La mobilité dans le système scolaire ; Une solution pour la réussite et la démocratisation??
 / 

La mobilité dans le système scolaire ; Une solution pour la réussite et la démocratisation??

Résumé

Le système éducatif français a intégré récemment la mobilité dans ses objectifs prioritaires. De nouveaux programmes teintés d'espoir tentent à leur manière de corriger l'immobilisme en enseignant les façons d'aller à l'école, en encourageant la réussite par le changement d'établissement ou les études à l'étranger. Cette « mobilité apprenante », devenue une notion centrale de la politique éducative, est encouragée par le Conseil de l'Union européenne qui veut en faire une réalité à l'horizon 2020. Cet ouvrage propose donc de faire un bilan des différentes facettes que prend la mobilité du collège à l'enseignement supérieur. Cet état des lieux montre que la mobilité est très loin d'être une réalité dans le secondaire comme dans le supérieur. Pour autant, elle profite largement aux plus dotés de ressources et peut avoir des effets négatifs sur les autres. Ce bilan est suivi par l'analyse des effets de ces incitations sur les établissements qui ont été créés pour être proches des élèves ou qui ont tenté l'aventure de l'attractivité. La réflexion se prolonge par des questions importantes. Elles tournent autour des limites spatiales ou sociales que la mobilité apprenante rencontre.

Sommaire

Introduction. La mobilité « apprenante ». Ou comment cette injonction est désormais faite à l'école Guillaume Courty. Première partie. Quelles mobilités pour les catégories populaires ? Chapitre 1. Mobilité géographique et réussite au Brevet des collèges dans l'agglomération parisienne. Jean-Christophe François, Zoé Boularan, Henry Ciesielski, Hélène Mathian et Lena Sanders. Chapitre 2. Quelles relations entre mobilité et inégalités scolaires dans l'enseignement secondaire ? Choukri Ben Ayed. Chapitre 3. De la Zep aux ECTS. Les carrières étudiantes des lycéens de Seine-Saint-Denis. Fabien Truong. Chapitre 4. Une orientation sédentaire. Formes d'immobilisme dans la poursuite d'études en Sections de technicien supérieur. Sophie Orange. Chapitre 5. Les premiers pas dans le supérieur à la lumière des trajectoires de socialisation dans le secondaire. Un suivi longitudinal d'étudiants d'AES en Île-de-France. Sandrine Nicourd et Sylvie Vilter. Deuxième partie. Antennes universitaires, démocratisation ou ségrégation ? Chapitre 6. Mobilités et sens du placement universitaire. Enquête sur les logiques du « choix » de l'établissement en Île-de-France. Leïla Frouillou. Chapitre 7. Les sites universitaires de proximité font-ils plus réussir les enfants des classes populaires ? Enquête sur deux cohortes de l'université de Picardie. Andrea Tribess. Chapitre 8. La mobilité des étudiants face à l'offre de formation, réalité ou idée reçue ? L'exemple de la Bretagne. Magali Hardouin et Bertrand Moro. Troisième Partie. Mobilité et Accessibilité ? Chapitre 9. Accessibilité, aggiornamento de l'enseignement supérieur et réinvention du handicap. Serge Ebersold. Chapitre 10. L'enseignement supérieur, un débouché multiple pour des voies peu nombreuses L'exemple du grand Ouest. Rémi Rouault. Chapitre 11. La mobilité après le diplôme. Enquête sur les emplois temporaires à la Commission Européenne. Magali Ballatore. Conclusion. La mobilité vue par la communication institutionnelle. Mobilités multiples dans le travail scientifique. Biographies mobiles et travail multi-local dans une collaboration scientifique internationale. Meike Brodersen. Bibliographie. Liste des acronymes utilisés. Remerciements. Les auteurs.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782757408575

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    262 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    14 cm

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques

empty