La forge solaire
La forge solaire
 / 

La forge solaire

À propos

Dans La sagesse d'aimer, salué pour la qualité de son écriture et couronné par le Prix Seligmann 2017 contre le racisme, l'actrice et philosophe Zarina Khan avait entamé le récit du « roman vrai » de sa singulière destinée.
Nous l'avions laissée au sortir de l'enfance, en pleine adolescence tourmen- tée, hésitant à rejoindre son père à Karachi ou sa mère à Moscou. Nous la retrouvons à l'ambassade d'Allemagne dans la froideur oppressante de la Russie des années soixante-dix, confrontée à l'incandescence du volcan de son être, à l'amour naissant, véritable « forge solaire » où s'édifie son individualité. Le spectre du nazisme et le visage de son beau-père qui la ty- rannise en viennent à se confondre. Cependant, en vraie « contrebandière de la liberté », elle va peu à peu s'ouvrir un chemin à travers philosophie, jubilations littéraires, et le théâtre qui redonne sa place au corps meurtri.
C'est alors qu'elle élabore des outils « pour la paix » qui l'emmèneront plus tard dans les zones de conflit et les pays en guerre...

Rayons : Littérature générale > Récit > Récit autre

  • EAN

    9782372410298

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    226 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    14.8 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    372 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Zarina Khan

D'origine russo-pakistanaise, née en 1954 à Tunis, philosophe engagée pour la défense des droits de l'homme et de l'enfant et reconnue par l'Unesco comme experte pour la culture de la paix,
Zarina Khan a créé sa compagnie théâtrale en 1984. Initiatrice du mouvement (Théâtre et Liberté dans la guerre), elle anime des ateliers d'écriture et de pratique théâtrale en pleine guerre à Sarajevo (1993) et à Beyrouth (1998) qui donneront naissance à la pièce Le Dictionnaire de la Vie. L'année suivante, elle réalise le film Ados Amor, joué par des adolescents de Seine-Saint-Denis, sélectionné au Festival de Cannes Junior. En 1999, elle signe le documentaire Essabar ou l'abri de l'être, rencontre entre des jeunes en réinsertion et des Touaregs du Mali, primé par l'Unesco et le Festival de la Santé Mentale de Lorquin. Installée à Mirabel, en Ardèche, Zarina Khan crée le concept d'itinérance théâtrale et dirige un lieu de rencontres interculturelles.
Elle est l'auteur des livres Les droits des enfants (Nathan, 1991) et Le droit des hommes et des enfants (Nathan, 2000), d'essais et de nombreuses pièces de théâtre.

empty