Points

  • La musique peut nous émouvoir, nous inciter à danser, ou nous rendre tristes et nostalgiques. Quand on est un neurologue aussi compétent qu'Oliver Sacks, et surtout mélomane de longue date, comment peut-on comprendre et décrire ce pouvoir ?
    Plus d'aires cérébrales sont affectées au traitement de la musique qu'à celui du langage : l'homme est donc véritablement une espèce musicale. Et c'est en déployant une galerie de portraits - du chirurgien devenu pianiste après avoir été frappé par la foudre au frère manchot de Wittgenstein, en passant par les handicapés mentaux mélomanes - que l'auteur questionne les rapports du cerveau et de la musique.
    Notre dimension musicale est ici décrite dans son étendue et sa profondeur, d'un point de vue scientifique, philosophique, et spirituel.

    Sur commande
  • Les scientifiques sont d'accord : les câlins agissent miraculeusement sur notre bien-être physique et notre équilibre affectif. Ils rendent heureux, sèchent les larmes, donnent confiance en soi, apaisent les tensions, évitent les insomnies, ralentissent le vieillissement, facilitent les régimes... Alors, pourquoi s'en priver ? Réapprenons à nous parler avec les mains, comme les ours de ce petit livre.

  • Travail de libération et d'ouverture, la bibliothérapie consiste à rouvrir les mots à leur sens multiples et éclatés, permettant ainsi à chacun de sortir de tout enfermement, de toute lassitude, pour s'inventer, vivre et renaître à chaque instant.
    Que se passe-t-il quand un livre a rendez-vous avec son lecteur ? Comment « lire » a-t-il une répercussion sur nos états d'âme ? sur notre santé ? Comment le bibliothérapeute, par le livre, son interprétation et le dialogue qu'il provoque, dénoue-t-il les nouds du langage puis les nouds de l'âme, obstacles puissants à la vie et à la force créatrice ?
    En introduisant la notion de mouvement dans le langage, Marc-Alain Ouaknin explore les nombreuses harmoniques de la bibliothérapie et fait découvrir ce qu'il appelle la « force » du livre.

  • Résoudre en peu de temps la plupart des problèmes psychologiques, telle est l'ambition de la thérapie brève. Ses emprunts sont multiples : si elle puise à des sources anciennes (comme la rhétorique grecque ou l'art chinois du stratagème), et modernes (comme la suggestion et l'hypnose), l'épistémologie qui la sous-tend est constructiviste : le patient construit sa réalité. La thérapie vise alors à défaire cet édifice pathologique, répétitif et clos, pour ouvrir des possibilités nouvelles : « Agis toujours de manière à augmenter le nombre des choix possibles. » Dans ce recueil, des théoriciens et des thérapeutes expliquent les principes et la technique de la thérapie brève stratégique à travers des cas éclairants.

    Sur commande
  • Que l'on ait connu de légers revers ou, au contraire, des traumatismes majeurs, la vie de chacun d'entre nous est influencée par des souvenirs et par des expériences oubliées ou mal comprises qui nous font agir comme à notre insu. Dans ce nouvel ouvrage, Francine Shapiro explique en termes clairs et accessibles comment l'EMDR, une technique de psychothérapie reconnue pour son efficacité dans la guérison des souvenirs traumatiques, peut être étendue à ces expériences. À partir du récit de nombreux cas résolus par l'EMDR, elle propose des exercices simples qui permettront au lecteur de mieux comprendre certaines de ses réactions et de modifier en profondeur son comportement pour prendre sa vie en main.

  • Un peintre perd, à la suite d'un accident, la perception des couleurs ; un chirurgien, atteint du syndrome de la tourette, est en proie à des tics compulsifs, sauf quand il opère ; une autiste, pour qui le monde humain est incompréhensible, se spécialise dans l'étude des animaux.
    Les personnes atteintes de tels troubles neurologiques ressemblent à des voyageurs traversant d'inimaginables contrées.
    Sept de ces voyageurs sont présentés ici. pour les comprendre, l'auteur est allé à leur rencontre, et a partagé, pendant un moment, leur vie.
    Les sept histoires qu'il relate sont paradoxales, car elles montrent que les troubles neurologiques ne sont pas seulement des maladies - ils ouvrent des mondes nouveaux, certes étranges pour l'expérience commune, mais où se réalisent d'autres richesses, seulement potentielles chez l'homme normal.
    Le peintre qui a perdu la perception des couleurs va créer un monde artistique monochrome, à la beauté insolite et profonde ; et l'autiste continuera à se heurter aux arcanes de la socialité humaine - mais en s'y sentant, nous dit-elle, " comme un anthropologue sur mars ".

  • Véronique Dufief se bat depuis vingt-cinq ans contre une maladie psychique redoutable : la bipolarité. Souffrant d'une très grande sensibilité qui la fait passer, sans compromis, de l'angoisse à l'euphorie, elle a connu l'hospitalisation longue durée, les traitements chimiques et surtout le sentiment d'être psychiquement brisée en mille morceaux. Dans ce carnet de bord, elle en appelle à Charles Nodier, à Victor Hugo, à Simone Weill, autant de voix qui l'ont guidée et lui ont permis de tenir la route.

    Ce livre est le récit d'une guérison, au sens profond du terme : il ne s'agit pas ici de faire disparaître une maladie ou une fragilité, mais de parcourir pas à pas un processus de confiance en la vie.« Guérir, ce n'est pas ne plus être malade, c'est être dans la Vie, être vivant jusqu'à l'incandescence de la fragilité ».

    Sur commande
  • Pendant près de trente ans, en Angleterre et aux États-Unis, Frances Tustin s'est occupée, en tant que psychanalyste et psychothérapeute, d'enfants psychotiques. Son travail s'est alors centré sur l'autisme, un trouble d'autant plus complexe que les faits se placent souvent en dehors du champ verbal.
    À partir de descriptions cliniques, l'auteur a élaboré une classification - désormais de référence - des types d'enfermement autistique, a donné des exemples de traitements, et a défini un cadre thérapeutique pour les enfants autistiques : la seule façon de les aider, « c'est de plonger dans leur monde et d'en sortir avec une compréhension plus profonde de soi-même et de leurs problèmes ».

  • Comment notre époque fait-elle face au problème de la maladie mentale ? Quelles sont les finalités de la psychiatrie, ses missions ? Quelles ont été ses mutations, ses débats internes ? Pour rendre compte de tout cela, le livre nous offre un éclairage historique sur la façon dont nos sociétés ont traité les fous depuis le XVIIIe siècle, avec les grands moments qu'ont été, au XXe siècle, le désaliénisme et la psychiatrie de secteur. Il propose aussi des reportages de terrain, auprès des acteurs du milieu psychiatrique, des malades, des familles, dans les hôpitaux mais aussi dans la rue et les prisons.
    Le fou, l'exclu par excellence, appartient pourtant à l'humanité, et l'interroge. C'est aussi un voyage dans un univers touchant, car humain, que nous propose Patrick Coupechoux.

    Sur commande
  • Souffrir de la proximité de l'éternel.

    Mélancolie : mot désuet, assimilé aujourd'hui à la dépression et affection soignée avec des psychotropes. Pour Romano Guardini, il s'agit d'un état de dissonance intérieure, un phénomène d'ordre non psychologique ou psychiatrique, mais spirituel : une vulnérabilité provenant d'un trop-plein de sensibilité, d'un sens aigu de l'inéluctable.

    L'auteur s'appuie sur le journal d'un grand mélancolique, le philosophe Søren Kierkegaard.

    Sur commande
  • Ruben est le dernier d'une fratrie de trois enfants. À 4 ans, il ne parle pas, refuse de dormir, et a des réactions excessives. Pourtant, l'ordinateur n'a pas de secrets pour lui. Pour Olivia Cattan, son fils est une énigme, jusqu'à ce que le diagnostic tombe : autisme. Commence alors le combat d'une mère pour une vie la plus normale possible : orthophonie, psychomotricité. Elle se forme aux méthodes éducatives à l'étranger pour devenir son auxiliaire de vie scolaire. Peu à peu, il sort de son silence, s'épanouit et devient un élève presque comme les autres.
    Olivia Cattan est journaliste. Elle a notamment collaboré avec les cahiers économiques du Monde. Présidente de l'association Paroles de femmes, elle a écrit Deux femmes en colère (Ramsay, 2006) et La Femme, la République et le Bon Dieu (Presses de la Renaissance, 2008). Elle est la fondatrice et la présidente de l'association SOS Autisme en France.

  • Oliver sacks décrit dans ce livre les affections les plus bizarres, celles qui atteignent un homme non seulement dans son corps, mais dans sa personnalité la plus intime et dans l'image qu'il a de lui-même.
    Il nous fait pénétrer dans un royaume fantastique, peuplé de créatures étranges : un marin qui, ayant perdu le sens de la continuité du temps, vit prisonnier d'un instant perpétuel ; une vieille dame qui caricature dans la rue les expressions des passants, jusqu'à les rendre grotesques et terribles ; un homme qui se prend pour un chien et renifle l'odeur du monde ; deux jumeaux arriérés mentaux, capables de calculs numériques prodigieux, qui vivent dans des paysages de chiffres ; ce musicien qui, ayant perdu la capacité de reconnaître les objets, prend pur un chapeau la tête de sa femme, et bien d'autres...
    Tentatives aussi pour poser les jalons d'une médecine nouvelle, plus complète, qui, traitant le corps, ne refuserait pas de s'occuper de l'esprit, et même de l'âme...

  • Comme beaucoup de matin, je me suis réveillée la bouche pâteuse, l'esprit embué par les vapeurs d'alcool, le moral dans les chaussettes. Le passage devant la glace de la salle de bain est un cauchemar.
    Qui est cette femme dans ce miroir ? C'est moi !
    Le seul neurone actif qui me reste, cette petite lumière, me dit de réagir là, maintenant, tout de suite. J'ai réagi !
    Pourquoi ? Comment ? Pourquoi à ce moment-là ?...
    En passant par la prise de conscience, l'espoir, les psys, les peurs, les doutes, ce livre dévoile avec humour et pudeur ce qui tourne autour de ce fléau, de ce TABOU qu'est l'alcool.

    Sur commande
empty