Points

  • Le message du Prophète et du Jardin du Prophète a connu, depuis sa parution (1923 et 1924), un succès immense. Le personnage mystérieux né de l'expérience mystique et de l'imagination poétique de Khalil Gibran a su épeler, d'une voix unique, les liens qui unissent l'homme à l'homme et l'homme à la nature. Des générations de lecteurs, jeunes en particulier, se sont reconnus ou ont découvert un appel à vivre dans le chant enflammé et les appels lyriques du Prophète.

    Sur commande
  • Voici le chemin du guerrier présenté aux hommes et aux femmes contemporains dans leur recherche de la maîtrise de soi et d'une plus vaste réalisation. Formulant le chemin du guerrier en termes modernes, Trungpa examine des sujets tels que la synchronisation corps/esprit, le dépassement des comportements routiniers, la relaxation issue de la discipline, une ouverture au monde dénuée de peur, et de la découverte de la dimension sacrée de la vie quotidienne. Surtout, il montre qu'en découvrant la bonté fondamentale de l'existence humaine, le guerrier apprend à extérioriser cette dimension positive au profit de la tranquillité et de la santé du plus grand nombre.
    Les enseignements de Shambala - qui tiennent leur nom d'un royaume himalayen légendaire où règnent la prospérité et le bonheur - mettent donc l'accent sur le potentiel de conduite éclairée inhérent à chaque être humain.

  • Que l'amour et la chasteté soient des expériences tournées vers la spiritualité, chacun peut le percevoir. Que le sexe y soit associé est inhabituel. Il fallait la liberté de Krishnamurti pour éclairer ces trois expériences de la même lumière spirituelle.
    Dans toute relation de couple, la question de l'amour se pose autant que celle du sexe. Pour Krishnamurti, il ne s'agit pas de nier toute pulsion sexuelle, mais d'éviter que l'assouvissement tourne à un rapport de domination.
    De même, la chasteté ne devrait pas être une question de contrainte mais de contexte, libre de son idéalisation par la pensée. Car la pensée est à l'origine de nos clivages. Réaliser cela offre un accès à la perception de ce qui est. C'est dans le silence de cette « conscience sans choix » qui ne juge ni ne condamne que jaillit l'amour.

  • Violemment critiqué ou célébré comme un gourou, Guénon n'a pourtant jamais revendiqué une oeuvre personnelle : il s'est présenté comme le " scribe " de la tradition universelle, ce noyau de vérité au coeur des diverses traditions spirituelles qu'on trouve évoqué par les mystiques, des kabbalistes aux soufis en passant par Maître Eckhart. Sa passion de l'éternité s'est ainsi déployée comme un travail de transmission de la tradition universelle, qu'il s'est attaché à définir et à présenter tout au long de son oeuvre. Les valeurs de la modernité, particulièrement la prépondérance de la raison, ont en effet dissous le lien avec cette tradition, encore vivante dans certaines sociétés (Tibet, Inde ou chez les soufis par exemple). L'essence de l'homme est spirituelle, et une société qui ne respecte pas cette essence s'égare, vidée de toute dimension sacrée, nous dit Guénon.

    Sur commande
  • Amour, confiance en soi, succès, bonheur, amitié, courage, maladie, mort, acceptation...

    Ce livre renferme cinq cents «préceptes de vie». Jean-Paul Bourre répond aux multiples interrogations et inquiétudes de la vie moderne. En nous permettant d'affiner notre regard sur les êtres et les choses, il nous invite à la méditation et à la pensée positive. Ces paroles de sagesse sont destinées aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui qui refusent l'échec et veulent réussir pleinement leur vie.

    Sur commande
  • La pholosophie éternelle date de 1945, treize ans après Le Meilleur des mondes. Au désespoir, Huxley n'oppose pas seulement l'érudition et l'humour ; ce grand voyageur, qui fit le tour du monde en sceptique et expérimenta les drogues en documentaliste, s'est défendu du pessimisme par ces deux formes de l'intelligence à l'affût d'elle-même que sont l'ironie et le savoir.

    Indisponible
  • Dans le livre de la chance, anthologie des soutras, nagarjuna effectue à l'aide de citations, la synthèse du travail à accomplir par chacun sur le chemin du grand véhicule (doctrine bouddhiste du salut universel) qui le mènera à l'entière liberté.
    Il aborde l'ensemble des pratiques bouddhistes depuis les réflexions fondamentales sur la rareté de la vie humaine et de l'apparition d'un eveillé, sur l'impermanence ou le désir, jusqu'aux profondes méditations sur la vacuité. sa démonstration se déploie en apothéose dans une poésie mystique d'évocation du véhicule unique et de l'inconcevable activité des héros pour l'eveil et eveillés qui révèlent sans fin la doctrine et l'au-delà des peines.
    Vivant comme une réalité manifeste que " la forme est le vide, le vide n'est pas différent de la forme ", ils sont au monde et pour le monde, oeuvrant dans l'égalité des phénomènes et l'interdépendance selon l'union de la méthode et de la sagesse.
    L'approche diversifiée de nagarjuna, tout autant dévotionnelle qu'abstraite, annule ici de façon éclatante la réputation qu'on lui a faite de dialecticien préoccupé au premier chef de déconstruction et de négation et, par là même, les vaines disputes à propos du nihilisme des tenants du milieu (madhyamaka).

empty