Martin Niemoller : prisonnier personnel de Hitler
 / 

Martin Niemoller : prisonnier personnel de Hitler

À propos

Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.
Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n'ai rien dit, je n'étais pas social-démocrate.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.

Martin Niemöller passa 8 ans en camp de concentration sur ordre de Hitler auquel il s'était opposé à partir de 1934. Ancien officier nationaliste de sous-marin allemand durant la Grande Guerre devenu pasteur par refus de tuer des innocents, il est au début attiré par les thèses du parti nazi mais réalise très vite la perversion du national-socialisme et organise, avec Dietrich Bonhöffer, la dissidence anti-régime et la résistance d'une partie de l'église allemande.
Arrêté en 1937 et enfermé à Sachshausen puis Dachau, il sera libéré par les Américains en avril 1945

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Biographie

  • EAN

    9782356181756

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Frédéric Rognon

Professeur de philosophie à la Faculté de théologie protestante de l'Université de Strasbourg, Frédéric Rognon a vécu six ans dans la Communauté de l'Arche de Bonnecombe, fondée par Lanza del Vasto. Il est l'auteur notamment de Les primitifs, nos contemporains (Hatier, 1988), Les passions (Hatier, 1997), Médias et démocratie (Presses Universitaires de Strasbourg, 2010), Générations Ellul. Soixante héritiers de la pensée de Jacques Ellul (Labor et Fides, 2012).

empty