Mesdames les capitaines
 / 

À propos

« La femme courageuse vaut deux hommes courageux » écrivit Gabriel Meurier dans le trésor des sentences en 1568. Et pourtant la France a attendu le XXe siècle pour intégrer réellement les femmes dans la Police et dans la Gendarmerie. Dans cet ouvrage, l'auteur a choisi d'exposer le rôle qui est désormais le leur en narrant l'histoire d'une capitaine de Police et d'une capitaine de Gendarmerie confrontées à un implacable tueur en série. Des disparitions de jeunes filles, puis de femmes mûres s'enchaînent à Toulouse et à Castelnaudary, et ces dernières ne sont jamais retrouvées. Les enquêtrices sont conscientes que personne ne possède les infrastructures nécessaires pour garder prisonnières autant de personnes. Mais alors, où sont passés les cadavres ? Dissimuler facilement un corps ou deux est réalisable, mais dans cette affaire comment le tueur est-il parvenu à se débarrasser de huit dépouilles en si peu de temps ? Des investigations difficiles au cours desquelles policiers et gendarmes paieront un lourd tribut avant de mettre hors d'état de nuire le redoutable prédateur.

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9791031010540

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    252 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11.5 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marie Calvet

Major de Gendarmerie à la retraite, l'auteur qui est également correspondant de presses locale et sportive, a passé trente cinq années dans cette Arme. Les méthodes d'investigation utilisées par les enquêteurs décrites par cet ancien officier de police judiciaire, sont rigoureusement conformes à la réalité. Seules les intrigues, bien évidemment, ne sont que de pures fictions. « Meurtres chez les libertins » est le septième livre (dont quatre polars) de Jean-Marie Calvet. « C'est un véritable policier, à la différence qu'il se déroule dans un milieu bien particulier et que les scènes habituellement censurées sont décrites sans aucune hypocrisie », déclare-t-il.

empty