Histoire des institutions ; l'Antiquité (3e édition) Histoire des institutions ; l'Antiquité (3e édition)
Histoire des institutions ; l'Antiquité (3e édition) Histoire des institutions ; l'Antiquité (3e édition)
 / 

Histoire des institutions ; l'Antiquité (3e édition)

À propos

« Les institutions orientales ont-elles pénétré le droit romain primitif par l'intermédiaire des Grecs ? Il y a une parenté très visible entre les institutions publiques grecques et celles de la Rome des premiers siècles. L'organisation de la Ville de Rome rappelle celle des villes grecques, la façon de faire les traités internationaux, ainsi que le droit pénal. Des éléments du droit privé aussi sont parallèles. Pour le fond, il reste une profonde différence entre les institutions privées grecques et le droit romain des XII Tables par exemple.
L'influence des lois de Solon et des autres lois grecques sur la première législation romaine reste très douteuse. Et d'ailleurs, même si l'on peut admettre, sur certains points, l'influence hellénique, cela n'emporte nullement une influence orientale, puisque nous avons vu la ténuité du lien qui peut exister entre le droit oriental et le droit grec. Nous pouvons donc dire que, pour l'essentiel, le droit romain primitif est autonome. Il constitue un système juridique à part. »

Sommaire

Les institutions grecques Institutions romaines Du VIIIe siècle au VIe siècle. La période royale Du Ve siècle à 134 av. J.-C. La Respublica De la civitas à l'État (134 av. J.-C. à 14 après) L'Empire de 14 à 306 ap. J.-C.
Le Dominat (306-476) L'Empire byzantin sous Justinien

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782130730682

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    636 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    562 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Ellul

Philosophe, théologien, moraliste, homme engagé dans les combats sociaux, penseur critique de la révolution et de la technique, Jacques Ellul (1912-1994) apparaît toujours comme l'une des figures les plus éminentes et pourtant les moins bien connues de la vie intellectuelle française. D'ores et déjà en vogue aux États-Unis, son oeuvre, d'une rare fécondité, trouve un écho sans précédent auprès de la jeunesse. Un auteur à découvrir ou à redécouvrir. Absolument.

empty