La métaphysique de l'idéalisme allemand
 / 

La métaphysique de l'idéalisme allemand

Traduction PASCAL DAVID  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

Après le grand cours de 1936 sur le traité de Schelling de 1809, les Recherches philosophiques sur la liberté humaine, Heidegger remet en 1941 l'ouvrage sur le métier. Il propose ici une interprétation « renouvelée » du traité dans lequel il voit « le sommet de la métaphysique de l'idéalisme allemand », ou encore « le coeur de toute métaphysique de l'Occident ». C'est dire que, loin de faire double emploi avec le cours de 1936 (dont la traduction française est parue en 1977 sous le titre Schelling), ce cours de 1941 reprend à nouveaux frais la problématique schellingienne en se focalisant sur la distinction entre fond et existence. C'est aussi l'occasion, pour Heidegger, de démarquer la question de l'existence telle est posée dans Être et temps d'autres problématiques, celles de Kierkegaard et de Jaspers, en montrant que le livre de 1927 ne relève pas d'une « philosophie de l'existence » ni de l'« existentialisme », contrairement à une idée répandue. Traduit de l'allemand par Pascal David

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine > Philosophie analytique (XXe siècle)

  • EAN

    9782070148363

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    377 g

  • Distributeur

    Sodis

Infos supplémentaires : Broché  

Martin Heidegger

Disciple et assistant de Husserl, Martin Heidegger (1889-1976) lui succéda à l'Université de Fribourg où il enseigna jusqu'en 1973. Son oeuvre s'est nourrie d'une lecture attentive des penseurs grecs, en particulier celle des Présocratiques.

empty