Waterfront
 / 

À propos

La série « Water Front » du photographe André Mérian se concentre sur les zones portuaires du bassin méditerranéen. Six ports de grande envergure sont représentés : Marseille, Valence, Alexandrie, Gênes, Izmir et Beyrouth. En se confrontant à la comparaison entre ces villes du bord de la Méditerranée, il est fascinant de constater qu'elles se sont toutes développées de la même manière. Leur évolution est similaire en particulier sur le plan de la ré-urbanisation à la périphérie les ports, ce qui transforme ces villes jumelles en nouveaux territoires.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie

  • EAN

    9782849952498

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    22 cm

Infos supplémentaires : Relié  

André Mérian

André Mérian est né en 1955 en Bretagne, il vit et travaille à Marseille. Ses travaux photographiques sont régulièrement exposés en France et à l'étranger (expositions personnelles et collectives), et font parties de collections publiques et privées.ÿDifférentes monographies lui sont consacrées, il est représenté par les Douches La Galerie à Paris. En 2009, il est exposé, et nominé Prix découverte aux RIP d'Arles. Depuis une dizaine d'années, il se consacre aux paysages péri-urbains en France et à l'étranger. L'oeuvre photographique d'André Mérian montre un intérêt pour ce qui construit chaque jour notre paysage. Qu'il saisisse des zones périphériques, des centres commerciaux, des architectures de l'organisation humaine, des espaces habités, des chantiers ou des écrans lumineux disposés dans l'environnement public, ses photographies tentent de figer ce qui se dresse autour de chacun, comme le décor moyen, banal du quotidien. Passée la frontière des villes, l'architecture prend une dimension nouvelle, où le factice, le provisoire et le démontable prennent le dessus. Le résultat est déroutant, et nous interroge sur ces espaces qui s'universalisent sur le sort réservé à l'homme dans cette esthétique du chaos, ses travaux nous questionnent sur la limite de l'objectivité et de la subjectvité.

François Cheval

François Cheval est commissaire d'expositions et directeur de musée. Depuis 1996, il dirige le musée Nicéphore-Niépce à Chalon-sur-Saône.

empty