Albin Michel

  • « Comment rencontrer l'Amour et faire qu'il dure toujours ? » Cette question éternelle est particulièrement aiguë pour les surdoués. Leur idéalisme, leur perfectionnisme, leur hyper-sensibilité alliés à leur perception particulière du monde, compliquent leur quête amoureuse. L'intimité, le corps, le désir et le plaisir, les jeux de la séduction, sont des champs où les surdoués se démarquent plus largement encore des autres. D'où malentendus, ruptures, blessures narcissiques et sensation d'être voué à la solitude.
    Touchée par ce sentiment d'échec qui lui est confié lors de ses consultations, Monique de Kermadec, psychologue-clinicienne, psychanalyste spécialiste des surdoués, les aide avec ce livre à éviter les pièges qui les guettent en amour. Pour réussir à former un couple, voire à envisager une longue et harmonieuse vie à deux. A aimer enfin avec leur tête et leur coeur.

  • Depuis le XVIIe siècle, l'être humain est passé du statut de sujet à celui d'individu. Cette évolution concerne aussi le bébé, sur lequel le regard a changé. À partir des années 80, celui-ci est vu comme une personne, abstraction faite de son état de dépendance primitif. Unique, doté d'un potentiel à développer, l'enfant est d'emblée érigé en un individu dont le désir s'impose. La verticalité disparaît, et avec elle le principe d'autorité traditionnelle. La question de l'identité apparaît alors telle qu'elle se pose aujourd'hui, où l'individualisme triomphe. Aussi, la nécessité d'affirmation de soi face à toute contrainte implique de « choisir » son identité, quitte à en passer par des options radicales.
    Insistant sur la dimension sociale de l'individu, Daniel Marcelli met en garde contre une éducation qui fait primer le « rapport à soi » de l'enfant sur son « rapport à autrui ». Le rôle des parents est aussi de lui apprendre, avec la capacité de choisir, le renoncement et la frustration, de l'initier au principe de réalité. Si chez l'individu le « moi d'abord » occulte le rapport à l'autre, le lien social risque d'être menacé et la société d'en payer le prix.

  • Comment mettre au jour ce que les autres pensent pour éviter d'être manipulé ? Cette question, on peut se la poser dans toutes sortes de contextes : une relation amoureuse ou amicale, au travail, en famille, face à ses parents, ses enfants, un ex, et même dans des situations aussi banales qu'un achat ou un engagement à court terme Pascale Chapaux-Morelli montre qu'il est possible de cerner autrui en se fondant sur certains savoirs ; de façon simple et pragmatique, elle explique comment les acquérir et les développer. L'intelligence émotionnelle, le décodage du langage corporel, la connaissance des techniques de persuasion et des profils types : tout cela mérite de s'ajouter au flair, qui lui aussi peut s'aiguiser.
    /> Comme l'illustre ce livre clair et efficace à partir de cas concrets, se prémunir contre l'emprise, l'abus d'autorité, le chantage affectif et les manipulations diverses est à la portée de tous, à condition de se doter des bons outils d'analyse.

  • C'est par " l'interprétation des rêves " que Jung se rallia à Freud.
    Le psychiatre suisse y trouvait en effet une " voie royale " vers l'inconscient qui lui permettait une nouvelle approche de certains de ses malades schizophrènes. L'accord n'était cependant pas total et, après sa rupture avec Freud, Jung développa une autre méthode d'interprétation des rêves qui, sans renier les apports du fondateur de la psychanalyse, essayait de dépasser ce qu'il considérait comme une fixation unilatérale sur la théorie de la libido.
    Pour Jung, le rêve ne peut s'expliquer, dans la plupart des cas, qu'à partir de lui-même, sans être réduit à des présupposés théoriques, qui lui feraient dire autre chose que ce qu'il dit réellement. Dans cette optique, le rêve, produit de l'inconscient le plus profond qui cherche à se dévoiler, ne se comprend qu'à travers l'effort de l'âme à être reconnue. Ce livre, issu d'un séminaire d'études tenu par Jung avec certains de ses élèves les plus importants, passe aussi en revue les grands systèmes d'interprétation des rêves depuis l'Antiquité, tente d'en expliquer les ressorts et, à travers un foisonnement d'exemples commentés, montre de manière vivante comment écouter et comprendre les images oniriques qui sont le pendant de notre aventure intérieure.

    Sur commande
  • De la naissance à 3 ans : mille jours d'évolution, de révolutions. Que se passe-t-il, pour l'enfant, de ses premières impressions de nouveau-né à la maîtrise du langage ?
    Pendant trois ans, Charles Fernyhough, un psychologue spécialiste du cerveau, s'est penché sur la vie de sa fille Athena, pour raconter le miracle qui a fait d'elle une petite personne humaine, douée de langage et de sociabilité, de mémoire et de conscience.
    À travers son récit intime chargé d'émotion, les parents, grands-parents, tous les adultes soucieux du bien-être des petits découvriront les arcanes de ce miracle, tout en reconnaissant ce qu'ils vivent ou ont vécu. Mille jours où éclosent la capacité de découvrir son corps et son environnement, la faculté de bouger, se reconnaître dans le miroir, se faire comprendre, imaginer, penser, devenir soi... Il y a de quoi s'émerveiller.

  • Un adulte sur trois se plaint de troubles du sommeil et la consommation de traitements pharmaceutiques a explosé ces trente dernières années. Dormir est devenu un problème de société.
    C'est l'occasion, pour le psychanalyste Darian Leader, de réfléchir à la place qu'occupe le sommeil dans nos vies et aux diverses manipulations dont il fait l'objet. Et de déconstruire les injonctions qui y sont liées, notamment celle de dormir huit heures d'une traite... Car il ne peut y avoir ni normes ni dogmes en la matière, nous dit-il : le sommeil est irréductiblement une affaire personnelle. Chacun de nous, chaque soir, s'endort avec sa singularité, son histoire, ses angoisses, selon le contexte et le mode de vie qui sont les siens.
    /> Interrogeant tant le point de vue de la psychanalyse que les représentations culturelles ou les constructions sociales, ce livre apporte un éclairage indispensable sur l'insomnie, tout en nous plongeant dans le secret de cette expérience humaine universelle qu'est le sommeil.

    Psychanalyste à Londres, Darian Leader a publié, chez Albin Michel, Bipolaire, vraiment ? et Mains. Ce que nous faisons d'elles, et pourquoi.

  • Dans les étables, les pâturages et les basses-cours, on trouve des vaches qui pleurent quand on leur enlève leur veau, des cochons confiants qui aiment la musique, des moutons qui répondent à leur nom, des chèvres courageuses, des poules pleines d'humour qui piquent des fous rires...

    Jeffrey M. Masson, spécialiste du comportement animal et auteur de nombreux best-sellers, nous ouvre les yeux sur la vie psychique complexe de nos animaux d'élevage : ils sont tellement plus sensibles et plus intelligents qu'on ne le pense, et leurs émotions nous bouleversent.
    Cet aperçu très émouvant sur un monde que nous ignorons est en même temps un appel passionné à davantage respecter ces animaux.

  • Qui a envie de vieillir ? La question de l'âge, ce destin partagé, ne cesse d'être remise à plus tard, alors même qu'il s'agit de l'un des grands défis de notre époque. Vieillir, oui, puisqu'il le faut bien, mais comment ? Anselm Grün nous montre qu'avec l'âge, même le grand âge, se présentent aussi de nouvelles opportunités, de nouvelles chances, comme à chaque étape de la vie. C'est pourquoi il invite ses lecteurs et lectrices à accepter pleinement leur vieillissement comme la promesse d'une vie riche et renouvelée. Avec beaucoup de sensibilité, il nous initie à l'art de rencontrer, dans la vieillesse et à travers elle, le plus intime de nous-mêmes.

    Reprise en poche d'un titre paru en 2008.

  • « On ne fait (quasi) plus l'amour », confient de jeunes adultes en couple. À en croire les prévisions statistiques, ils cesseront de faire l'amour en 2030. Après tout, à quoi bon ? Il est possible d'avoir un enfant sans rapport sexuel. Est-ce utile pour avoir du plaisir ? Pour se satisfaire, il y a tant d'autres propositions !
    Nous sommes à l'aube d'un bouleversement majeur. Nos sociétés se fondaient sur une relation charnelle entre deux êtres sexuellement différents, un homme et une femme, elles reposeront sur un désir individuel, un désir qui n'a pour limite que celle du progrès technologique. Si ce monde ne vous convient pas, il existe une alternative. En revanche, elle implique une rupture radicale avec le libéralisme sexuel que l'on nous vend depuis cinquante ans. Pour l'auteure, qui promet un féminisme ancré dans l'écologie, le sens de la sexualité n'est pas uniquement de faire des enfants, ni d'obtenir du plaisir, mais de créer du lien avec un autre que soi, de se dire « je t'aime ».

  • Le traumatisme fait partie de la vie. Et le corps en garde les traces et une mémoire qui imprègne nos émotions. Le psychiatre Bessel van der Kolk a passé quarante ans à soigner des survivants. En racontant les histoires vécues par ses patients (vétérans, femmes et enfants maltraités, victimes d'accidents ou d'agressions), il entraîne le lecteur dans un parcours passionnant à travers les méandres du syndrome du stress post-traumatique. Unique en son genre, ce livre conjugue neurosciences, pratique clinique et réflexion sur la maladie. Il montre notre extraordinaire capacité à souffrir, mais aussi à guérir, en offrant de nouveaux espoirs pour retrouver goût à la vie.

  • L'existence de deux genres fondés sur le sexe est un mythe qui ne résiste pas à l'épreuve de la science moderne ! Voilà le pavé que Daphna Joel jette dans la mare sexiste où pataugent scientifiques et pseudo-théoriciens depuis plusieurs siècles. Il existe bien deux sexes, mais il n'y a pas de nature féminine ou de nature masculine. Et diviser les êtres humains en deux genres est totalement aberrant. Notre cerveau, comme toute notre personnalité, se présente comme une mosaïque changeante.
    Peut-on alors imaginer un monde sans genre ? C'est nécessaire. Le temps est venu de mettre fin à la conception binaire du sexe. De prendre en compte la complexité humaine, pour faire changer tous les domaines de notre vie : l'éducation, le travail, l'amour, et même la santé. Ce livre militant et clair ouvre la voie.Chercheuse en neuropsychologie, Daphna Joel enseigne à l'université de Tel-Aviv. Luba Vikhanski est journaliste scientifique.

  • Depuis des années, Monique de Kermadec est à l'écoute de la solitude et de l'extrême difficulté à s'intégrer des adultes surdoués. Elle explore ici la souffrance particulière de ces personnalités à part et ses conséquences sur la famille, la profession, ou l'amour. Et propose d'y remédier par un travail de reconnaissance de la souffrance, par l'acceptation de son abandon, par le travail de résilience.
    Il est possible de sortir de situations d'échec en créant un lien nouveau avec le monde. à condition de s'en donner les moyens. Mais les outils thérapeutiques à disposition aujourd'hui ne conviennent pas tous aux adultes surdoués.
    Ce livre en propose une évaluation critique afin de les orienter vers les outils qui leur seront d'une aide efficace.
    Forte de son expérience de thérapeute, Monique de Kermadec apporte ainsi un démenti lumineux à l'idée que souffrir serait une fatalité.

  • Les hommes ne le savent peut-être pas, mais ce dont la plupart des femmes préfèrent parler entre elles, ce n'est pas d'eux : c'est de leur mère.
    En effet, si les femmes ne deviennent pas toutes mères, si les mères n'ont pas toutes des filles, toutes ont une mère. s'interroger sur la relation mère-fille est donc leur lot commun. c'est aussi celui des hommes, impliqués, qu'ils le veuillent ou non, dans cette relation. a partir de cas empruntés à la fiction (romans et films), caroline eliacheff et nathalie heinich reconstituent l'éventail de toutes les relations possibles, montrant comment s'opèrent la transmission des rôles et la construction des identités, de génération en génération.
    Ainsi se dessinent les conditions d'une bonne relation. car, dans l'expérience délicate qui consiste à être une fille pour sa mère et éventuellement une mère pour sa fille, il est sans doute des voies plus praticables que d'autres.

  • Une loi du silence bâillonne les femmes violées par un proche (86% des viols). Sidération post-traumatique, banalisation de cet acte barbare, mythe du désir irrépressible des mâles, fantasme de la femme désirant être violée, flou inacceptable sur la notion de consentement... Autant d'éléments qui se bousculent et provoquent chez les victimes stupeur, culpabilité et mutisme. Mais surtout, les femmes ont intégré dès l'enfance l'omertà sur les violences quotidiennes, dans tous les domaines : politique, religieux, professionnel, social... Si le mouvement #MeToo a permis à nombre d'entre elles de s'exprimer, se taire permet à d'autres de rester debout. En apportant un éclairage nouveau sur le sujet, Hélène Vecchiali donne des clés pour que cessent ces violences et pour que toutes les paroles se libèrent. Elle invite les femmes et les hommes à se battre, ensemble, afin que la honte change définitivement de camp et que la culpabilité assaille désormais les agresseurs. Ce livre n'est pas seulement la réflexion d'une psychanalyste, c'est aussi le cri d'une femme qui dit non à toutes les agressions, non à toutes les inégalités, non au silence des femmes.

    Sur commande
  • Dans leur féminité et jusque dans leur maternité, les femmes sont soumises aux diktats : il faut qu'elles s'habillent comme ci pour être vraiment féminines, qu'elles accouchent comme ça, qu'elles fassent du sport, qu'elles allaitent...
    Prétendument libérées de l'influence des cultures, des religions, des codes de bonne conduite d'antan, elles subissent aujourd'hui la pression des médecins, des médias et des modes. Pour être une bonne mère, laissez-vous manipuler !
    Bernadette de Gasquet révèle que ces manipulations se font souvent au mépris de leur santé. Elle qui a révolutionné la pratique moderne de l'accouchement éclaire les pratiques actuelles de son regard de femme, de mère, de professeur de yoga et de médecin. Par son intérêt anthropologique pour les techniques traditionnelles, elle permet aux femmes de retrouver la voie du bon sens. À la lumière de son expérience, elle leur apporte les arguments nécessaires pour reprendre confiance en elles et vivre leur maternité comme elles le sentent.

    Sur commande
  • Partout, on trouve des chats ! Ils sont même sur Internet, où certaines vidéos qui les mettent en scène sont vues plus de dix millions de fois. Comment les chats ont-ils donc réussi à dominer le monde, alors qu'ils ne sont pas utiles à l'homme - pas même pour attraper les rats ! Abigail Tucker, journaliste au Smithsonian Magazine, est allée à la rencontre d'éleveurs, de scientifiques et de militants qui ont consacré leur vie aux chats, elle a sillonné des étendues sauvages sur leurs traces et a même rencontré certaines des plus grandes célébrités félines afin de saisir la manière dont les chats ont conquis le monde et nos coeurs.
    En la suivant dans cette aventure haute en couleur à travers l'histoire, les sciences naturelles et la culture populaire, vous comprendrez comment ces petites créatures ont su utiliser leur relation avec les humains pour compter parmi les animaux les plus puissants de la planète.

    Sur commande
  • Les relations des pères avec leurs enfants ont changé mais ils hésitent à transformer leur rapport avec le travail et la maison. A la charge mentale des femmes répond toujours en écho la passion professionnelle des hommes. Si bien que les femmes saturent, les couples se fragilisent et les enfants grandissent dans un climat de pression et d'incertitude.   Pourquoi le consensus sur l'égalité semble-t-il se dissoudre dans le quotidien des familles ? Comment relever ce défi dans un monde où les repères du masculin et du féminin vacillent, entre persistance des stéréotypes et tentation de l'indifférencié ? Tandis que le monde du travail continue d'occulter l'enjeu parental, les hommes sont pris dans l'étau des contradictions entre leurs désirs, leurs discours et leurs priorités. Proposer un autre regard  et des solutions est l'objet de ce livre décapant, tonique et constructif.Sylviane Giampino, psychologue de l'enfance et psychanalyste, est spécialiste des questions d'éducation et de politiques publiques.  Elle a publié, aux éditions Albin Michel Les mères qui travaillent sont-elles coupables ? et Nos enfants sous haute surveillance. Evaluations, dépistages, médicaments (avec Catherine Vidal, neurobiologiste).
     

    Sur commande
  • La solitude est le mal du siècle et les surdoués, par leur extrême sensibilité, y sont particulièrement exposés. Pour avoir pendant longtemps recueilli leur parole, Monique de Kermadec, psychothérapeute et psychanalyste, est allée au plus près de cette souffrance souvent inavouable. Elle nous invite ici à identifier l'origine de ce sentiment afin de ne plus en souffrir mais, au contraire, d'en faire une force. Car la capacité à être seul est indispensable à la connaissance de soi et donc des autres.
    Quels sont les liens entre solitude et isolement ? Comment s'exprime cette solitude sous sa forme négative et quelles sont les manifestations de sa souffrance ? Ses causes objectives et ses raisons subjectives ?
    En répondant à ces questions et à tant d'autres, Monique de Kermadec livre les clés qui permettront à chacun de découvrir les pouvoirs de la solitude afin d'y trouver une source d'épanouissement et de construction personnelle.

    Sur commande
  • L'alcool est la principale drogue chez les jeunes, et le binge drinking, qui consiste à en absorber beaucoup en un temps très court, est emblématique de leurs nouvelles pratiques. Les effets sont irréversibles, car l'alcool est durablement toxique pour le cerveau, et ces « cuites » extrêmes multiplient les risques d'entrer dans l'alcoolisme.
    Notre culture de banalisation nous fait fermer les yeux. Certains lobbies déploient leur perversité jusqu'à rendre l'alcool encore plus attractif, et les politiques favorisent des intérêts privés, alors que ses dégâts ont un coût exorbitant.
    Le Pr Amine Benyamina lance un cri d'alarme. Avec la journaliste Marie-Pierre Samitier, il analyse les comportements des jeunes, dénonce les pièges et décrypte les dernières données scientifiques, accablantes. Face à ce drame de santé publique qui menace l'avenir de notre société, une réponse politique s'impose. D'urgence.

    Sur commande
  • Contempler une rivière, regarder par la fenêtre, arroser son jardin, s'inventer discrètement une histoire, perdus dans nos pensées... Et puis, en un instant, être à nouveau là, à notre tâche, concentrés et attentifs. Toute notre vie nous oscillons entre moments de rêverie et présence à ce qui nous entoure.
    Etat de conscience particulier, impossible à décrire alors que nous le vivons quotidiennement, la rêverie est une porte qui nous permet d'accéder à nous-même et de porter un regard sur le monde à travers ce qui nous est le plus intime.
    L'ailleurs, la pénombre, les châteaux en EspagneManuella von Strachwitz, psychiatre, hypnothérapeute, nous invite avec cet abécédaire à découvrir les plaisirs de cette méditation créative à travers une centaine de récits, d'illustrations, d'exercices.au gré desquels on vagabonde pour redécouvrir la richesse de cet état oublié et l'habiter pleinement, avec légèreté.
    .

    Sur commande
  • Emblème de notre capacité d'agir, nos mains sont aussi une part de nous-mêmes qui nous échappe.
    De l'Antiquité au XVIIIe siècle jusqu'aux bouleversements de la révolution numérique, Darian Leader explore ce que nous faisons d'elles, à travers une multitude d'exemples puisés dans la littérature, les sciences ou les arts. Et constatant que les êtres humains ont toujours eu besoin de manier, tripoter, gratter, triturer..., qu'il n'existe pas de culture dans laquelle ils n'agitent pas leurs mains quand ils parlent, le grand psychanalyste anglais interroge l'étrange nécessité que nous avons de les utiliser : y aurait-il un risque à garder nos mains inactives ?
    Parce qu'occuper ses mains touche, fondamentalement, à la façon dont notre existence prend corps, cet essai passionnant éclaire de manière inédite nos comportements les plus intimes.

    Sur commande
  • Un grand nombre d'enfants et d'adolescents ne sont pas heureux à l'école. Dès la maternelle, ils sont confrontés à une double exigence d'apprentissage et de socialisation, qui est à l'origine de la plupart des souffrances scolaire. Sans parler du malaise de nombreux enseignants qui rejaillit sur eux.
    En cas de difficulté, certains baissent les bras et se réfugient dans une attitude de décrochage. D'autres, atteints de phobie scolaire, ne parviennent plus à aller en classe. Les derniers, tout aussi désemparés, réagissent par des actes de violence ou de harcèlement que d'autres vont subir sans pouvoir se défendre.
    Nicole Catheline, pédopsychiatre forte d'une expérience de près de 40 ans auprès d'élèves en difficulté et formatrice pour les enseignants, explique les mécanismes de cette souffrance, comment la repérer et l'interpréter d'abord, et comment aider l'enfant à retrouver le bonheur d'apprendre. Mais aussi comment prévenir la souffrance scolaire car une scolarité douloureuse laisse des traces toute la vie.

    Sur commande
  • Solitude volontaire

    Olivier Remaud

    Voici un livre qui se propose de parler de la solitude en parlant de la société ; un livre qui précise ce que signifie le fait d'aimer être seul ; un livre qui s'adresse au voyageur qui est en nous et sollicite notre sens de la justice ; un livre, enfin, qui nous invite à repenser la solitude volontaire pour y voir d'abord, et avant tout, une expérience de liberté et un ressort critique.

    On ne donne aucune recette de bonheur. On ne conseille pas non plus de choisir entre la contemplation et l'action, la sagesse et la politique.

    Pour définir un bon usage de la solitude, on se demande plutôt : Que fuyons-nous dans le voyage ? Que trouvons-nous dans la solitude ? Que veut dire être à soi ? La société nous suffit-elle ? Quel genre de citoyen est le solitaire ? Peut-on se rendre solidaire quand on est solitaire ? Pourquoi faut-il croire en la Nature ?

    Sur commande
  • Dans un monde devenu précaire, n'est-il pas temps de parier sur l'amour au long cours et d'en renouveler régulièrement la décision libre et lucide, plutôt que de courir après un enchantement qui se retourne trop rapidement en déception et mène à la solitude ?
    En retraçant le parcours de couples qu'il a entendus dans son cabinet, Jean-Paul Mialet, psychiatre, spécialiste en psychologie expérimentale et cognitive, nous invite à nous interroger sur ce qui pousse à vivre à deux et à réfléchir à la profondeur du lien lorsqu'il se déploie dans la durée.

    Sur commande
empty