Velvet

  • Il fut un temps où Georges Lewkowicz aspirait à être un pianiste de bar, qui distrairait les clientes et les clients entre deux bières, deux cigarettes.
    Comme sur le clavier d'un Steinway dans un palace, il a su jouer des émotions sans jamais se hausser du col en écrivant ses confidences de psychiatre, qui portent sur trente-cinq années de carrière.
    Des fragments, des récits de relations particulières élémentaires, parfois des pensées qui, simplement, déambulent, ont ainsi été rassemblés dans une cinquantaine de chapitres enrichis d'oeuvres de street art - une expression libre comme peut l'être la parole des patients dans le cabinet de Georges Lewkowicz. Ici, la spontanéité de l'art urbain fait écho au récit.
    Pour autant, aux côtés de Georges, nous ne brusquons pas les pensées des patients ni ne déchirons le voile d'alcôves intimes. Mieux : nous entrons dans la peau de Georges Lewkowicz, pour qui être médecin psychiatre fut bien davantage qu'un métier.
    Nous sommes tous des passagers en transfert.
    Parés à l'embarquement ?

    Sur commande
empty