La mare au diable (3 CD ; 3H25)

,

À propos

Germain, jeune laboureur resté veuf avec ses trois enfants, est le personnage principal de cette idylle champêtre dans le Berry. Il part chercher une nouvelle épouse, accompagné de Petit-Pierre, son plus jeune fils, et de Marie, une paysanne. Un orage les oblige à se réfugier dans un bois, près de la mare au diable. Oeuvre intégrale, avec sons et bruitages additionnels enregistrés dans le Berry.

« A mon ami Frédéric Chopin » Durant l'automne 1845, Frédéric Chopin est retourné passer quelques jours à Paris. George Sand se sent soudain seule. Elle lui écrit « Aimez-moi mon cher ange comme je vous aime »*, et lui envoie une mèche de ses cheveux... et en quatre jours, rédige la mare au Diable, qu'elle lui dédie.

Ainsi elle inscrit dans son oeuvre non seulement leur amour, mais aussi subtilement, elle dévoile un peu de l'intense communion artistique qui les unit. Car les plus belles pages du compositeur doivent beaucoup aux attentions délicates, à la patience, à l'adoration exclusive sans doute, que George Sand lui voue, mais aussi aux conversations, aux échanges d'idées sans fausse complaisance. Une sorte d'union supérieure qui se passe le plus souvent de mots, se nourrit de silences, de contradictions, d'incompréhensions parfois encore, mais est toujours teintée d'un infini respect.

C'est en quatre jours que George Sand écrit la Mare au Diable. Roman « rustique » ancré dans le Berry, autour de son « cher Nohant » qu'elle a toujours autant de joie à faire découvrir à Frédéric. Région qu'il aime en retour, à sa façon un peu distante, parce que l'âme de la Vallée noire lui parle un peu de la Pologne, songe toujours entrevu, terre de son âme sempiternellement exilée...

Et puis apposer le nom de Chopin à celui de la Mare au Diable, c'est symboliquement le lier au Berry. L'ancrer non seulement dans une réalité tangible qui souvent s'efface devant lui, mais aussi lui faire partager quelques unes des vues politiques de la romancière républicaine et progressiste... lui qui, dans ce domaine, semblait si frileux !

-Frédéric Chopin (1810-1849) et George Sand (pseudonyme d'Aurore Dupin, baronne Dudevant - 1804-1876) ont partagé entre 1836 à 1847 une « amitié exclusive » (G. Sand) qui s'est brisée sur des malentendus, quelques ressentiments aussi bien que par lassitude.

Rayons : Littérature générale > Littérature générale

  • Auteur(s)

    George Sand, Urbe Condita

  • Éditeur

    Eponymes

  • Date de parution

    19/10/2009

  • EAN

    3760181390167

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    0.5 cm

  • Poids

    100 g

  • Distributeur

    Eponymes

  • Support principal

    CD Audio

Infos supplémentaires : Livre lu  

Écoutez la sélection d'extraits audio
empty