Seuil

  • Traducteur et poète, préfacier inspiré, Armel Guerne n'eut de cesse de faire écho à la dimension mystique du verbe telle que savent la faire résonner les poètes, et les écrivains romantiques allemands dont il souligna le génie à se tenir droit face au monde et la capacité à opposer au conformisme le désir d'absolu. Engagé dans la transmission de cette littérature et mieux, de cette attitude littéraire, il combattit sur d'autres fronts avec la même intransigeance : il fut membre du réseau Prosper-PHYSICIAN des services secrets britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale, et fait prisonnier par les Russes. Ainsi la vibration spirituelle qui traverse tous ses écrits est-elle soutenue et fécondée par l'engagement de son existence.
    Les textes inédits ou désormais introuvables rassemblés dans cet ouvrage en sont les meilleurs exemples. À travers une réflexion sur la parole, et la parole poétique en particulier, sur ceux qui, tels Hölderlin, Rilke, Bloy ou Bernanos, l'ont portée à ses sommets, à travers le thème de l'héroïsme, de la liberté, de la confrontation au regard de Dieu et du sens de la vie, Guerne, dans une langue magnifique, pleine de fulgurances et de vigueur, incite le lecteur à prendre conscience que « la réalité n'existe que pour contempler la Face de Dieu », c'est-à-dire s'engager pour la vérité, même lorsqu'elle menace notre vie.

    Sur commande
  • Présentation de la série « Jardins de sagesse » Lieu de recueillement, de cheminement, d'ouverture au monde, de travail aussi, le jardin se présente comme un lieu privilégié de quête spirituelle aussi bien en Asie, en Occident qu'en terres arabo-musulmanes. Trois livres illustrés explorent la façon dont l'art du jardin propre à ces trois espaces culturels et religieux sert une telle quête. Paru :Jardins de sagesse en Chine et au Japon.À paraître :Jardins de sagesse d'islam.
    Que le jardin soit capable d'accompagner et même favoriser la quête de la sagesse, une part de la culture occidentale y a prêté attention, comme en témoignent d'innombrables textes mais aussi quantité de réalisations, pour beaucoup encore conservées à travers l'Europe. Ce sont ces jardins de sagesse, lieux imaginaires et pour la plupart bien réels, destinés à la retraite, au parcours méditatif, à la contemplation ou à une forme responsable de vie active dont la figure serait le jardinier - celui qui prend soin du monde et par là même de l'autre -, que cet essai propose d'explorer. Pour chacun, il met en lumière la façon dont l'organisation de l'espace, les dimensions, l'aménagement, les perspectives permettent que la poursuite de la sagesse s'accomplisse de manière privilégiée. Cheminant en compagnie d'Épicure, Sénèque, Augustin, Montaigne ou Nietzsche, revenant à la tradition biblique, Hervé Brunon interroge l'inépuisable sens théologique, éthique ou poétique de ces retraites, ermitages, labyrinthes, lieux de pèlerinage qui, à travers les siècles, aident tour à tour à penser, aller vers Dieu, accepter sa condition mortelle, être en paix avec soi-même, mieux vivre ensemble et percevoir la beauté du monde.

    Sur commande
  • La série " Paroles de " présente les grandes traditions spirituelles d'une façon originale, à partir d'un choix de " paroles " ou sentences tirées de ses textes majeurs, et commentées. Une exégèse vivante, comme un récit, visant à rendre compte d'une perception du monde, de l'homme et de ce qui les relie.
    Difficile de pénétrer la tradition spirituelle chinoise, qui informe fortement la Chine contemporaine, tant sa représentation du monde, de l'être au monde, de la " pensée ", y sont différentes de celles dont nous sommes pénétrés. Une autre difficulté tient au fait que plusieurs traditions qui y cohabitent : l'école taoïste (Lao tseu, Tchouang tseu, etc.), l'école confucéenne (Confucius, Mencius, etc.) et la voie chinoise du Bouddha. Ce livre résout toutes ces difficultés en nous donnant les clés de l'enseignement des sages chinois. Grâce à la diversité des citations réunies, il rend compte des trois écoles et des auteurs, pour beaucoup méconnus, qui les incarnent. Grâce au commentaire des citations, semblables à des sentences souvent énigmatiques, il permet, comme s'il faisait parler leurs auteurs, de déployer le sens qu'elles contiennent, cela autour de thèmes fondamentaux : l'ordre du monde et l'être au monde, régner et gouverner, l'agir authentique, le retour à la source, et comment être humain. Ainsi prendront sens des affirmations telles : " Le Yin est sombre comme le fond des eaux ; le Yang est force brillante " ; " Ceux qui veulent prendre le contrôle du monde et agir sur lui échoueront purement et simplement " ; " Le pouvoir doit rester cacher ; il s'enracine dans le non-agir " ; " La noblesse de l'être humain réside dans son humanité ".

    Sur commande
  • Tibet sacré

    Philip Rawson

    • Seuil
    • 1 Janvier 1998
  • Le voyage amorcé dans Shambhala, La voie sacrée du guerrier atteint un nouveau degré d'intimité et de profondeur dans ce livre rassemblant les enseignements que Chögyam Trungpa a donnés au cours des dix dernières années de sa vie.

    Trungpa possédait une intuition saisissante de nos craintes les plus profondes. Il savait aussi à quel point les tensions qui règnent dans notre société peuvent les intensifier. Il aborde ici un grand nombre de ces peurs : l'agitation, l'aliénation propre à la vie moderne, la dépression, le matérialisme, l'agression, la colère et l'anxiété, sans oublier notre manque de confiance en notre propre valeur.

    Il avait aussi une croyance inébranlable en la bonté humaine et en notre capacité à créer une société éclairée : chacun d'entre nous est un être authentique et puissant, capable d'aider ses semblables. Et il nous met au défi d'empoigner la vie et d'y trouver, à chaque instant, la sagesse de Shambhala.

    Sur commande
  • Chögyam Trungpa, né au Tibet en 1939 et mort au Canada en 1987, est l'un des tout premiers maîtres spirituels à avoir enseigné la sagesse du bouddhisme aux Occidentaux. Parce qu'il estimait qu'un bouddhisme occidental devait naître, il a mené une profonde réflexion sur la langue et la culture des États-Unis où il s'installa, et il s'est immergé dans le quotidien du monde occidental. Il a porté une attention constante à l'éducation, notamment en fondant des écoles et une université où il a établi le programme séculier d'apprentissage Shambhala. Pénétré d'une vision laïque de la société, il a organisé de nombreuses rencontres religieuses et a montré un intérêt sincère pour le judaïsme et le christianisme, autant que pour le zen et les sagesses amérindiennes. Il s'est passionné pour la politique en tant que manière de vivre ensemble, et pour les avant-gardes artistiques. Ce livre de référence ne se contente pas de rendre compte de ce parcours et de ces expériences exceptionnels, ni de retracer l'évolution de l'inspiration et des thèmes de l'oeuvre de Trungpa ; il se fait l'écho d'un événement historique : la rencontre de l'Orient et de l'Occident sous un jour nouveau.

    Sur commande
empty