Novalis

  • Cet ouvrage correspond au numéro de février 2011 de la revue internationale de théologie et de spiritualité La Chair et le Souffle que publie la Faculté de théologie de Neuchâtel (Suisse) et que dirige Lytta Basset (www.lachairetlesouffle.org). Il est constitué d'un certain nombre de contributions présentées aux 5e Assises Pastorales Européennes qui se sont tenues à Bruxelles du 12 au 15 novembre 2009 sous l'égide des Voies de l'Orient (www.voiesorient.be).

    Sur commande
  • Le guérisseur blessé

    Monbourquette J

    • Novalis
    • 4 Février 2010

    Vouloir aider, soigner et guérir une autre personne est une activité noble, et plusieurs en t'ont leur profession ou leur vocation. Mais que se cache-t-il derrière cette motivation intime à vouloir prendre soin d'autrui? Se pourrait-il que la majorité de ceux et celles qui sont naturellement attirés par la formation de soignant espèrent d'abord y trouver des solutions à leurs propres problèmes et guérir leurs propres blessures? Inversement, des gens s'entêtent à ne pas guérir, recherchant, souvent de façon inconsciente, des bénéfices secondaires à leur maladie : faire pitié, attirer l'attention, craindre d'avoir à suivre leur mission, etc. Comment ne pas se laisser abattre par ses propres souffrances et découvrir la clé de sa propre guérison? Pour mieux comprendre ces situations, Jean Monbourquette utilise l'archétype du guérisseur blessé, une figure déjà utilisée dans le chamanisme. Considérant le phénomène de la guérison comme un mystère et non comme un problème à résoudre, il dessine un processus initiatique libérateur permettant au soignant de prendre conscience de l'étendue de sa blessure pour se mettre sur le chemin de la guérison et de la croissance. I.e but ultime poursuivi par le guérisseur blessé est d'apprendre à se soigner lui-même avant de soigner les autres et de se reconnaître comme un intermédiaire précieux afin d'éveiller de toutes les façons possibles le " guérisseur intérieur " du soigné. Cet ouvrage, d'une grande utilité autant pour le personnel soignant que pour les aidants naturels, fait la synthèse des trois grands thèmes qui caractérisent l'ensemble des travaux et de la pratique de jean Monbourquette : le deuil, l'ombre et la mission.

  • Qui est Rudolf Steiner (1861-1925) ? Un penseur proposant une voie de connaissance et d'action fondée sur la liberté : l'anthroposophie ; un artiste, créant un édifice dont les formes sont l'expression de cette vision du monde, mais un artiste aussi dans la parole, la peinture, la sculpture, et qui inaugure un nouvel art du mouvement : l'eurythmie ; un pédagogue fondant une pédagogie dont se réclament plus de six cents écoles de par le monde ; un novateur en médecine, en agriculture, dans le social, etc. Rudolf Steiner est en effet tout cela à la fois. Cette biographie s'efforce de le décrire à l'oeuvre dans tous ces domaines. Ainsi apparaît sa lutte incessante pour apporter des impulsions nouvelles à une civilisation en déclin. Sans relâche, il mena son combat contre les pesanteurs, l'hostilité de ses adversaires et le manque de vigilance de ceux qui l'entouraient. Mais il réussit à semer des germes d'avenir afin de porter remède aux maux de notre temps.

    Sur commande
  • Construire un pont qui permette à l'être humain de retrouver le chemin de l'esprit : tel fut le but de Rudolf Steiner. Et ce pont, c'est l'homme lui-même, en qui sommeillent les organes spirituels qui, une fois éveillés, lui ouvriront les portes de l'esprit. Après avoir exposé les conditions nécessaires à celui qui veut progresser vers ce monde, Rudolf Steiner décrit ces organes, indiques les exercices pour les développer, les étapes du chemin et les rencontres que fait sur ce chemin l'élève en science de l'esprit. Cet ouvrage rend ainsi accessible à chacun, par une démarche consciente et volontaire, l'initiation qui était autrefois accomplie dans les Mystères sous la conduite des Maîtres

    Sur commande
  • « Si vous avez ce livre entre les mains, sachez donc que vous êtes entré dans le cercle non fermé de mes amis et amies.
    Sans avoir la prétention de vous enseigner comment on joue au golf, du point de vue technique, j'ai eu le souci de vous familiariser avec le langage des golfeurs et golfeuses, et de vous faire saisir les défis que les adeptes de ce sport ont à relever. Quant à ceux et celles qui aiment jouer au golf, j'espère qu'ils vont se reconnaître dans ma façon de comprendre ce sport. Nous avons peut-être l'air niais en nous amusant, des heures durant, à frapper une petite balle, mais détrompez-vous. Un terrain de golf, comme un terreau fertile, peut nourrir notre âme, notre coeur, notre personnalité, en nous enrichissant et en nous humanisant. »

empty