Le bonheur en allemagne
Le bonheur en allemagne
 / 

Le bonheur en allemagne

À propos

« En vérité, l'Allemagne continue à me valoir comme du temps de mon enfance, de ma jeunesse, de mon âge mûr des tristesses et des joies, des blessures et des fleurs, des pertes irréparables et des richesses immenses. »
Dans ce livre, Michel Tournier nous raconte son lien intime avec l'Allemagne. Sa famille germanophile, son rapport à la langue de Goethe et ses études universitaires d'après-guerre dans un pays dévasté par la défaite sont autant de faits qui l'unissent à ce pays. Toutefois, l'auteur est français et c'est l'analyse des rapports entre ces deux contrées qu'il veut nous faire partager. Pour ce faire, il trace une généalogie du couple France-Allemagne. Partant des années 1770-1830, en passant par Bismarck, l'avènement de l'Empire, la Grande Guerre, Weimar et le désastre nazie, jusqu'à la naissance de la RDA avec laquelle il a toujours entretenue une relation privilégiée, il nous livre une analyse claire et sans parti pris de deux nations que l'Histoire à toujours poussée l'une vers l'autre ou l'une contre l'autre. Mais c'est également une
réflexion sur l'Europe et les peuples qui la composent. Il constate notamment que les vertus dont chacun se réclame sont toujours celles qui font le plus défaut. Pour lui, les Allemands dont la discipline et l'ordre semblent les parangons sont, au contraire, emplis de légèreté et de finesse. Quant au français vantant leur esprit et leur ironie, il les voit mégalomanes et rêvant d'éclipser le reste de l'humanité. Toutefois, l'auteur ne se contente pas d'un rapide tableau historique, mais retrace et expose ce qui dans la littérature, la philosophie, la musique et la peinture s'attachent à notre héritage commun. C'est, pour lui, tracé en filigrane, la préférence romantique et l'extraordinaire fécondité de la pensée allemande.
Texte limpide et délicat, Le bonheur d'être romantique est une promenade agréable dont la langue assurée et la justesse des vues soulignent ce qui fait la richesse, la force, mais aussi la faiblesse et le paradoxe de cette mosaïque séculaire qu'est l'Europe.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782350040042

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    90 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    118 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Tournier

Michel Tournier est né à Paris en 1924 dans une famille aisée. Son éducation sera marquée par la culture allemande, la musique et le catholicisme. Plus tard, il découvre la pensée de Bachelard et devient l'élève de Lévi-Strauss.
Pendant une vingtaine d'années, il exercera plusieurs métiers: dans l'édition de 1956 à 1968, chez Plon, il travaille à des traductions de l'allemand; journaliste, il est chargé d'une émission "Chambre Noire" et en 1968, participe avec Lucien Clergue à la création des Rencontres Photographiques d'Arles.
En 1967, il obtient le Grand Prix de l'Académie française pour Vendredi ou les Limbes du Pacifique et en 1970, le Goncourt à l'unanimité pour le Roi des aulnes. Il entre à l'Académie Goncourt deux ans plus tard.
Aujourd'hui, il vit à Choisel dans un ancien presbytère et fait partie du Comité de lecture chez Gallimard.
Considéré comme "un classique", Tournier est lu par tous les publics, dans tous les pays. Son univers romanesque, peuplé d'ogres, de jumeaux et d'androgynes, se partage entre le réalisme et le fantastique. Malgré les critiques qu'elle peut susciter, sa lecture originale des mythes, des religions et de l'histoire a apporté un souffle nouveau et bénéfique au roman des années 70.

empty