Bayard

  • Matthieu de Vilmorin, 53 ans, est schizophrène. Il a passé douze mois avec « les fous et les folles », les soignés et les soignants. Il raconte dans ce livre ses différents séjours en hôpital psychiatrique.
    Ce récit, construit en courts chapitres porte un regard grave mais plein d'humour et de fraternité sur ces hommes et de ses femmes qu'on appelle « fous ». Un monde plein de douleur mais non exempt de joie.
    Matthieu de Vilmorin affirme dans ce livre que la maladie mentale ne peut se vivre au mieux que si vos proches, la familles, les amis, les soignants et les autres vous acceptent et si vous parvenez à trouver de l'humour dans votre vie et à échapper à la rancoeur. Une leçon de vie utile à tous.

    Sur commande
  • Découvrir la marche en s'intéressant autant aux voies de l'intériorité qu'à celles de la découverte du monde, au rythme de l'homme : ce hors-série est un guide qui déjà conduit le lecteur vers le chemin...

    Quatre grandes parties relatent en profondeur les bénéfices de la marche qui rencontre aujourd'hui un succès toujours croissant :
    - Marcher pour se ressourcer, c'est se faire du bien, se réparer : rétablir l'écoute du corps et de son rythme, chercher les voies de la méditation pour trouver au bout du chemin la réconciliation avec soi même et avec les autres.
    - Marcher pour s'élever, c'est s'ouvrir à la spiritualité : pèlerinages et chemins de Compostelle sont mille et une façons d'aller à St Jacques dont le sens et l'histoire sont expliqués ici.
    - Marcher pour s'émerveiller, c'est redécouvrir la nature, s'émerveiller des paysages, de défis d'aventuriers et de regards parfois insolites sur le monde pour atteindre le dépassement de soi ou l'éblouissement, - Marcher pour s'engager, c'est défendre une cause et la porter à la connaissance du monde. Manifestations militantes d'un genre nouveau, les grandes marches collectives sont ici racontées , avec la fraternité au bout du chemin.

    Bénéfices lecteur :
    Portraits, témoignages, expériences de marcheurs : de nombreuses histoires de marche pour étayer chaque partie et s'identifier aux grands marcheurs d'hier et d'aujourd'hui.
    Des fiches pratiques sur les chemins de Compostelle, des conseils pour méditer en marchant... : un hors série qui guide concrètement le lecteur pour éveiller l'envie et choisir sa propre marche.
    Un cheminement photographique au fil d'un reportage pour toucher déjà la beauté du voyage.

    Sur commande
  • Vieillissement, vieillesse : des mots qui dérangent et qui nous ramènent à la réalité d´un proche et à la nôtre. La société rêve de jeunesse éternelle. Il n´est donc pas étonnant que vieillesse et vieillissement, les ennemis de la jeunesse, fassent peur. L´industrie de la vieillesse répète qu´il est possible d´en retarder l´apparition et en atténuer les signes, mais elle ne parviendra jamais à arrêter le temps.

    Ce livre propose des repères sur le chemin du vieillissement, celui d´un proche ( parent ou ami ) et le vôtre. Il établit une sorte de cartographie de l´état de la situation et offre des pistes et des ressources pour l'accompagnement. Il explore les questions reliées à l'autonomie et la dépendance, au vécu affectif des proches, aux deuils, à la relocalisation et aux différentes maladies physiques et mentales liées au vieillissement.

  • " Dans le débat souvent passionnel qui a opposé les partisans de la légalisation de la pratique des mères porteuses à ses détracteurs, il y eut un grand oublié : l'enfant à naître, porté par une femme dans le but de l'abandonner à la naissance. Nous savons aujourd'hui que les échanges entre la mère et l'enfant sont cruciaux tout au long de la grossesse, nous savons que le seul repère de l'enfant à la naissance est la mère qui l'a porté et que l'abandon laisse des traces, souvent douloureuses. Il est de notre responsabilité, nous, professionnels confrontés à ces souffrances comme à celle du couple face à la stérilité, de nous opposer à ce choix de société et de nous en expliquer. "

  • Dix ans déjà que ces spécialistes de l'adolescence transmettaient leur expérience et leurs convictions sur la sexualité, l'autorité, le corps, la violence, les drogues, le savoir (école-emploi-argent) :
    Marcel Rufo. Les ados croient toujours au grand amour Serge Hefez. Ce n'est pas l'ado qui décide Philippe Jeammet, Aujourd'hui, l'ado maltraite davantage son corps Daniel Marcelli. La première des violences est celle de la société Marc Valleur. Dès qu'une consuite isole et enferme l'adolescent, il faut consulter Patrice Huerre. L'essentiel est d'avoir des ados curieux du monde.
    Dix ans plus tard, ils ont accepté de relire leurs contributions à la lumière des évolutions les plus récentes, notamment la toute-puissance des réseaux sociaux. Quel est l'enjeu premier aujourd'hui dans chacun de ces domaines ?
    Quel message aux parents souhaitent-ils faire entendre ? La crise a-t-elle des conséquences sur la manière dont les jeunes vivent leur adolescence ? Bref, qui sont les ados de 2013 ?

    Sur commande
  • La parole est aux enfants ; abus sexuels Nouv.

    Aujourd'hui encore, la question : « qu'est-ce que cela fait aux enfants d'être pris comme objets sexuels » n'est pas totalement prise au sérieux. Nous n'avons pas fait notre révolution à ce sujet, parce que faire reconnaître qu'un enfant a été victime est encore un parcours du combattant. 1 agression sur 10 seulement est reconnue. On se réfère à des données explicatives contextuelles, sociologiques... alors qu'il s'agit d'un facteur absolu : un enfant abusé est un enfant détruit. La professeure de pédopsychiatrie Marie Rose Moro décrypte à la lumière de son expérience les effets dévastateurs de cette violence absolue, corporelle et psychique. Son livre est un cri pour plaider la cause des enfants victimes d'abus sexuels. Il s'adresse à tous les adultes, parents, éducateurs, citoyens. L'auteure montre que l'enfant ne pourra se reconstruire qu'avec la parole, et c'est toute la complexité du sujet : pour qu'un enfant ou un ado parle, il faut qu'il sache que sa parole sera entendue, reconnue...

  • Il y a ce qu´on voit, ce qu´on sait, ce qu´on croit vouloir, ce qu´on interprète, ce qu´on désire et ce qui nous fait peur. Si certaines choses sont visibles à l´oeil nu, d´autres se passent à notre insu. On sait qu´on est attiré. Mais sait-on vraiment pourquoi ? Une personne rencontre tous nos critères mais on ne la désire pas. À quoi est-ce dû ? Certaines personnes font tout ce qui est en leur contrôle pour former un couple et ça ne fonctionne pas. Qu´est-ce qui échappe à notre contrôle ? L´autre ? Mais encore. Qu´en est-il de ce qui nous guide, nous inspire, nous attire ou nous rebute, nous fait être à notre meilleur ou devenir gaffeur ? Qu´est-ce qui se joue à notre insu ?

    Combien de questions sur ce thème dans notre vie de tous les jours, certaines formulées ouvertement, d´autres qui demeurent silencieuses. Est-ce que je l´aime encore ? M´aime-t-il vraiment ? Qu´est-ce qu´il lui trouve ? Comment fait-elle pour l´endurer ? Comment se fait-il qu´une personne de sa qualité ne trouve pas de partenaire ? Pourquoi ses histoires d´amour se terminent-elles si souvent avant même d´avoir commencé ? Il a tout ce que je souhaite, pourquoi ne m´attire-t-il pas ? Dans ce livre, l´auteur convie le lecteur à faire avec elle une enquête sur les motifs, les peurs et les désirs de différents personnages et couples. Ces histoires, qui ne sont pas identiques entre elles et jamais tout à fait semblables à celles uniques vécues par chaque individu, permettent de comprendre, au fur et à mesure qu´on en défait les noeuds, celles de chaque lecteur. Qu´est-ce qui se joue à votre insu ? Voilà l´énigme à laquelle Rose-Marie Charest s´attaque avec son sens bien connu de la communication efficace.

empty