François, portrait d'un absent

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

François, portrait d'un absent

Liste

« Ça arrive comme une vague. Cette nuit-là, j'ai compris ce qu'était une voix blanche. La voix de Jérôme était blanche. Maintenant, les souvenirs affluent. Ça arrive comme une vague. La voix est blanche et la chambre est noire. La maison est endormie dans le froid de décembre. L'hiver de Tokyo est toujours sec et froid : il ne te protègera pas. Le téléphone sonne. La mort surgit souvent ainsi, en pleine nuit. C'est un hurlement, ou un appel. L'écran lumineux m'indique que c'est Jérôme et que l'appel vient de Paris, mais la voix au bout du fil semble n'appartenir à personne et n'être reliée à rien. Elle est étrange, cette voix, elle n'est pas tout à fait calme, elle garde son calme, ce qui n'est pas la même chose. Elle est aux prises avec quelque chose d'immense et de profond - quelque chose comme une lame de fond. Alors, Jérôme m'annonce la nouvelle. Il me l'annonce doucement, presque délicatement, comme s'il recouvrait un corps, comme s'il dépliait un drap : François est mort cette nuit, il est mort noyé, dans la mer qui borde l'île de la Graciosa, au large des Canaries. Et puis l'autre nouvelle, dans la foulée, la même, une autre, je ne sais plus. Car il y a pire, si c'est possible : François n'est pas mort seul, sa petite fille, Bahia, est morte avec lui. Tous les deux emportés, engloutis par la vague - Sylvia restée seule, abandonnée, sur le rivage. Ça arrive comme une vague. » Une voix blanche, surgie au milieu de la nuit, annonce à Michaël Ferrier la mort de son ami François et de sa fille Bahia.

Grand format
20.00 €
En stock

Autres informations

  • EAN 9782072801426
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 236 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 324 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


Biographie

Michaël Ferrier - Michaël Ferrier vit à Tokyo où il enseigne la littérature. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Tokyo. Petits portraits de l'aube, Prix littéraire de l'Asie 2005 (L'Infini, 2004) et du Goût de Tokyo (Mercure de France, 2008).

empty