Affaires résolues à l'ombre du poirier ; un manuel chinois de jurisprudence et d'investigation policière du XIII siècle
 / 

Affaires résolues à l'ombre du poirier ; un manuel chinois de jurisprudence et d'investigation policière du XIII siècle

Résumé

les passionnés d'enquêtes policières sont familiers du personnage du juge ti, popularisé dans les romans de robert van gulik publiés entre 1951 et 1968. si ce héros vécut réellement au viie siècle de notre ère, sous la dynastie tang, van gulik s'inspira principalement d'un manuel de jurisprudence postérieur, les affaires résolues à l'ombre du poirier (tang yin pi shi). compilé en 1211, ce recueil de 144 affaires criminelles a constitué l'ouvrage de référence des magistrats chinois jusqu'à la chute de l'empire céleste sept siècles plus tard. les cas les plus étranges s'y succèdent : les plaignants amènent leurs vaches au tribunal, les juges soumettent pelleteries et ballots de soie à la torture, moines libertins, princes du sang et brigands de haut vol se croisent en un étrange ballet criminel. ces histoires de magistrats perspicaces, d'assassins roués et de criminels endurcis nous font pénétrer au coeur d'un monde sophistiqué et impitoyable, celui de la chine ancienne, si lointaine et si proche.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782847344301
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 300 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 242 g
  • Distributeur Sodis

Série : Non précisée

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Histoire

Robert van Gulik

Hollandais, Robert Van Gulik, (1910 - 1967) est un fin érudit et un véritable polyglotte (néerlandais, anglais, japonais, malais, javanais, latin, grec mais aussi chinois et russe). Après avoir étudié à Leyde et à Utrecht le droit et la politique, il entre aux Affaires étrangères. Il s'initie à la poésie et à la calligraphie chinoises, au tibétain et au sanscrit, à la philosophie bouddhiste. Après avoir assimilé cette formation de lettré chinois, il publie deux ouvrages, l'un sur le luth chinois, l'autre sur la peinture. Il continue son œuvre au cours de ses pérégrinations de diplomate, au Japon, au Liban, en Malaisie, à Washington. C'est en 1948 au Japon qu'il traduit un roman policier chinois, le Dee Gong An ou Affaires résolues par le juge Ti, fonctionnaire de l'époque T'ang. En s'inspirant de vieux récits chinois, Van Gulik écrit alors dix-sept récits policiers fictifs, affaires débrouillées par son juge Ti, qui font découvrir au lecteur occidental maints aspects de la vie sociale en Chine ancienne. L'acquisition d'un album de gravures érotiques de la dynastie Ming l'amène à s'intéresser à l'érotisme chinois et en 1962 il publie La vie sexuelle dans la Chine antique, traduit en français en 1971.

empty