Une histoire de la manipulation des chiffres de l'Antiquité à nos jours ou le théorème d'hypocrite

,

À propos

Les mathématiques sont loin d'être inoffensives. Pythagore n'invoque-t-il pas la puissance des nombres pour conduire des cités à la guerre ? Machiavel ne fait-il pas des mathématiques l'expression même du cynisme ? Au fil des siècles, les chiffres ont fini par s'émanciper de toute morale. Il devient urgent de les rendre plus justes et surtout plus humains. Comment des nombres, des équations, des théorèmes ont-ils pu cautionner des régimes politiques, justifier la nécessité d'un impôt injuste, légitimer une politique autoritaire, faire condamner des innocents ? La longue histoire du côté obscur des mathématiques, nous est ici révélée dans un livre aussi savoureux qu'explosif. L'enquête pointue d'un ex-statisticien de l'Insee, qui enseigne la théorie politique à l'université de Trente, en Italie, et d'un écrivain journaliste sans culture mathématique, propose d'y voir un peu plus clair quand tout paraît trop évident.



Rayons : Sciences & Techniques > Généralités sur la science > Sociologie des sciences

  • EAN

    9782290359488

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

empty