Autrement

  • Dans ce texte puissamment universel, Daniel Schreiber, jeune et brillant philosophe allemand, raconte la fin de son plus grand amour, l'alcool, en puisant aussi bien dans son histoire personnelle que dans ses lectures sociologiques, philosophiques et scientifiques nombreuses.
    Le Dernier Verre, c'est d'abord une histoire banale, une histoire qui arrive à tout le monde, à laquelle nous avons forcément été confrontés - à défaut de l'avoir vécue nous-mêmes :
    L'histoire d'un penchant croissant pour l'alcool qui trouve son origine dans une consommation récréative et sociale, « légère » ; puis, de verre en verre, de soirée en soirée, dérape vers la véritable addiction, jusqu'à la perte totale de contrôle et l'enfermement physique et psychique.
    Caractérisé à la fois par une grande rigueur intellectuelle et par une introspection personnelle sans concessions, Le Dernier Verre est un livre qui s'adresse au plus grand nombre.

    Sur commande
  • Mère et fils, sujet brûlant s'il en est, parcourent la littérature, les mythes, la psychanalyse et bien d'autres domaines.
    On a choisi ici d'éviter l'approche théorique pour entrer dans cette histoire qui se dérobe. Mères et fils prennent des chemins de traverse. De cette relation passionnelle, fondée sur l'interdit, comment parler sans impudeur ? Quelle est la place du père entre les lignes de ce couple paradoxal ? Pourquoi les fils ont-ils tant de mal (de peine) à parler de leur mère alors que ces dernières prennent volontiers le risque ? À travers témoignages et récits, les auteurs répondent indirectement certains par la métaphore, d'autres par l'ironie ou bien par l'humour...
    À chacun sa façon de prendre ses distances. Maladie d'amour faite d'ambiguïté, d'excès, de possession, de rejet, de rupture, de plaisirs quotidiens et de grand bonheur. En fait, presque une histoire simple... Les mots tissent une étoffe dense, rugueuse et douce mais l'énigme demeure.

empty