Baudelaire

  • Cette histoire hors du commun, c'est ma vie. Une succession d'épreuves inimaginables qui me font poser la question : payons-nous le Karma de nos ancêtres ?
    Je pense à Céline, mon arrière-grand-mère, qui très jeune a perdu son mari et ses trois enfants. Je pense à Honorine, ma mère, orpheline à onze ans et à moi, Béatrice, et mon histoire.
    J'ai gardé une force et une spiritualité pour aider les autres - une forme de philosophie et de sagesse.

    Sur commande
  • Comment empêcher une ado de se suicider?? Pour cela, l'auteure suggère de parler d'une vérité ignorée?: en se tuant, on se condamne à devoir revenir sur Terre, pour terminer l'incarnation interrompue.
    Et comment parle-t-on de la réincarnation à une jeune fille de 16 ans en souffrance?? En lui révélant l'origine des incarnations.
    Comment la soulager de sa souffrance?? En lui expliquant d'où vient cette dernière.
    Avec humour et bienveillance, Litchie à Litchie - Le suicide donne une autre vision des faits divers de la vie.


    Après sa tentative de suicide intervenue durant l'adolescence, Antonie Derozin a subi son mal-être pendant des années. Vaille que vaille, elle a poursuivi sa vie en tentant de trouver une raison à celle-ci. Pour ce faire, elle a écumé les bibliothèques, tenté en vain de trouver un gourou qui saurait lui répondre, assisté à des conférences sur le développement personnel. Elle est aussi tombée amoureuse, plusieurs fois. Mais tout s'est soldé par un échec.
    Depuis toujours, elle croit que le bonheur doit venir des autres et que ses malheurs viennent du fait que personne ne l'aime à sa juste valeur. À présent, elle comprend qu'elle seule est responsable de sa vie et de son bonheur. Grâce à ce déclic libérateur, elle se sent plus apaisée et a souhaité à son tour ajouter sa pierre à l'édifice commun en fondant l'association Être bien avec soi, qui propose des massages bien-être et écoutes thérapeutiques (assoc.etresoi@gmail.com).

    Sur commande
  • De tout temps la folie a été un sujet tabou. Pendant des siècles, on a considéré le fou sous l'emprise du ridicule ou bien du démon. Mais de nos jours, la médecine a fait d'innombrables progrès, en psychiatrie comme en psychanalyse. Or, dans ce livre, je vous propose mon regard, c'est-à-dire celui d'un fou durant douze mois d'internement dans un asile. Comme vous le verrez, j'ai voulu exprimer le comique qui se dégage de cette souffrance, mais aussi le pathétique et même le tragique de situations qui restent gravées dans ma mémoire.
    Ce livre est le témoignage de la folie par un fou lui ayant échappée après coup !

    Ouvrage ayant eu la Mention de BRONZE lors du vingtième prix littéraire du Scribe D'Opale 2010

  • Après de nombreuses années d'accompagnement de personnes en fin de vie, Cinzia Di Marino partage ici les expériences qui ont forgé ses valeurs et ses convictions dans ce domaine.
    Répondant de façon sereine et bienveillante à des questions fondamentales concernant la mort - que nous excluons volontiers de notre vocabulaire de tous les jours -, l'auteur raconte ses expériences de vie. Elle met au centre du propos les interpellations des êtres humains qui, au quotidien, sont à la recherche de certitudes qui n'existent pas.
    Elle aborde la question de la prise en charge des personnes âgées, parle des proches, mais aussi des équipes de soin éprouvées par chaque départ. Elle donne des pistes à tous ceux qui accompagnent une personne malade ou un mourant à sa destinée.
    Je veux parler de la mort et de sa prise en charge. est un hommage à la vie de tous ceux qui, longtemps surnommés les « anges de la mort », ont le courage d'oeuvrer dans ce milieu fascinant et délicat, cherchant à comprendre le sens de la vie et de la mort, afin de grandir sur terre et de progresser mutuellement en se remettant constamment en question.

    Sur commande
  • L'attitude narcissique est la recherche d'une reconnaissance de soi par l'autre, d'autant plus fragile que le regard de ce dernier est changeant et multiple.
    La rupture amoureuse, lorsqu'elle est subie, montre à quel point notre identité est fragile : l'amour de soi disparaît alors cruellement. La douleur de la rupture amoureuse marque une différenciation intérieure entre celui que l'on croyait être - aux yeux de celui ou celle que l'on aimait - et celui que l'on se sent être à présent.
    L'auteur part du postulat que seule la création artistique permet la constitution d'une identité réelle et stable : elle s'exprime dans un objet, qu'il soit matériel ou intellectuel, plus apte à définir objectivement l'identité espérée.
    Mais dans un monde où le travail est rarement synonyme de création, la recherche narcissique d'une identité peut devenir problématique.

    Sur commande
  • Le chêne silencieux

    Krislor

    Tournez, tourbillons de la vie, sur les flancs du plus royal des arbres, au gré des vents et des colères du ciel ! L'homme, tel un bourreau, peut détruire le chêne. Mais sachez que ce dernier renaîtra toujours de ses racines, ancrées au plus profond de la Terre.
    Prisonnier d'un traumatisme réactionnel lié à sa vie professionnelle, Krislor libère, à quarante-neuf ans, les émotions enfouies sous cette plaque de béton alourdie par les épreuves de la vie. Il nous fait découvrir son combat - la déchéance et la victoire finalement acquise grâce à la force de sa personnalité.
    Son retour à la vie est maintenant source de bonheur et de compréhension. Ce cataclysme, dévastateur aussi bien au niveau familial que professionnel, lui a permis non seulement un retour à l'essence même de son être, mais à prouver à ses bourreaux que la renaissance d'un homme nouveau était possible

  • « Après tout lorsqu'on est anorexique, ce n'est pas la mort qui effraie, mais la vie. Une existence piquée d'angoisses, de doutes sur l'avenir, le mythe de l'enfance et un désir de tourner la page. Tant de questions qui torturent l'esprit et emprisonnent ! Et de la vie, j'en étais loin. » Bercée dans l'écrin de félicité qu'est l'enfance, mon univers de petite fille fut constellé de bonheur. J'étais friande de vie et savourais chaque instant. À dix-sept ans, la vermine vint me croquer. Cette lumière qui m'auréolait s'éclipsa. Un temps je fus seule, perdue dans une splendeur où rien ne brille.
    Mon esprit vif et ma joie de vivre m'avaient été dérobés. En échange, on m'offrit une vie malsaine où tout n'était qu'efforts, contraintes et punitions. Avec son humour âpre, l'anorexie m'avait cueillie tout entière. De l'ivresse estivale à la névrose hivernale, elle fit valser mon humeur. Finalement, il ne resta de moi qu'une brindille frêle, vulnérable et sans écorce, sur le point de se briser.
    Aux proies de l'anorexie mentale, belles âmes si longtemps oubliées, je dédie cet hymne à la vie.

  • Cet ouvrage a été conçu à partir de notes quotidiennes prises durant une vingtaine d'années par l'auteur, suite à son second parcours analytique entrepris à la demande insistante de ses thérapeutes. Si celle-ci n'est pas la seule à vivre l'échec d'une psychanalyse, c'est toutefois l'une des rares à avoir remonté des abysses de l'inconscient. Nombreux sont ceux qui y ont perdu la vie. Elle souhaite ainsi témoigner afin de dire qu'« un possible peut exister dans l'impossible à vivre ».

    Peut-être avons-nous un destin, mais nous ne le connaissons pas et ne savons pas dans quelles limites nous pouvons l'infléchir. Car en effet, les forces de vie sont insoupçonnables : garder l'espoir de sortir de l'enfer, vivre jusqu'au bout l'espérance ; c'est peut-être ça, le secret.

    « Dépasser l'irréparable et donner un sens à sa vie est donc possible. » Geneviève Guy Gillet.

    Aujourd'hui, en 2016, Madeleine Roussellie choisit de publier ses expériences de vie car en effet, que serait un témoignage s'il dormait au fond d'un tiroir ?

  • Ce dit transcendant ce qui s'élève au-dessus d'un niveau donné, ou au-dessus d'un niveau moyen. Se transcender pour le poète, serait de quitter le monde phénoménal (la Nature) vers un monde aux régions éthérées comme dans le poème L'Albatros de Charles Baudelaire, dans lequel l'oiseau est perçu comme le symbole des mondes sublimés aux hauteurs aériennes et légères, mais dont le retour sur Terre fait de lui un piètre animal.
    L'on étudiera ici comment atteindre ces mondes sublimés de mystiques et de beautés grâce à l'universalité de la transcendance. et ainsi sans aucune retombée maladive !
    Grâce à ce traité, le phénomène de « Transcendance » est décrit et explicité suivant une analyse psychologique et non théologique.

    Sur commande
empty