Michalon

  • La Famille, rassurant cocon si chaleureux, si tendre où il fait bon naître, grandir, s'épanouir, où il peut être si doux de se réfugier, de s'abandonner si plus tard, le vent de la vie souffle trop fort. Comme elle est idéalisée, célébrée, vénérée !
    Pourtant, ce n'est pas que cela la Famille. Car du fond de cette bienveillante matrice surgissent souvent les petites aigreurs d'un passé indigeste qu'on croyait oublié, la mémoire a tendance à s'arranger avec la réalité et ne retenir que les jolies choses ! Un petit coup de Photoshop sur un souvenir blessant ou une ombre douloureuse, et hop, tout redevient rose et joyeux ! La Famille, vaste labyrinthe où l'on a plaisir à vivre, jouer, se cacher, se chercher et se trouver. mais dont l'inextricable chemin pour en sortir n'est pas balisé lorsqu'on voudrait s'en échapper, et fuir ce huis clos étouffant !
    La Famille, c'est un chaotique mélange d'amour et de haine, d'admiration et de mépris, de joies et de craintes, d'envies, de jalousies, de honte parfois. de culpabilité toujours !
    Alors, haut les coeurs, aimons-nous, disputons-nous, détestons-nous, embrassons-nous ! Dans cet essai corrosif, Dominique Devedeux redonne la parole aux enfants, et révèle ce qui se cache derrière le fantasme d'égalité, de partage et d'harmonie.

    Sur commande
empty