The age of innocence The age of innocence
The age of innocence The age of innocence
 / 

Anglais The age of innocence (édition en anglais)

À propos

«On a January evening of the early seventies, Christine Nilsson was singing in Faust at the Academy of Music in New York...» The Age of Innocence is Edith Wharton's twelfth novel, initially serialized in four parts in the Pictorial Review magazine in 1920, and later released by D. Appleton and Company as a book in New York and in London. It won the 1921 Pulitzer Prize for Fiction, making Wharton the first woman to win the prize. The story is set in upper-class New York City in the 1870s, during the so-called Gilded Age. The Age of Innocence centers on an upper-class couple's impending marriage, and the introduction of the bride's cousin, plagued by scandal, whose presence threatens their happiness. Though the novel questions the assumptions and morals of 1870s New York society, it never develops into an outright condemnation of the institution. The title is an ironic comment on the polished outward manners of New York society when compared to its inward machinations.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9788490019528

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Poids

    305 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Edith Wharton

Edith Jones est née en 1862 à New York dans une riche famille américaine. Elle voyage à plusieurs reprises en Europe, puis épouse Teddy Wharton. Au cours de la Grande Guerre, elle n'hésite pas à se rendre sur le front et ses comptes-rendus aident à convaincre l'opinion publique américaine de la nécessité de rejoindre les Forces Alliées. En 1921, son roman The Age of Innocence est un triomphe, et elle obtient le prix Pulitzer, première femme à obtenir cette prestigieuse récompense littéraire. Après plusieurs livres, elle meurt à Saint-Brice sous Forêt, dans le Val d'Oise, en août 1937.ÿEdith Wharton fut l'une des rares femmes libres de la Belle époque. De très nombreux romans et nouvelles ont été traduits en français. Une biographie par Diane de Margerie (Edith Wharton - Lecture d'une vie) a paru chez Flammarion en 2000.

empty