Bruges-la-Morte Bruges-la-Morte
Bruges-la-Morte Bruges-la-Morte
 / 

Bruges-la-Morte (Préface Marc-Vincent Howlett)

À propos

« Hugues Viane se disposa à sortir, comme il en avait l'habitude quotidienne à la fin des après-midi. Inoccupé, solitaire, il passait toute la journée dans sa chambre, une vaste pièce au premier étage, dont les fenêtres donnaient sur le quai du Rosaire, au long duquel s'alignait sa maison, mirée dans l'eau. Il lisait peu : des revues, de vieux livres ;
Fumait beaucoup ; rêvassait à la croisée ouverte par les temps gris, perdu dans ses souvenirs. Voilà cinq ans qu'il vivait ainsi, depuis qu'il était venu se fixer à Bruges, au lendemain de la mort de sa femme.
Cinq ans déjà ! Et il se répétait à lui-même : 'Veuf ! Être veuf ! Je suis le veuf !' Mot irrémédiable et bref ! (...) Pour lui, la séparation avait été terrible : il avait connu l'amour dans le luxe, les loisirs, le voyage, les pays neufs renouvelant l'idylle. Non seulement le délice paisible d'une vie conjugale exemplaire, mais la passion intacte, la fièvre continuée, le baiser à peine assagi, l'accord des âmes, distantes et jointes pourtant, comme les quais parallèles d'un canal qui mêle leurs deux reflets. Dix ans de ce bonheur, à peine senties, tant elles avaient passé vite ! Puis, la jeune femme était morte, au seuil de la trentaine... » Veuf, Hugues Viane s'est exilé à Bruges et parcourt tous les jours, inconsolé, les rues de la ville aux mille canaux. Ses marches mélancoliques conduiront l'esseulé à rencontrer une femme ressemblant étrangement à celle qu'il a perdue.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles > Nouvelles

  • EAN

    9782072877551

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    114 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    84 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Georges Rodenbach

Ami de Mallarmé, Rodin ou encore Villiers
de L'Isle-Adam, Georges Rodenbach
(1855-1898), écrivain belge de la génération
symboliste, écrivit tour à tour pièces de
théâtre, romans, poèmes, articles ou encore
contes. Parmi ses écrits, dont l'œuvre la
plus connue demeure Bruges-la-Morte :
Le Règne du silence (1891) ; Musée des
Béguines et Le Voile (1894) ; la Vocation
(1895) ; le Carillonneur (1897) ainsi que le
Rouet des brumes (1901).

empty