Générique de fin
 / 

À propos

Le nouveau roman de Casas, torero de la plume : un polar borgésien entre fiction et réalité, cinéma et littérature, envoûtant et singulier Madrid, de nos jours, un écrivain décide de mettre fin à ses jours. Retrouvant son ancienne amante, une actrice, il est engagé par le réalisateur, compagnon jaloux de celle-ci, pour jouer le rôle d'un écrivain raté et amant de l'actrice qui se suicide à la fin du script. Le parallèle entre la vie du réalisateur et du narrateur est-il une coïncidence ? Mettant en abîme l'histoire d'écrivains en quête de perfection sur une trame de polar à la David Lynch, tirant le fil de la fiction jusqu'à l'extrême, Casas promène son lecteur entre fiction et réalité et brouille les pistes narratives, pour réussir un roman bref et hypnotique, beau et émouvant, qui happe le lecteur jusqu'à son épilogue. Voilà, au sens propre, la quintessence du mensonge romanesque. On est emporté, par un récit réaliste, dans une métaphore de l'écriture. Ou de l'existence. Simon Casas s'affirme ici en écrivain, défiant, comme un torero de la littérature - un torero romantique -, la vie, la mort, et les règles ordinaires du roman. Et il nous offre un texte intime et bouleversant.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791030701333

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    148 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    156 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty