Les étoiles les plus filantes

À propos

En juin 1958, une équipe de tournage française débarque à Rio de Janeiro.
Dans les quartiers pauvres se répand la nouvelle d'un drôle de casting: on recherche de jeunes comédiens amateurs noirs. À sa réécriture du mythe d'Orphée et Eurydice, Aurèle Marquant a l'intention de donner pour cadre une favela vibrante de tragédie et de joie. Le réalisateur a reconnu son Eurydice en Gipsy Dusk, danseuse américaine métisse rencontrée à Paris.
Breno, footballeur brésilien au chômage, sera Orphée; Eva, comédienne martiniquaise, et Norma, Carioca pauvre mais ambitieuse, seront les deux autres visages féminins. Déjà les décors se montent, les acteurs s'apprivoisent et les premières scènes sont tournées sur des airs chantés à la guitare. Cette e ervescence artistique ne passe pas inaperçue: deux agents locaux de la CIA  airent un coup à jouer avec la bossa nova, tandis que le  lm aiguise les intérêts du Brésil, mais aussi de la France de Malraux, soucieuse de se placer dans la compétition internationale que constitue le festival de Cannes.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791034906598

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    464 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    322 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Estelle-Sarah Bulle

Estelle-Sarah Bulle est née en 1974 à Créteil, d'un père guadeloupéen
et d'une mère ayant grandi à la frontière franco-belge. Après des études
à Paris et à Lyon, elle travaille pour des cabinets de conseil puis pour
différentes institutions culturelles. Là où les chiens aboient par la queue, son
premier roman, est sorti en août 2018. Elle publie en janvier 2020 un
roman pour enfants à L'École des Loisirs.

empty