Verone

  • À 42 ans, après vingt et un ans de mariage, l'auteur du livre est prié, par la mère de ses trois enfants, de quitter la maison.
    Encouragé par ses proches à voyager pour retrouver goût à la vie, il arrivera à Medjugorje, en Yougoslavie, accompagné de sa nouvelle compagne et de l'aîné de ses enfants.
    Le visiteur curieux qu'il était se mua en un homme touché par la grâce. Un torrent de larmes se déversa sur les dalles de l'église et fit naître un sentiment de paix retrouvrée. Celle que tout le monde appelle la Gospa, comme une mère, pansa ses plaies de la vie, certaines ensevelies dans le tréfonds de sa mémoire et qu'il avait oubliées.
    Mireille Dumas, sur France 2, voulut témoigner de la première rencontre de celui qui est devenu « l'âne de la Sainte Vierge », et l'invita à participer à une émission de télévision, partageant le plateau avec Michel Delpech, sous le titre J'ai rencontré Dieu, il a changé ma vie.
    Cette première rencontre avec la Mère de Dieu, en 1984, évolua en un besoin de retourner Medjugorje, puis de devenir organisateur et animateur d'une centaine de pèlerinages.

    Ce livre témoigne de ce que l'auteur a vu et entendu, des conversions et des guérisons dont il a été témoin.

    Sur commande
  • Chers auditeurs

    Cédric Guénot

    • Verone
    • 25 Octobre 2017

    « De là, je vais monter à bord d'un train qui va être obligé de se frayer un passage parmi les animaux sauvages et même les enfants jouant sur la voie. Certains d'entre eux, croyant peut-être la ligne abandonnée, se suspendent aux rambardes des ponts au péril de leur vie. » Ce récit fictif est une errance à huis clos entre les couleurs, les éléments et les sensations. Idéal pour les amateurs de littérature fantasmagorique aimant, par exemple, regarder passer les trains dans les campagnes.

  • J'ai écrit ce carnet pour ne pas oublier. Parfois ce fut aussi par nécessité, un besoin de prise de recul par rapport à ce que je vivais.
    Après un an de voyage sur le continent sud-Américain j'avais pas mal de choses dans la tête et sur le papier. Deux carnets écrits sur des bancs publics, dans des bus, perdu quelque part entre la côte caribéenne et la Patagonie. Des bouts de moment, des histoires ou des anecdotes que je voulais retranscrire, enrichir et surtout terminer. Terminer, pour finir ce voyage, mettre un point final à cette aventure qui est pour le moment la plus marquante de ma vie. Beaucoup de choses ont mûri et changé en moi durant ce périple. Aujourd'hui, je me sens plus libre que jamais. Je profite de cette liberté éprouvée à l'autre bout de monde pour proposer cette mosaïque de cultures, d'instants et d'apprentissages.
    Un voyage simple dans cette Amérique Latine si multiple.

  • Cet ouvrage retrace mon premier périple, celui d'une jeune femme tout juste entrée dans la vingtaine et partie seule en quête de réponses face à un monde qui l'intrigue et la bouleverse à la fois. De l'Afrique à l'Australie en passant par l'Asie, je vous propose de découvrir, au fil de ce voyage à travers les continents et vers les limites de ma conscience, les états d'âme d'une Occidentale insouciante brutalement confrontée à d'autres réalités. Porte-parole parmi tant d'autres d'une génération s'élançant aux quatre coins du monde, je vous emmène avec moi afin que vous puissiez comprendre ce que nous y trouvons, et, je l'espère, vous rappeler le privilège immense que nous avons de tous faire partie, ensemble, d'une planète si belle et si diverse.

    Cinq mois, huit pays, trois continents, et une vie changée à jamais. Vous êtes prêts ?

    Sur commande
  • Annie a découvert la marche en solitaire sur le chemin de Compostelle, un parcours plein d'enthousiasme, de découvertes sur les autres et sur elle-même.
    Se trouvant un peu à l'étroit au milieu de la foule des pèlerins, elle décide de partir à nouveau, mais cette fois-ci, elle choisit le chemin d'Assise, ville située au coeur de l'Ombrie en Italie, chargée de plus de 800 ans d'histoire et de spiritualité.

    Dans son récit, elle confie ses joies, ses difficultés et nous fait vivre ses rencontres, son émerveillement devant les paysages grandioses qui ont accompagné sa marche solitaire. Cette pérégrination au long cours a été pour elle un véritable chemin intérieur guidé par Saint-François.
    Au fil des pages, le lecteur prend conscience de l'importance de lâcher prise, de la confiance dans la Providence.

    Sur commande
  • « Être seul, être pauvre de besoins, être ignoré, étranger et chez soi partout, et marcher, solitaire et grand à la conquête du monde. » Isabelle Eberhardt

    Sur commande
  • À la manière d'un journal, le livre fait vivre le chemin, à la fois personnel et intime de l'auteur. Ses doutes, ses souffrances, ses peines, mais aussi ses espoirs et ses joies. Jours après jour, il sent la transformation s'opérer en lui. Non seulement physique, mais aussi morale et spirituelle. Le chemin est ainsi raconté, comme il a été vécu. De manière vagabonde, mais aussi intérieure. Cette aventure, profonde, est vécue à vitesse et à taille humaine. Les rencontres sont légions et croustillantes d'anecdotes. Mais la plus belle d'entre elles est celle que l'on fait avec soi-même. Une manière de se connaître mieux que jamais et mieux que quiconque. Le livre délivre un message de paix intérieure, où l'on trouve, le remède à ses souffrances ou autre mal-être. Un pied de nez à une société consommatrice et sans cesse oppressante. Une liberté, acquise, pas après pas, au fil des pensées du pèlerin. L'auteur, anonyme, se veut « une pierre parmi les pierres du chemin ». Marcher pour trouver l'humilité, sans but premier d'écrire un livre. En relisant son journal, il a finalement l'idée du partage de cette expérience, de ce bout de chemin qui a bouleversé sa vie. Un chemin, d'amour universel, profondément humain, un remède à prendre sans modération.

    Sur commande
  • J'appelle toutes celles et tous ceux qui vibrent à l'idée de réserver un billet d'avion, passent des jours et des nuits à trouver le meilleur tarif, fantasment sur leurs prochains jours libres, organisent tout, [...] partent seul(e)s, en couple, en famille, entre ami(e)s, avec des enfants sous le bras, des animaux en soute, des inconnu(e)s, ceux qui doutent, qui chialent au décollage et à l'atterrissage, dorment dans les aéroports, [...] ceux qui écrivent des cartes postales, collectionnent les tampons sur leur passeport, reviennent pour les fêtes de Noël, ceux qui [...] ne comprennent rien quand ils ne parlent pas la langue mais font semblant, qui partagent leurs bons plans, accueillent les âmes égarées, prêtent un bout de leur canapé, partagent un morceau de leur dîner, transmettent le virus, ce beau virus qu'est le voyage, je vous appelle à recommencer.Voyage en terre happy mêle récit de voyage et développement personnel. En partageant les enseignements que j'ai tiré lors de mon voyage de deux ans au Canada, je transmets des clés pour mieux appréhender et vivre son expatriation.Marie Ponchel est née en 1990 à Pontoise (Val-d'Oise). Journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma à Paris, elle sillonne le Canada de mai 2017 à février 2019 dans le cadre d'un PVT. Elle est aujourd'hui coach de vie en Bretagne. Voyage en terre happy est son premier ouvrage.

    Sur commande
  • Hanoï, l'hiver en France.
    Trois heures que je marche, trois heures au moins.
    À la recherche de ce putain d'hôtel, où j'ai posé mon sac à dos, pour les quelques nuits, que je pense passer dans cette ville.
    Trois heures que je tourne en rond, sans reconnaître la moindre rue.
    Le flot des « motorbike » sans cesse, le bruit incessant. Je marche.
    Comment il s'appelle déjà l'hôtel, le Thuy Nga Hanoï ou alors le... j'en sais rien.

    Ce livre raconte les voyages plus ou moins extraordinaires et imaginaires que l'auteur a pu faire au cours d'une année sabbatique.
    Malheureusement pour lui, certains faits, bien qu'enjolivés, sont bel et bien réels. D'autres récits ne sont dus qu'à son imagination (en tout cas, il préfère le dire ainsi).
    D'Hanoï jusqu'à la fin du récit, il appartient à Vincent Garcia d'essayer de vous faire rire autant qu'il a pu rire de lui-même.

  • Bêtise chronique

    Bruno Rubio

    • Verone
    • 1 Janvier 2021

    Bêtise chronique est un recueil de souvenirs délirants, inspirés pour l'essentiel de la culture des années quatre-vingts. L'humour décalé de l'ouvrage, avec ses clins d'oeil malicieux, ses jeux de mots approximatifs et ses nombreux pastiches, permet un retour sur la musique, le cinéma et la télévision de cette décennie.

    James Bond et Tarzan, Vendredi 13 et Top 50, zombis et fantômes sont entre autres les thèmes abordés dans ce livre pour nostalgiques rieurs.

    Sur commande
  • Allez Bruce !

    Valentin Oppliger

    • Verone
    • 1 Février 2019

    À 20 ans j'ai décidé de partir, de m'évader, de faire une pause dans mes études car je voulais vivre une aventure qui, je l'espérais, serait inoubliable. Malgré la peur, les doutes et les critiques, je n'ai, pour une fois, écouté que moi-même et me suis lancé un sacré défi : celui de parcourir 6 000km en Australie, à la force du mollet.

    Ce périple aura marqué ma vie : des rencontres exceptionnelles, des paysages somptueux, des moments difficiles sur le vélo mais tellement d'instants merveilleux. Aujourd'hui, j'ai envie de partager ces expériences avec vous, de vous faire voyager avec moi, de vous transmettre les émotions folles que j'ai ressenties jour après jour et de vous expliquer comment je suis arrivé au bout de ce qui aura été pour moi un accomplissement personnel merveilleux.

    Sur commande
  • Un matin, un premier pas, qui est finalement le prolongement d'une longue préparation. D'autres, nombreux, suivront pour atteindre Compostelle. Est-ce vraiment là le but ? Pourquoi décider d'affronter la route, les conditions climatiques, pourquoi ces efforts ?
    Paradoxalement, c'est peut-être pour répondre à ces questions qu'on lace ses chaussures. Ou pour ces rencontres qui marquent une vie, ces échanges qui alimentent nos réflexions, ou juste pour le vol des grands rapaces, l'émerveillement à la découverte des Pyrénées qui se dessinent à l'horizon.

    « Et s'il suffisait d'un premier pas ? L'espace d'un instant, oubliez les rigueurs du quotidien, et plongez avec moi dans ce monde parallèle qui côtoie tellement le nôtre, mais où la vie coule au rythme des pas de l'homme. Entre humour, humeurs et introspection, approchez, et partagez mon voyage, et ces deux mois de marche. » A quarante ans, responsable maintenance dans le ferroviaire, Frédéric Devaux vit sa vie au travers de défis personnels à sa dimension. Passionné de récits des aventuriers de notre époque, il franchit le pas pour vivre sa propre aventure, après plusieurs expériences plus limitées. Père de trois enfants, il veut leur transmettre ce message que l'accomplissement de soi se trouve dans l'effort. Une démarche active conduit au bonheur, bien loin de l'excellence ou de la performance.
    Ce périple s'inscrit dans cet esprit de dépassement de soi, mais aussi de partage qui se poursuit à travers ce livre.

  • En ces temps troublés, ces temps de haine et de valorisation de la différence... à quoi pouvons-nous nous raccrocher si ce n'est nos racines ? Car la Terre de nos parents sera celle de nos enfants, leurs voyages font notre histoire et leurs valeurs notre salut.
    Il est important, fondamental même, de se souvenir aujourd'hui des combats d'hier et de la fragilité de demain.

  • Je suis né à Rosendaêl, au bord de la mer du Nord. Déraciné de mes dunes et d'un horizon illimité j'ai grandi dans l'enfermement d'une petite ville ouvrière de l'Est. C'est ce qui a motivé mon besoin d'ailleurs. D'enfreindre les frontières imposées par mon milieu, à la recherche de l'autre, des autres. J'ai étudié l'ethnologie, la sociologie, l'économie, pour ouvrir mon esprit au monde. Me laissant porter par les circonstances et ma curiosité, je fus animateur de clubs de vacances, ouvrier dans le bâtiment, éducateur, analyste programmeur, formateur en bureautique, qualiticien, animateur dans les grandes surfaces, le tout orchestré par les rencontres intimes avec les hommes et les femmes qui ont partagé mes tranches de vie. La dernière suit la même logique dans le Sud de Madagascar.

    Je vous raconte deux ans. Deux ans de découverte du peuple malgache, de sa vie quotidienne, ses traditions, ses coutumes... et le choc de deux civilisations.

empty