Syllepse

  • Le métier d'enseignant ne se limite pas à « faire classe » : il y a un avant, un après, il y a un envahissement qui fait que ce métier se prépare, se réfléchit, se construit, s'interroge, souvent seul, plus rarement à plusieurs. Aussi les contours des horaires de travail sont difficiles à définir et ce travail « invisible » mais qui prend toujours sa source dans la réflexion pour améliorer les apprentissages n'est pas reconnu. Chahutés par l'image qu'ils se font du bon enseignant, les enseignants ne ménagent pas leur peine au prix de leur sommeil, de leur temps libre, de leur vie personnelle. Les enseignants eux-mêmes peinent à décrire la réalité de ce travail. Ils n'ont d'ailleurs pas le temps ni les outils pour analyser ce qu'ils font. Mais le constat d'épuisement professionnel voire les problèmes de santé graves que peut connaître une partie des enseignants sont des symptômes d'une crise du travail enseignant.
    Les causes sont bien sûr à trouver dans l'organisation du système éducatif, dans l'absence d'accompagnement, dans des réalités de conduites de classe difficile mais aussi dans toutes les activités périphériques menées par les enseignants. Cet ouvrage permet de réfléchir ensemble à ces activités. Il est trop facile de penser que les difficultés des enseignants relèvent de problèmes personnels, de posture inadaptée, quand on sait comment les enseignants s'investissent, combien créatifs, inventifs et engagés, ils tiennent le système à bout de bras.
    En réalité, ce qui se joue dans le travail des enseignants hors de la classe, c'est le sens même de leur métier : comment arbitrer entre temps personnel et temps professionnel ? Entre règlement et réel ? Entre le désirable et le possible ? Entre la maîtrise et la liberté ?
    En restituant la parole même d'enseignant·es du premier degré, Frédéric Grimaud parvient à mettre en lumière le travail invisible, la charge mentale, les fatigues ignorées et les controverses professionnelles qui habitent chaque enseignant·es. Il montre du même coup combien cette approche est pertinente pour la réflexion syndicale, porteuse de luttes s'enracinant dans le travail réel des enseignantes.

empty