Edilivre-aparis

  • « L'hôpital psychiatrique est une « auberge espagnole » animée par les personnalités des êtres qui y passent. Elle fluctue, change au gré de leurs humeurs et de leurs évolutions personnelles. » Des périodes de doute, de découragement et parfois de dégoût, aux moments de joie profonde du personnel soignant et des malades, l'auteur nous offre un témoignage sans complaisance. Animé par le désir de travailler pour les patients mais désirant agir avec les malades, A. Compagne publie ici son premier ouvrage aux éditions Edilivre.

    Sur commande
  • « Une vitrine familiale modeste mais sans faute de parcours : derrière, la mère, la chef de file. Une femme apparemment normale mais qui lutte tous les jours contre une maladie invisible.
    Cette femme c'est moi. J'ai voulu raconter comment, jour après jour, j'ai pu mettre un pas devant l'autre pour arriver à combattre mon mal et à m'inscrire dans la vie. Dans ma vie. Une histoire de vie un peu comme une peinture des émotions qui teintent notre quotidien. Surprise, empathie, tristesse, sourire et rire : j'ai souhaité vous emmener avec moi sur tous ces chemins-là. Derrière madame Tout-le-monde se cache un être unique et souvent seul. Aujourd'hui je choisis le partage. »

    Sur commande
  • L'auteur déroule sa vie des années cinquante au début du XXIe siècle.
    Se reconstruire pour survivre, se réapproprier un corps renié, tel est son cheminement au travers de la psychanalyse.

    Sur commande
  • L'auteur interpelle ici les médecins généralistes, les philosophes, les psychanalystes, les psychiatres, la médecine, la loi, l'État, la justice, les droits de l'Homme. Si l'inconscient n'a jamais tué personne, le travail avec l'inconscient d'un seul homme tue ! Tout est lié dans un parfait silence. Ce que dénonce M. Onfray de l'extérieur, l'auteur le dénonce de l'intérieur du système avec les preuves de 40 ans de travail. Les dispensaires utilisent le même système. Des soins psychologiques sont donnés depuis cent ans avec, pour appui, l'inconscient d'un seul homme, ce qu'aucune science n'a démontré à ce jour.

    Il a par le SPPI, pour avoir osé dire non, deux plaintes déposées pour harcèlement. Ceci doit s'arrêter et ne pas être transmis à d'autres cultures.

    Sur commande
  • Il existe diverses raisons de se sentir rejeté par la vie, toutefois lorsque l'isolement s'empare de nous qui sommes-nous réellement ?
    Nous errons dans le doute, sans percevoir la logique capricieuse du destin qui nous accable, rendant nos rêves inaccessibles .

    Sur commande
  • L'HP

    Agnès H.

    Ce texte, écrit en 2000, relate l'atmosphère latente, malsaine, dans les services psychiatriques des années 80/90. Inconnus des personnes lambdas, de ceux qui ont, jusqu'à présent, eu la chance d'éviter, ou non, le ou les passages volontaires, ces hôpitaux à part de la société, transforment à jamais les personnes obligées d'y séjourner. Que ce soit pour un mal-être, pour une dépression, une tentative de suicide, un problème psychologique ou psychique, personne n'en sort indemne. Mal reçus, mal accompagnés, mal compris, mal soignés, mal aimés. S'en sortir est un véritable combat contre la solitude et l'étiquette de « malade », qui vous poursuit pour la vie. Quoique vous disiez, quoique vous fassiez, vous êtes traité comme un moins que rien. Le chemin à suivre est long et difficile pour se dégager de ce moment de « mise à l'écart », décrit spontanément dans cet essai.

    Sur commande
  • Quand l'affolement, le désarroi, la tristesse, les peines, les heurts familiaux, les disputes, s'agitent au sein d'une famille endeuillée ; tout va mal.
    Une mère qui perd son enfant se révolte intérieurement, mais reste sage, parce que c'est la soeur du défunt qui prendra la décision de la protéger. La matriarche demeurera meurtrie à jamais, mais soulagée d'une étape difficile à franchir ; surtout quand un tiers de la famille dit blanc et enfaite noir ; surtout quand le second tiers harcèle le troisième de questions suspicieuses ; alors que ce dernier veut rester juste et franc.
    Machinations, mensonges, insolites actions et frustrantes situations sont croustillantes, voire impertinentes et arrogantes.

    Sur commande
  • « Dis-moi comment tu te tiens, et je te dirai qui tu es ». Stabat Mater narre le parcours de Monique, personnage d'une mère qui reste debout malgré l'adversité, et qui continue à exister face aux épreuves de la vie. Apollinaire a écrit que la blessure du suicide est ingrate parce qu'elle tue son créateur. Mais qu'en est-il de la créatrice du créateur qui doit supporter l'absence de sa création, la béance du stigmate qu'elle s'est vu infliger ?

  • Penser l'enfant que l'on a été, partir à la recherche de cette idée première qui a fait de nous ce que nous sommes devenus. Écouter la voix intérieure de l'être qui, déjà, à l'aube de sa vie, la pensait à travers des faits désuets que lui seul vivait, à travers des mots tordus que lui seul entendait. Tenter de donner vie à cette existence souterraine, secrète, qui fonde à jamais celui ou celle que chacun sera. Ou pas.

  • « Mes souvenirs de toute petite enfance restaient accrochés dans ma mémoire. » Dans cet ouvrage, Nathalie Bouvy nous invite à assister à une projection de scènes d´enfance, en dévoilant des morceaux de l´univers d´une petite fille comme on passerait d´une fenêtre à l´autre pour en observer les différents paysages.
    Des petits souvenirs donc, parfois sans queue ni tête ; des images nettes ou des impressions confuses, des souvenirs olfactifs qui ressurgissent brusquement à cause de la présence d´une odeur, d´une sensation tactile ou la vue d´un objet. Des réminiscences parfois obscures, qui nous invitent à replonger dans ce lointain passé qui est celui de notre enfance...

    Sur commande
  • Sur commande
  • Peut-on « sortir de la maltraitance » subie dans son enfance ? De ses conséquences dans le développement, des difficultés relationnelles, sociales, à la quête sans fin du désir de vivre, ceci est un témoignage sous forme d'essai, où la réflexion met les faits à distance, et pose la création artistique comme moyen d'une résilience possible.

  • Après trois divorces et plusieurs courtes vies à deux, l'année de ses soixante ans, le héros du livre rencontre une femme singulière. Les six premiers mois de cette relation sont racontés pour montrer que la sexualité et l'amour sont toujours possibles à cet âge et que les passions et les sentiments sont encore plus forts.

    Sur commande
  • Tina a souffert d'anorexie pendant plus de vingt ans. J'ai essayé ici de relater ce parcours douloureux aussi bien pour elle que pour moi son compagnon durant toutes ces longues années.

    Sur commande
  • Si l'auteur a écrit ce livre, c'est pour dénoncer une réalité et non un mythe : la perversion narcissique. Un homme qui vous téléphone matin et soir hurlant son amour éternel sur votre répondeur, qui vous envoie d'énormes bouquets de roses, qui vous invite au restaurant et vous emmène en week-end ... Ça c'est un homme amoureux ! Mais que penser de cet homme quand vous découvrez six mois après qu'il vous trompe, qu'il vous ment, qu'il ne supporte aucune critique, qu'il n'a aucune valeur morale, qu'il est égoïste et qu'il se sert de votre argent et de votre amour dans la défense agressive de ses propres intérêts... Là vous n'êtes plus dans la passion amoureuse. Vous êtes manipulés par un pervers narcissique mais vous ne le savez pas encore. Cette histoire n'a pas été copiée dans des livres ou issue de témoignages de patients, c'est un épisode de vie que l'auteur a vécu pendant quelques années... avant de prendre la fuite. Un sujet d'une brûlante actualité : une loi est élaborée pour les empêcher de détruire des vies et des familles.

  • Le comportement organisationnel est devenu l'une des disciplines majeures pour comprendre les différentes relations entre les acteurs sociaux. Ce livre propose de nouveaux concepts, de nouveaux paradigmes et de nouvelles approches pouvant permettre à cette discipline de mieux observer et analyser les comportements individuels et collectifs des acteurs sociaux au sein des organisations.

    Sur commande
  • Il paraît que juste avant de mourir, on revoit en un clin d'oeil, le film de notre vie.
    Une succession d'instants nets et singuliers choisis par notre boite noire personnelle, restitués dans un ordre qui n'appartient qu'à elle mais qui semble retracer en pointillés le chemin que nous venons de parcourir.
    Ces moments sont les carrefours où notre perception de la réalité a engendré des choix de mots, de comportements et d'actions qui ont changé irrémédiablement la trajectoire de notre destinée.
    Peu importe que je sois sur le point ou non de regarder ce « road movie », je sais exactement quel moment apparaîtra en premier. Et vous ?

    Sur commande
  • Ce fascicule est le premier d'une série d'ouvrages de vulgarisation sur les sciences humaines destinés au grand public. Il aborde le thème de l'alcoolisme ; comment devient-on « addict », comment pense et agit une personne dépendante, les effets et conséquences de l'alcool, les préventions, les traitements...

    Sur commande
  • La schizophrénie paranoïde se caractérise par la prédominance des idées délirantes de persécution, le délire interprétatif, les convictions d'être l'objet d'un complot ou de se trouver au centre d'une intrigue malveillante, la surestimation de soi (les idées de « grandeur », voire de « mission planétaire »), l'anxiété, l'envie ou la jalousie, un esprit contestataire, revendicateur et belliqueux. C'est hélas sous l'emprise de ce trouble schizophrène que l'auteur a écrit ces pages qui prétendent dépeindre à peu près tous les sentiments de l'âme humaine (de la raison au délire, de la joie à la peine). Amateurs de Christian Bobin, passez votre chemin !

    Sur commande
  • Souvenances. Pourquoi certaines resurgissent-elles maintenant au milieu des pensées ? Elles ont un sens, non pas celui de la raison mais elles sont liées à un sens plus physique ; un ou plusieurs des cinq sens les tirent de la mémoire. Ces instants privilégiés et intimes, vécus seul ou accompagné sont réels, non rêvés. La vue ou bien la nuit onirique, l'ouïe, le toucher sans oublier le goût ou le parfum rappellent ces souvenirs. Plusieurs peuvent se mêler, comme lancer un caillou dans une mare pour engendrer des ondes. Un parfum peut rappeler une partie de l'enfance, un jardin, un spectacle, une saveur un lieu ; le toucher une sculpture, l'ouïe une musique. Nous n'avons pas tout oublié, tout perdu. Il y a des souvenirs dans mon accordéon, et quand je le presse, je les vois qui sortent. L'homme peut-il être sans souvenirs, rappelez-vous. Juliette ou la clef des songes. Souvenances fait du passé le présent et du présent un instant rêvé en plongeant le lecteur dans une temporalité où le souvenir enlace l'avenir !

    Sur commande
  • Les passionnés de chevaux se retrouveront sûrement dans les propos de notre auteur qui partit en croisade pour tenter de les sauver. L'amour qu'il porte envers ces animaux se révéla durant l'enfance. Suite à la lecture d'un article traitant des tortures qu'on leur infligeait, après une longue période où sa passion fut mise en sourdine, la rage au coeur, il décida d'agir, mais s'est vu confronté à l'insoutenable solution...

    « Ce livre relate les joies et les instants magiques que nous offrent les chevaux. Les peines sont aussi au rendez-vous, mais il ne tient qu'à tous ceux épris du même virus qui m'anime, de lutter contre les maltraitances pour continuer à partager ces moments privilégiés. »

    Sur commande
  • L'alcoolisme est une maladie chronique qui ruine physiquement et économiquement. Il se présente comme un fléau à combattre par des arguments scientifiques et religieux. C'est un mal de société dont la lutte doit impliquer les décideurs politiques et religieux à cause de ses nombreuses conséquences sociales, grand facteur du retard de développement.

    Sur commande
  • Combien de jeunes filles en fleurs et de garçons à la virilité naissante n'ont-ils pas rêvé des « contes de l'amour » ? Combien d'hommes et de femmes pensent-ils pouvoir vivre d'amour et d'eau fraîche avec icelle ou icelui, tant attendu, dès lors qu'ils auraient accès aux « contes de l'amour » ?
    L'amour, c'est aussi ce besoin de l'autre. Un sentiment d'appartenance qui peut vous faire empêcher l'autre de vivre et de respirer...
    Car, l'amour est à la fois la sincérité d'un sentiment puissant et une mascarade pour obtenir ce que l'on souhaite de l'autre.
    Mais, c'est aussi l'intérêt, l'égoïsme, voire la mégalomanie car, dans une relation amoureuse, le but de chacun est de trouver son compte et de remporter quelque chose.
    Alors, parlons plutôt des Comptes de l'amour !

    Sur commande
empty