDB, 1979, devenu livre-culte.ÿCes outils lui ont servi aussi à élaborer, en une soixantaine de livres, une pensée très critique à l'égard des idoles de notre société, et carrément décapante à l'égard du christianisme. Ce faisant, son œuvre prépare la voie à un « christianisme non religieux ».ÿDans cette œuvre, nous avons publié Dieu, personne ne l'a jamais vu (2016) dans la collection « Espaces libres ».

empty