Persee

  • Le déroulement infini du nombre Pi illustre l'expansion du vivant et de l'univers, laquelle semble régie par le nombre trois. Ainsi, l'expansion de Pi serait le terrain symbolique du vivant : celui de l'élan vital, de la volonté de puissance, de l'être et de la Vie même.
    La loi de résolution ternaire de Pi tourne à l'infini et met en lumière, par des trajectoires arithmétiques, quantité de formes simples et esthétiques permettant de se représenter des concepts aussi difficilement saisissables que le bonheur.
    L'ordre et la liberté ne sont pas inconciliables mais se complètent dans un mouvement nécessaire et créateur. La vie n'est jamais fixe, elle est expansive. À l'image de Pi, elle offre des points d'ancrage qui permettent un développement solide et harmonieux des êtres.
    Ce livre ouvre de nouvelles pistes vers une pensée augmentée, sans rivale, pas même l'intelligence artificielle.

  • Le magma

    Claude Hoffalt

    • Persee
    • 25 Février 2013

    L'homme est tel un volcan : même lorsqu'un volcan est endormi, les poussées magmatiques sont présentes ; le magma monte, monte, monter jusqu'à l'explosion. En résultent panique et désolation.
    Dans une société où il n'est pas toujours facile de vivre et de s'exprimer, les " poussées magmatiques " des êtres humains engendrent parfois des drames.
    La colère monte, et c'est l'explosion. À qui la faute ? Peut-être à nous-mêmes.

    Sur commande
  • Libéré de l'alcool

    Laurent Chapelain

    • Persee
    • 25 Février 2013

    J'étais otage, je suis libre. J'ai appris à connaître mon ennemi. Contrairement à ce que je pensais, ce n'était pas l'alcool. Mon ennemi, je le voyais tous les matins dans le miroir. Le 13 février 2007, un déclic s'est fait : j'abordais le problème à l'envers ; je n'étais pas l'innocente victime hyper sensible, mais en réalité l'acteur de ma déchéance.
    Passer de l'obscurité à la lumière, du désespoir à la vie, de la maladie à la guérison, cesser de souffrir pour enfin être heureux. Comme il est bon, après dix ans d'emprisonnement, de vivre en décidant enfin de sa vie...

    Sur commande
  • J'adorais mon grand-père. Il est mort.
    Je nouais une belle amitié, elle a explosé.
    J'étais une adolescente chahutée, différente dans ma sexualité.
    Je suis tombée amoureuse : le grand amour à qui j'ai tout donné. J'ai été rejetée.

    Alors je suis tombée. La maladie. L'anorexie. Je pensais qu'elle allait tout me donner ; elle m'a presque tuée. Une fulgurante descente aux enfers avec tous ses dégâts.
    Voici le témoignage de mon enfer, de ma presque mort, de mon retour à la vie, long et difficile.

    Née en 1988, Laura Tilkin voulait devenir infirmière, mais la maladie a contrecarré ses projets. Elle est devenue aide-soignante dans une résidence pour personnes âgées, et sa passion pour la lecture lui a donné le goût des mots, le goût d'écrire son propre parcours, douloureux.

  • Ange de maux

    Nelsy Guérin

    • Persee
    • 26 Février 2016

    Au « non » de l'amour, tant de mal est fait...  Dans le collectif ou l'individuel, les atteintes à la personne se multiplient : terrorisme, égoïsme.  Quand les liens aliènent, quand les croyances se font nuisances, il ne reste que colère et haine. On ne tolère plus ni n'aime. Les coeurs meurent. « Tomber amoureux », « tomber à genoux », ne sont plus que des chutes mortelles d'anges inconscients.  En chacun de nous sommeille ce Narcissique capable de pervertir l'amour. Et chacun de nous recèle le pouvoir de le maîtriser, de s'en libérer.  Aimer l'autre, c'est renoncer à voir en lui ce que je voudrais qu'il soit, mais le voir tel qu'il est réellement et l'accepter dans sa beauté propre.  Aimer l'autre, ce n'est pas le forcer à rester dans ma vie, mais le laisser en sortir si tel est son choix.  Pour ne pas le « perdre ».  Je dédie mon livre à tous les esprits en crise sous emprise. 

empty