Le blasphème

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Il avait disparu de notre horizon politique. Voltaire en avait fait une infraction d'un autre âge. La Révolution française allait le congédier du domaine de la loi, pour l'ériger en « crime imaginaire ». Et voici que le blasphème, notion si longtemps désuète, s'invite à nouveau dans notre vie publique, sourdement d'abord, puis au grand jour, dans le fracas des attentats sanglants de janvier 2015. Ce « péché de bouche » a une longue histoire qu'il faut retrouver pour mieux comprendre comment, d'un siècle à l'autre, il s'est articulé à nos guerres civiles et à nos conflits idéologiques. Outrage religieux, crime identitaire, délit politique : le blasphème n'a cessé de se métamorphoser au gré des époques, avant de déserter, en 1791, nos manières de penser, puis de réapparaître voici quelques années sous des atours inédits. C'est cette trajectoire que Jacques de Saint Victor restitue afin de rendre intelligibles les raisons et les enjeux du débat que le blasphème suscite aujourd'hui. Son invocation récente, par certains, au nom du respect des « convictions intimes », met à l'épreuve un principe fondamental, propre à notre nation depuis des siècles, la liberté d'expression, et, au-delà, une manière singulière de s'entretenir des choses de la cité.

  • EAN 9782070177608
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 128 Pages
  • Longueur 15 cm
  • Largeur 22 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 174 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

Jacques de Saint Victor

Jacques de Saint Victor, historien du droit, professeur à l'Université Paris-XIII et au CNAM, est notamment l'auteur de Un pouvoir invisible. Les mafias et la société démocratique (2012) et de Les Antipolitiques (2014).

Broché
empty