connaître, soigner, aimer ; le serment et autres textes
 / 

connaître, soigner, aimer ; le serment et autres textes

À propos

Hippocrate et ses contemporains ont laissé un ensemble impressionnant de textes et traités. Certains sont des sources de renseignements majeures sur les croyances et les pratiques médicales de la Grèce à l'âge classique. D'autres dépassent ce cadre et brillent par la finesse de leurs observations : l'art de la médecine y est fondamentalement associé à celui de la pensée philosophique. Les textes présentés ici par le philosophe Jean Salem sont à l'origine de la médecine occidentale - Hippocrate invite déjà à une interprétation rationnelle des signes cliniques. Il en émane une profonde sagesse, dont le premier mot est le respect dû au malade.

Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques > Antiquité

  • EAN

    9782020293280

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    165 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Hippocrate

Hippocrate est le plus illustre médecin de la Grèce antique. Né en 460 à Cos dans une branche de la famille aristocratique des Asclépiades qui prétendait descendre d'Asclépios, il apprit la médecine dès l'enfance auprès de son grand-père, déjà nommé Hippocrate, et de son père. Il fut célèbre dès son vivant, comme l'indiquent les mentions de son jeune contemporain Platon dans le Protagoras ou dans le Phèdre. Il enseigna la médecine à ses deux fils, et ouvrit son enseignement à des disciples extérieurs à la famille, moyennant salaire. Il refusa d'aller au service du Grand Roi, mais il quitta son île natale pour la Grèce continentale où il passa une partie de sa carrière, notamment en Thessalie à Larissa où il mourut à un âge avancé. L'œuvre conservée sous son nom, comprenant une soixantaine de traités, désignée actuellement sous le nom de Collection hippocratique ou Corpus hippocratique, constitue les premiers écrits médicaux conservés de la médecine occidentale. Rédigés en dialecte ionien, comme l'Histoire d'Hérodote, ils sont les remarquables témoins d'une médecine rationnelle dont un noyau important date de la seconde moitié du Ve siècle ou de la première moitié du IVe siècle avant J.-C.

empty