Rachel à l'ombre de Jérusalem
 / 

Rachel à l'ombre de Jérusalem

Résumé

La lettre venait de Haïfa ; elle avait été postée le 22 juillet 1947. « Je t'ai déjà parlé du bateau et du capitaine, un poivrot qui ne payait pas de mine, mais une véritable providence. Sans lui, nous aurions coulé par le fond plus d'une fois. On aurait dit que le diable était à nos trousses. D'abord la mer, déchaînée sans répit, du premier au dernier jour et l'embarcation qui s'arrêtait plus de temps qu'elle n'avançait. L'Angélus, c'est le nom du rafiot ! On en riait au début, étant donné le délabrement de ce tas de ferraille, même que c'était un peu sacrilège selon certains passagers par trop superstitieux. Moi, je ne crois pas tellement à ce fatras. La pogne et le savoir- faire du capitaine qui manoeuvrait les commandes du bateau comme un boucanier, voilà ce qui nous avait sauvé. »

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9789954103869
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 220 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm

Ahmed Tazi

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Ahmed Tazi est né à Fès en 1950 et vit à Rabat. Économiste, membre de l'Inspection générale des finances, « Du pétrole et des outardes » est son huitième roman.

empty