Les cahiers de la NRF ; correspondance 1921-1968
 / 

Les cahiers de la NRF ; correspondance 1921-1968 (EDITION ETABLIE, ANNOTEE ET PREFACEE PAR JACQUES ROUSSILLAT)

,

Résumé

Découvrez Correspondance 1921-1968, le livre de Marcel Jouhandeau. L?abondante et surprenante correspondance qu?ont échangé Marcel Jouhandeau et Jean Paulhan entre 1921 et 1968, année de la mort de Paulhan, présente un document passionnant pour ceux qui s?intéressent à l?histoire littéraire ; de plus, elle nous révèle deux personnalités aussi différentes qu?attachantes : Jouhandeau, l?écrivain intimiste, l?auteur prolifique d?une incessante autobiographie éclatée dans plus de cent titres, et Paulhan, l?éditeur, l?auteur, l?ami des peintres et des poètes, le directeur officieux puis officiel de La Nouvelle Revue française, lui, beaucoup plus secret. Sur quelques 4 000 lettres recensées, ce volume en retient 904, que l?on peut considérer comme les plus significatives. L?ensemble se lit comme un roman de l?époque, du petit monde des lettres, de la NRF et des Editions Gallimard. On y voit Paulhan, magnanime et amusé, considérer avec le plus grand sérieux les plaintes incessantes de Jouhandeau, qui s?épanche sur sa mère, sur les injures que lui adressent les surréalistes alors qu?il a tout fait pour les introduire à la NRF, sur les scènes incessantes que lui fait Elise alors même qu?ils ne sont pas encore mariés et devraient être en pleine lune de miel? Mais c?est à l?occasion de l?Occupation et de ses séquelles que leur relation prend une tournure dramatique : Paulhan est un résistant de la première heure bientôt contraint de vivre dans la clandestinité ; Jouhandeau, auteur du pamphlet antisémite Le péril juif, participe avec empressement au voyage des écrivains collaborationniste à Weimar, "pour les beaux yeux bleus du lieutenant Heller", affirmera-t-il plus tard pour se dédouaner. Plus grave : Paulhan apprend avec certitude que c?est Elise Jouhandeau en personne qui l?a dénoncé à la Gestapo, ce que Marcel refusera toujours de reconnaître. Pourtant, le lien n?est pas rompu, la correspondance se poursuit pendant encore plus de quarante ans comme si de rien n?était, sans être altérée par une quelconque froideur ou distance. Alors que tout devrait les opposer, les pousser à s?affronter, les deux hommes nous laissent ainsi entrevoir ce qui préside au mystère de l?amitié.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782070136476
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 1 152 Pages
  • Longueur 20 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 5 cm
  • Poids 1 096 g
  • Distributeur Sodis

Série : Non précisée

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Jean Paulhan

Essayiste, critique d'art, théoricien de la langue et de la littérature, Jean Paulhan (1884-1968) dirige La Nouvelle Revue française à partir de 1925, exerçant une influence considérable sur le monde des lettres et des arts. Il est élu à l'Académie française en 1945. Son oeuvre est publiée aux Éditions Gallimard.

empty