Kawa

  • "Voici un livre qui ne va pas vous laisser indifférents. D'abord parce qu'il parle d'un sujet grave, d'une maladie, l'anorexie mentale. Mais aussi parce que ce n'est pas un énième ouvrage scientifique écrit par un thérapeute quelconque. Non, il s'agit du journal précis et détaillé d'une jeune fille, elle-même anorexique, qui a su détailler, décrire et même expliquer les symptômes de sa maladie, ses conséquences ainsi que les mécanismes physiques et psychiques qui la caractérisent.

    Un témoignage forcément indispensable, une véritable analyse clinique parfaitement documentée, vécue de l'intérieur. L'auteure a ainsi particulièrement bien compris les raisons de son mal et l'impuissance du corps médical en la matière, lequel continue de croire qu'il suffit de nourrir l'anorexique pour le guérir. Tout en expliquant qu'on n'en guérit jamais, en réalité.

    Tantôt sombre, tantôt pleine d'espoir, l'écriture syncopée nous plonge presque immédiatement dans une sorte de transe, irrésistible, étouffante même parfois. On ne lit plus Alexia, on devient Alexia, par la magie et le rythme hypnotique de mots qui viennent des tripes. Véritable radiographie de son état intérieur, sa prose rythmée donne forme et vie à l'anorexie, la transformant tantôt en monstre, tantôt en double maléfique de l'auteure, suggérant même parfois une entité de substitution à ce père jamais connu.

    Non pas un livre, finalement, mais plutôt cinq en un :

    Un livre-démonstration pour comprendre ce qu'est VRAIMENT l'anorexie mentale.
    Un livre-thérapie pour la jeune écrivain en devenir dont on ne peut que ressentir le puissant souffle littéraire.
    Un livre-soutien propre à porter la voix des anorexiques, mais aussi de tous ceux qui, confrontés ou non à la maladie chez un proche, se trouvent souvent désemparés par des comportements qu'ils ne comprennent pas.
    Un livre-document qui expose avec intelligence et sensibilité tout ce que l'anorexie engendre comme contraintes, décortiquant l'ambiguïté des rapports conflictuels avec soi-même comme avec les autres dans une quête perpétuelle et inassouvie d'amour, révélant aussi la masse de souffrance physique et psychique ressentie par l'anorexique qui refuse pourtant l'idée qu'il est malade.
    Un livre-référence enfin, qui propose de vraies pistes de réflexion et des suggestions pour une meilleure prise en charge de cette pathologie parfaitement réelle, véritable cancer de l'âme dont le malade n'est ni coupable ni même responsable, en dépit de ce que la plupart des gens, médecins et psys compris (!) auraient tendance à croire.


    À 18 ans tout juste, Alexia Savey est à ce jour le plus jeune auteur des Éditions KAWA. Mais c'est aussi un fantastique paradoxe : la force d'un lion dans le corps d'une enfant, brindille qu'on découvre aussi robuste qu'un chêne. Car Alexia est anorexique, depuis cinq ans, malade d'un corps qui ne sait pas résister aux tortures de l'esprit. Mais Alexia a décidé de s'en sortir !

    Et son combat passe d'abord par l'écriture, ainsi que par le dessin (elle envisage d'exposer prochainement ses oeuvres). Or, si elle a commencé cette guerre contre l'anorexie pour elle-même, elle souhaite aujourd'hui se battre également pour faire évoluer la vision de cette maladie cruelle, ainsi que sa prise en charge, et pourquoi pas l'approche thérapeutique dont elle connaît trop bien les effets... comme les limites.

    Son projet #Défifood : À la recherche des papilles perdues constitue désormais la partie visible de son action. Quant à son cri de ralliement, « La Faim du Petit Poids », véritable marque de fabrique qu'elle revendique un partout sur Internet, sur son blog, sur les réseaux sociaux, dans son livre, dans la vraie vie (avec son association du même nom), il résume à lui-seul la détermination dont elle fait preuve au quotidien et qu'elle souhaite aujourd'hui communiquer à tous ceux qui en ont besoin."

    Sur commande
  • Ils ne pensaient pas que c'était possible et pourtant, le gars en blouse blanche s'est agité tel un sémaphore tout en prononçant les mots tant redoutés : « c'est un cancer ». Cette première consultation a marqué le début des pérégrinations de Marie, Sophie, Roland, Pierre, et tant d'autres au cours de ce trek sur le chemin de la guérison tant espérée.

    Valérie Sugg raconte la période des bilans qui précède l'annonce, le choc des mots et le poids des radios, les angoisses qui prospèrent, les doutes que l'on pourchasse, les questionnements qui tournent en boucle comme un vieux vinyl rayé. Après il y a les traitements proposés analogues à un catalogue de voyage. pour le pays du cancer. On est loin des Bahamas ou des Maldives pour la destination de rêve, et la plongée sera moins touristique. Le cancer ne donne pas vraiment le choix, se soigner est la priorité. Heureusement, ce chemin est aussi ponctué de rires, de rencontres, de joies, de victoires aussi. Les équipes soignantes sont là, telles des poissons-sherpas tentant de faciliter la progression de chacun avec finesse. ou pas !

    Il y a aussi toutes ces choses vécues mais non dites, certains sujets niés ou pas toujours entendus tels que la sexualité, la peur de l'avenir, les douleurs et leurs seuils d'acceptation ou non, l'inquiétude de redevenir ou pas comme avant, ces émotions extrêmes que chacun ressent et qui ne se résume pas à l'organe touché. Valérie explore aussi la relation aux proches, aux soignants et la fin des traitements, l'angoisse de la récidive et parfois la fin de vie. Ce livre est un hommage à tous ceux qui traversent ou ont traversé cette épreuve, un hymne à leur vie, à la vie.

    Sur commande
  • L'ensemble de cet ouvrage s'est nourri de l'expérience, d'une intuition éclectique, d'un penchant addictif à la sérendipité et des multiples questions qu'Henri Kaufman et Marion Sciarli aiment se poser à tout bout de champ.

    Vendre un quelque chose à quelqu'un qui veut acheter est bien plus facile que vendre quelque chose à quelqu'un qui ne veut pas acheter. La mission des commerçants est simple : présenter des produits sous leur meilleur angle, faire rêver ceux qui n'en ont pas besoin, faire monter leur désir jusqu'à l'acte résolutoire : l'achat. Enfin, continuer à les faire saliver comme le chien de Pavlov dans le but de les « fidéliser », c'est-à-dire les faire acheter plus souvent, plus longtemps et plus à chaque fois.

    Ce long chemin vers l'achat est semé d'embuches et il n'est pas étonnant que les publicitaires et les marketers soient tous à la recherche du bouton magique qui serait dans notre cerveau : le fameux bouton « buy now ». Hélas, ce bouton n'existe pas ! Cependant, il y a chez tout être humain - et donc chez tout consommateur - des réflexes qui existent depuis que le monde est monde. Connaitre ces réflexes - grâce aux avancées des Neuro-sciences et de la Psychologie - permet d'obtenir des changements de comportement et ainsi de convaincre plus vite et plus efficacement les consommateurs, dans une relation « like-like ».

    Ce livre présente comment stimuler nos cinq sens, le rôle des émotions dans le processus de décision, les centres de décision dans nos trois (oui, 3 !) cerveaux ; il présente aussi quelques recettes infaillibles de manipulation douce qui vont satisfaire les commerçants et . les consommateurs. Nous sommes promoteurs de la manipulation douce, pratiquée avec art, concertée et consentie par l'interlocuteur.

    Sur commande
empty