Jean Lafont, le roi de Camargue

À propos

Figure incontournable du monde des taureaux et de la Camargue, le manadier Jean Lafont s'est éteint le vendredi 13 janvier 2017, à l'âge de 94 ans En 1960, il crée au Cailar la manade qui porte son nom et ouvre en 1965 la fameuse discothèque «La Churascaia», devenue par la suite un lieu mythique des nuits du sud de la France, et attirant les stars du monde entier. Jean Lafont dirige également les Arènes de Nîmes aux côtés de Simon Casas pendant la décennie 1983-1993.
Passionné, outre les taureaux et les chevaux, par l'opéra, la littérature ou encore la botanique, Jean Lafont était perçu comme un homme charismatique, malicieux, fantaisiste, d'une grande finesse d'esprit et d'une immense culture.
Il a mené une vie à l'emblème d'une région : fière et libre.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9791030702552

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    246 Pages

  • Longueur

    19.7 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    318 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacky Simeon

Jacky Simeon est né en 1952 à Montpellier. Raseteur
torero d'exception encore présent dans les mémoires,
lauréat de la Cocarde d'Or en 1983, il élève la course
camarguaise à son apogée mais doit quitter l'arène en 1990
après une blessure à l'artère fémorale qui le laisse presque
mort.
La littérature le ressuscitera. Il a publié une
autobiographie, Une Cocarde d'Or et de Sang (à reparaître au
Diable vauvert), un recueil de nouvelles, ainsi qu'un
roman, Le Cours du destin et le fameux Dictionnaire de la
Course camarguaise (Au diable vauvert), devenu le document
de référence incontournable pour s'initier à une culture
rurale connue de toute la France.

empty