Connaissances Et Savoirs

  • En quoi le fait de devenir un père conscient peut influencer les valeurs profondes qui animent une société humaine ? Devenir d'abord conscient de quoi ? Stéphane Pêtre déroule et explique ici en plusieurs étapes la nécessité absolue pour un père de devenir conscient de plusieurs facteurs décisifs permettant d'accompagner une descendance dans le respect de ses besoins réels. Ces facteurs concernent en priorité la connaissance du développement neuro-affectif et psychique de l'enfant, ceci afin d'éviter ou du moins amoindrir, les effets nocifs des projections parentales. En disséquant méthodiquement et précisément cette programmation parentale qui s'abat aveuglément sur l'enfant dès sa venue au monde, voire dès sa conception, l'auteur illustre en quoi ce scénario pourtant contraire à l'émergence de notre identité est en réalité un formidable marchepied dont nous pouvons paradoxalement nous servir pour accomplir notre tâche, individuelle et unique, dans le collectif humain. Le père, devenu un père conscient, a un rôle immense à jouer dans cette grandiose fonction qui lui est propre, celle de donneur d'action, de pensée, d'autonomie et d'initiative. Mais avant cela, ce héros alchimique doit traverser plusieurs épreuves de discernement radicales : sur lui-même, sur sa société et sur son couple, avant de plonger vers ce que pourrait être un prototype de père conscient.

    Sur commande
  • La dépression est un problème majeur de santé publique en ce troisième millénaire. Si elle est connue pour sévir de façon particulièrement grave en Occident, le problème se révèle doublement compliqué en Afrique. Cette étude s'attache ainsi à comprendre la problématique des maladies dépressives en Afrique Noire en montrant comment la culture africaine détermine de façon singulière l'apparition des symptômes spécifiques. Ensuite, elle propose d'identifier et répertorier au-delà du noyau dépressif universel le syndrome dépressif typique africain. Si la socio-culture africaine induit des symptômes spécifiques dans le cas des maladies dépressives en Afrique, les évolutions socio-culturelle et économique comme conséquences de la modernisation en Afrique entraînent des modifications sémiologiques qui, selon le degré d'acculturation des sujets malades, tendent vers la dépression de type classique rencontrée en Occident.
    Tout en dénonçant l'erreur fondamentale d'une psychiatrie transculturelle concluant à la rareté, voire à l'inexistence de la dépression en Afrique Noire - thèse très en vogue dans les années soixante - l'étude pluridisciplinaire d'Alain Lamessi illustre aussi bien l'importance de la socio-culture que le degré d'acculturation dans la dynamique pathogène d'une population. Une recherche aussi pertinente que bienvenue pour une thématique rarement abordée.

    Sur commande
  • Là où la plupart des spécialistes se confondent en débats contradictoires ou indécidables et refusent de reconnaître une quelconque légitimité à tout modèle qui n'est pas le leur, les auteurs de cet ouvrage ont choisi le dialogue, l'ouverture, la confrontation des idées et le débat constructif et intelligible. Trois représentants d'approches thérapeutiques peu souvent associées (TCC, EMDR, Psychanalyse) ont choisi de confronter leurs pratiques en prenant soin de rester compréhensibles par le lecteur, lui permettant ainsi de mieux apprécier ce qui différencie mais également ce qui rapproche ces dispositifs de soin par la parole.

    Sur commande
empty