Max Milo

  • Que sait-on sur les pleurs des bébés ? Comment peut-on favoriser leur sommeil ? Lait maternel ou lait artificiel, que choisir ? Que peut-on faire quand l'enfant fait la fine bouche ? Quel est l'état de la balance bénéfice-risque des vaccins? Pourquoi a-t-on interdit la fessée ? Ecrans passifs, écrans interactifs quels sont les risques et bénéfices ? Quels sont les effets des ondes électromagnétiques sur la santé ?...

    Ce sont plus de 1500 articles scientifiques touchant une trentaine de thématiques : la grossesse, l'allaitement, le sommeil, l'alimentation, les vaccins, l'éducation et les nouvelles technologies...

    Un livre idéal destiné à vous aider à prendre des décisions informées pour nos enfants.

    Sur commande
  • Une famille mène une vie ordinaire et paisible. Le père est gendarme, la mère alterne vie professionnelle et vie de femme au foyer. Leur quotidien va basculer dans l'horreur suite aux aveux de leur fils, victime de viol et d'abus sexuels au sein de la gendarmerie où ils ont vécu. Va suivre une succession d'obstacles afin de sauver Kévin du choc post-traumatique ignoré et négligé par nos institutions. Ils vont comprendre le sens de la solitude et du combat. Murielle la mère, mène un combat féroce pour maintenir Kévin dans une scolarité normale...
    Cette mère mènera un combat contre l'armée et la justice, pour que le pédophile soit arrêté et qu'il y ait un procès. A cette douleur inqualifiable s'ajoutent la lenteur et le laxisme judiciaires qui dévastent davantage les victimes et leur famille. Kévin sera broyé par toute cette spirale judiciaire qui ravivera à chaque fois la violence de son traumatisme.

  • Empruntant une voie encore différente, hors de la philosophie pure et du pamphlet brut, Nathalie Six s'adresse au grand public. Elle a interrogé plus de cent personnes, parmi lesquelles l'écrivain Nathalie Rheims et la psychanalyste Claude Schlienger, qui témoignent dans cet ouvrage. La question est celle du désir de maternité et de paternité. La génération est celle des trentenaires qui atteignent le moment de leur vie où il faut se poser LA question, au risque, pour les femmes, de se voir privées de leur désir d'enfant du fait de la fameuse horloge biologique. L'auteure mêle dans son texte à la fois son enquête professionnelle et sa quête personnelle. Trentenaire, elle se questionne sur les raisons de son désir d'enfants. Cela vient-il du fond de son être ? Dans ce cas, pourquoi ne ressent-elle pas cet instinct maternel dont on lui rabâche les oreilles depuis toute petite ? Qu'est ce que cela impliquerait si elle choisissait de ne pas avoir d'enfants ? Les personnes interrogées ont fait le choix de ne pas avoir d'enfants pour des raisons diverses (obstacle à l'épanouissement social, culturel et à la réalisation de soi, absence de désir d'enfant assumée, priorités professionnelles ou esthétiques). Elles racontent les conséquences de leurs choix : pression des parents qui veulent des petits enfants, les piques au quotidien dans le milieu professionnel et amical. Les femmes sont alors taxées de lesbiennes refoulées, dépressives, hystériques névrosées obnubilées par leur corps, considérées comme des ados attardées. La plupart des livres parus sur le sujet se sont focalisés sur les femmes. Nathalie Six y associe les hommes. Lorsqu'on aime une femme qui n'a pas de désir d'enfants, quelle est l'alternative ? Inversement, quelles sont les raisons qui poussent un homme à refuser ce rôle de père ? Un document qui parle à tous. L'auteure, lorsque le livre paraîtra, sera jeune maman depuis octobre 2010.

    Sur commande
  • Michel Desmurget est un spécialiste du cerveau, expert en neurosciences, il révèle que la télévision représente un problème majeur de santé publique qui concerne à la fois les enfants et les adultes. Fruit de 4 ans de travail, ce livre est au sens noble et premier du terme, un ouvrage de vulgarisation.
    Michel Desmurget analyse les propos du business florissant de la "bonne parole". L'idée qui consiste à expliquer aux parents que la télé aide les enfants "à grandir" en favorisant la socialisation, le développement de l'imaginaire, etc... Ces affirmations sont contredites par des centaines d'études scientifiques rigoureuses. L'auteur a épluché plus de 3000 articles scientifiques et plus de 30 ouvrages spécialisés qu'il a synthétisés pour les rendre accessibles. II est établi que la consommation audiovisuelle infantile a un effet fortement négatif sur le développement cognitif, provoque des troubles attentionnels, des retards de langage et une propension à l'échec scolaire.
    La télévision joue aussi un rôle central dans le déclenchement et le maintien de conduites sanitaires à risques liées à l'alimentation, au tabac, à l'alcool et au sommeil. Le petit écran est "un tueur silencieux". Par exemple, une étude épidémiologique récente de grande ampleur a montré que chaque heure passée devant la télévision augmentait de 15 %, chez l'adulte, le risque de mourir d'une maladie cardiovasculaire. Elle aurait aussi pour effet de participer au développement de maladie neuro-dégénératives telle Alzheimer.Pour les scientifiques, l'effet délétère de la télévision sur l'agressivité et la violence est définitivement prouvé. A ce jour, trois effets majeurs des contenus audiovisuels violents ont été démontrés : (1) désensibilisation (propension à accepter sans sourciller des niveaux élevés de violence) ; (2) "syndrome du grand méchant monde" (exacerbation de la conviction selon laquelle le monde environnant est hostile) ; (3) agressivité (facilitation des comportements agressifs et délinquants). L'auteur dissèque les habitudes audiovisuelles des téléspectateurs. Ce sont le plus souvent les parents qui, initialement, poussent l'enfant à regarder la télévision.

    Sur commande
  • Nquête sur la pratique de la vaccination en France et sur ses effets réels ou supposés sur la santé. Examen des politiques publiques de vaccination et des enjeux pour l'industrie pharmaceutique.

  • La fabrique des enfants anormaux Nouv.

    Un outil indispensable pour les parents afin de préserver leurs enfants.

    Ces enfants qui sont simplement anxieux, passifs, rebelles, déstabilisés, insécurisés, subissent bilans, prescriptions médicamenteuses et rééducations, qu'ils le veuillent ou non. L'utilisation abusive et fallacieuse du trouble neurodéveloppemental, sans PRISE en compte de la dimension psychosociale, et le recours facile à la MDPH font que de plus en plus d'élèves sont étiquetés handicapés. Au-delà du scandale qu'il dénonce, ce livre est aussi un outil pour se repérer par rapport à la diversité des difficultés que présentent les enfants, pour être capable de les identifier, de les comprendre sans les nier ni les dramatiser. Cet outil doit permettre aux parents de ne pas se laisser impressionner par un système scolaire rigide, de lutter contre toute stigmatisation de leur enfant, de ne pas se laisser embarquer aveuglément dans une procédure de handicap, de prescription médicamenteuse et de rééducations multiples.

  • Mères veilleuses

    Thierry Bonnet

    un proverbe persan dit que l'avenir est une femme enceinte.
    nul ne sait ce qui sortira du ventre du présent, mais il est possible d'en avoir l'intuition, à la condition de l'aimer et de le choyer comme un enfant.
    le photographe thierry bonnet a voulu percevoir ce mystère, en le regardant patiemment. contempler l'entente que les mères entretiennent avec l'être bercé dans leur intimité. de sa vision sensible et admirative ressort une conviction, celle que le merveilleux éclôt toujours de l'amour.

empty