Jugan Jugan
Jugan Jugan
 / 

À propos

En vacances à Paros, dans les Cyclades, le narrateur rêve à Noirbourg. C'est là que douze ans plus tôt, il a entamé sa carrière d'enseignant, au collège Barbey d'Aurevilly, "en plein Cotentin, au carrefour de trois routes à quatre voies". Là que débarque un beau matin Joël Jugan, ancien leader du groupe d'extrême gauche Action Rouge. Qui s'attable à la terrasse de la Brasserie de Paris et commande une bière Jupiter, comme autrefois. Après une série de braquages et de crimes, dont l'assassinat du PDG des Forges de Noirbourg, le sulfureux Jugan, qui plaisait tant aux filles, avait été arrêté. Il vient de purger une peine de dix-huit ans. En prison, dans les Quartiers de Haute Sécurité, il est "devenu un monstre, au physique comme au moral". L'une de ses anciennes complices, Clotilde Mauduit, militante de gauche et féministe acharnée, a monté une équipe d'aide aux devoirs pour les élèves de la Zone, enfants des HLM et petits Gitans mêlés. Elle a recruté le narrateur, ainsi qu'Assia Rafa, étudiante en comptabilité, dont le père, Samir, gère une supérette dans la Zone. Assia est envoûtée par l'homme au visage ravagé entrevu à la terrasse de la brasserie. Ensorcelée, aussi, peut-être, par la gitane en robe rouge, surprise à voler dans les rayons de la supérette, qui lui a craché au visage d'étranges imprécations.

Lorsque Clotilde enrôle Jugan dans l'équipe d'aide aux devoirs, Assia se livre à lui corps et âme. Très vite, il l'entraîne en enfer. Rigueur du récit, tension de l'intrigue, ampleur de l'écriture, Jérôme Leroy amène ici le roman noir à l'incandescence.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782710377368

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    20.7 cm

  • Largeur

    14.2 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    302 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jérôme Leroy

Né le 29 août 1964 à Rouen, Jérôme Leroy a publié son premier roman en 1990, L'Orange de Malte, Prix du Quartier Latin 1990. Il a ensuite publié de nombreux romans et recueils de nouvelles à la limite du roman noir et de l'anticipation sans pour autant se considérer comme un auteur de genre. Il a également écrit un recueil de poèmes : Le Déclenchement muet des opérations cannibales (Équateurs 2006), une étude sur Frédéric Fajardie (Rocher, 1994) et des romans pour la jeunesse dont La Grande Môme (Syros, Prix du polar jeunesse 2008). Il collabore régulièrement au site Causeur.fr.

empty